dissertation de droit

dissertation de droit

TD-Grands concepts du droit Dissertation Thème de la séance : Définition du droit Sujet : Commenter la phrase suivante : « La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force ; et pour cela faire que ce qui est juste soit fort, ou que ce qui est fort soit juste Blaise pascal? 1670. r 3 Sni* to View A – Les aspects contr Justice = norme de droit : – syst me abstrait qui défend les idéaux d’égalité et de liberté – institution judiciaire plus concrète qui fait respecter les Force ( 2 positions ) = – force contraignante, oppressante, violente : idée d’inégalité et de domination – force au sens de puissance au servlce du bien, qul sert ? l’idéal de justice, véritable instrument judiciaire. Pascal a dit « il est juste que ce qui est juste soit suivi » : la morale veut que les hommes soient obligés de faire ce qui est juste.

Suggestