De L Eau Pour Le Maraichage

De L Eau Pour Le Maraichage

Retour au menu el maraichage Experlences et procedes Edltions du Gret Ministere de la Cooperation Ce livre a egalement beneficie de l’appui du Centre technique de cooperation agricole et rurale ACP – UE (CTA). Get ouvrage a ete re – Luc Arnaud (GRET) or 102 Sni* to View Bernard Gay (GRET). Reecriture : Veronique Sauvat Dessins : Anne-Marie Rossin Introduction L’eau represente 80 % du poids des vegetaux.

Elle est indispensable a leur croissance : sous l’effet de la photosynthese l’eau et le gaz carbonique sont transformes en sucres. En outre, l’eau transporte les elements nutritifs : la transpiration ree une succion qui aspire l’eau et les sels mineraux du,sol depuis les racines jusqu’aux feuilles. Sous les climats arides et saheliens, la pluie ne permet pas de couvrir toute l’annee les besoins en eau des plantes cultivees. Il faut donc les satisfaire en irriguant.

Il existe dans les pays en developpement, beaucoup de jardins et faible superficie permet de faire des amenagements judicieux pour mieux utiliser l’eau d’irrigation ; – ces petits perimetres sont bien adaptes au maraichage et peuvent parfois produire toute l’annee ; – la faible superficie permet d’utiliser les energies renouvelables ans le cadre des projets de develop,pement ; ils

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
permettent de degager un revenu d’appoint appreciable dont les femmes sont souvent les premieres beneficiaires.

Ce guide technique a pour objectif d’aider les petits agriculteurs, ou plutôt les jardiniers des regions seches, a choisir un systeme d’irrigation adapte a leurs contraintes. Les informations donnees dans ce livre Cet ouvrage propose une methode pour guider les maraichers dans l’evaluationde leurs besoins et de leurs contraintes et les aider a choisir un systeme d’irrigation adequat. Chacune des questions destinee a guider le choix est approfondie et illustree ans les chapitres suivants. Le premier chapitre explique comment calculer les besoins en eau des cultures.

Le deuxieme chapitre presente les systemes de distribution de l’eaudans les champs et leurs avantageset inconvenients respectifs. Le troisieme chapitre presente les differents systemes de pompage qui sont ensuite compares, notamment sur le plan economlque. Enfin sont deflnies des notions plus complexes qui permettent de bien comprendre les mecanismes du pompage. Des fiches de presentation de materiels et une bibliographie permettront a ceux qui veulent en savoir plus de s’orienterdans leur recherche d’information.

Avertissement : les explic nseils donnes dans recherche d’information. Avertissement : les explications et les conseils donnes dans ce guide ont ete simplifies au maximum. Neanmoins, il n’est pas toujours possible de faire l’economie d’Informations tres techniques, voire deformules mathematiques ! L’ouvrage autorise plusieurs niveaux de lecture afin que chaque lecteur trouve ce qu’il cherche. 4 Choisir w) petite mithode pour choisir un systime d’irrijation Irriguer son jardin, c’est choisir un systeme de pompage et un mode de distribution de l’eau.

Le paysan a le choix entre plusieurs systemes de pompage le seau ou l’arrosoir au bord du marigot ou d’un fleuve, – les techniques traditionnelles (delou, chadouf), – la pompe manuelle, – le petit groupe motopompe, – la pompe solalre, – l’eolienne de pompage, – la pompe a moteur electrique (dans le cas, rare, d’un raccordement au reseau). Il a egalement le choix entre 3 modes de distribution de l’eau jusqu’a la plante . – par gravite, ou distribution de surface, – par aspersion, par irrigation localisee ou goutte a goutte.

Pour faire son choix, il doit asser ar deux etapes : Definir ses propres contra sant 6 questions du point d’eau On appelle debit le nombre de litres (de m9 que le point d’eau eut fournrr (en une heure ou en un jour). On ne peut esperer tirer plus d’eau que le point d’eau peut en fournir. Trop pomper dans un puits peut le detruire. Voir le chapitre 5 pour calculer le debit. Un debit peut interdire certains systemes de pompage : La profondeur du point d’eau ou hauteur de pompage – Elle determine le debit qui sera fourni par le systeme de pompage.

Ainsi, une pompe solaire qui donne 60 m’/ jour quand l’eau est a 5 metres de profondeur n’en donne plus que la moitie, soit 30 m3/j, quand la profondeur passe a 10 metres. – Certaines pompes sont conGues pour une profondeur donnee, exprimee par la hauteur manometrique de ompage (la HMT est la somme de la hauteur de pompage et des pertes dues aux frottements dans les tuyaux). De plus, les pompes centrifuges ont une capacite d’aspiration limitee a 7 3 metres (correspondant a la pression atmospherique). Choisir un CONSEQUENCES PROFONDEUR 0 a 7 metres 7 a 15 metres la hauteur de pompage et la Reponse a ‘a question 1 . Le debit de mon point d’eau est , , „ m3/ h, m de hauteur de pompage. 7 Petite m&hode Question 2 :quels sont les debouches pour ma production ? un petit perimetre peut avoir ‘deux objectifs • produire des cereales, des legumes ou des fruits pour l’autoconsommation, vendre toute ou une partie de la production pour en tirer un revenu.

Il faut estimer le plus precisement possible les debouches pour preciser Le type de cultures a pratiquer et le calendrier agricole a suivre Les prix de vente des differentes especes de legumes et de fruits, et la distance de transport jusqu’au marche, doivent permettre de choisir les types de legumes et les periodes de production les plus remunerateurs. Sur un petit perimetre, on peut etaler les recoltes en faisant plusieurs sems. La surface a mettre en culture et la taille du systeme de pompage Il est inutile de cultiver des le umes ui ne pourront pas are endus.

Mais si le perimet res d’un marche represente 30 a 60 % des depenses de la campagne. Ces coats varient largement en fonction du mode d’exploitation. Si le jardin est destine entierement a l’autoconsommation,il faudra trouver des financements complementaires pour couvrir les frais de fonctionnement et le renouvellement des equipements. Voir le chapitre 4 pour l’analyse economique 8 Reponse a la question 2 : La vente des produits maraichers pourra rapporter…. .. francs Les frais d’exploitation sont estimes a . . francs Le revenu brut est de l’ordre de francs.

Petite rnkthode Question 3 : quelle somme puis-je investir dans ‘irrigation ? Ce montant est fonction des ressources de l’agriculteur,mais aussi des possibilites de credit ou des appuis fournis par des projets de developpement. – Le coat d’acquisitiondes equipements est tres variable selon le materiel choisi : de quelques francs pour un arrosoir a plus de 50 000 FF pour une pompe solaire. – Les coQts de fonctionnement comprennent les frais d’entretien, le remplacement des pieces usees, le carburant ou l’electricite.

Les coQts varient selon les pays et le reseau de commercialisation et de maintenance existant. Voir le chapitre 3 et egalement les fiches materiels Les cocts de l’eau ne cons ule source de compris souvent entre 5 000 et 10 000 FF/ ha. L’eau represente de 30 % a 70 % des depenses totales d’une campagne. Les maraichersqul cultivent des surfaces de l’ordre de 1 hectare ou plus, se situent plutôt vers les 30 % tandis que les petits maraichers depensent proportionnellement beaucoup plus pour payer l’eau.

Reponse a la question 3 : Je peux investir francs pour l’achat du systeme d’irrigation Mon perimetre me permettra de payer francs par an en frais de fonctionnement 10 Question 4 :de quelle quantite de main-d’oeuvre puisje disposer ? Les exploitationsagricoles de petite taille sont le plus souvent familiales. Le choix du systeme de pompage depend de la maind’oeuvre disponible. Pour exploiter l’eau fournie par une petite motopompe qui irrigue par exemple 1 / 2 hectare, on trouve souvent 4 actifs au Burkina Faso. Lorsque la surface atteint un hectareou plus, il y a 6 a 8 actifs.

La surface irriguee, et cultivee, par actif est de 5 a 15 ares. A noter que, dans cet exemple, les actifs ne sont pas occupes a pomper l’eau mais seulement a la distribuer et a effectuer les operations de maraichage. Sils devaient pomper manuellement, leur nombre augmenterait. Reponse a la question 4 . je peux avoir -personnesparjour pour irriguer le perimetre 1 Le systeme de pompage depend de la surface que l’on souhaite, et que l’on peut, irriguer : – moins de 1 000 rn’, sot environ un besoin de 9 m3 par jour (voir chapitre 2) : ce debit peut etre fourn par l’arrosoir ou une pompe a main.

Le travail est d’autant plus long et penible que la profondeur de pompage augmente , – de 1 000 a 5 000 m’, les besoins en eau s’echelonnent entre 9 et 45 m3parjour. Ce debit peut 6tre fourn par plusieurs pompes a main, par une petite motopompe, par une eolienne ou par une installation solaire , – de 5 000 m2a 1 ha, les besoins en eau s’echelonnent entre 45 et 90 rn3par jour. Ce debit ne peut Stre ourni que par une motopompe. Il faut aussi verifier l’etat du terrain et en particulier la topographie.

Un terrain fait d’une succession de bosses et d’ondulations ne pourra certainement pas &re irrigue en totalite necessitera un amenagement speclal de basslns intermediaires. Un terrain en pente montante demande des tuyaux:pour transporter l’eau en haut, ce qui accroit le coljt de l’installation et dirninue le rendement du systerne de pompage. Le terrain devra aussi are c16ture afin d’eviter les degradations par les animaux errants. Or une c16ture est toujours tres chere a realiser. Reponse a la question 5 Je souhaite irriguer 13 Petite methode les competences de l’exploitant en techniques agricoles doivent &re grandes. ne pompe de fort debit est utilisee pour une irrigation plus complexe, sur des surfaces plus grandes et donc plus dlfficiles a maitriser. Les frals engages sont egalement plus eleves et demandent de meilleures capacites de gestion. Le type et la taille du systeme de pompage choisi determinent le niveau de competence technique necessaire pour l’utilisation de la pompe et sa maintenance. Pour chaque materiel il faut – savoir l’utiliser correctement, – savoir remplacer les pieces d’usure ou faire l’entretien normal comme les vidanges pour les motopompes), – savoir le reparer.

Pour diminuer les charges d’exploitation, le paysan doit pouvoir realiser le maximum de choses lui-mC3me. Mais il faut qu’il les maitrise reellement. Bien souvent les moyens d’exhaure modernes (motopompes, ealiennes) exigent des professionnels. Il faudra donc voir s’il existe a proximite des reparateurs competents. Le niveau de savolr-falre s’echelonne entre : utiliser et reparer une pompe manuelle, reparer une eolienne, utiliser une motopompe, utiliser et entretenir une motopompe, – utiliser, entretenir et reparer une motopompe. – utiliser et

Reponse a la question 6 : je sais utiliser : Je sais entretenir : Je sais reparer : des anirnaux La pompe manuelle Je recherche pourquoi ils ont ete choisis Les criteres de choix peuvent nombreux : marche, surface disponible, main-d’ceuvre disponible, ressource en eau, reparateurs existants, ressources financi&res, projet de diffusion… Je compare avec mes propres contraintes Je choisis mon systeme de pompage – Je choisis la securite et la tradition en optant pour un systeme deja existant. – Je choisis l’amelioration d’un systeme existant. – Je joue l’innovatlonet Je choisis un systeme nouveau pour la region. 16 PAGF 02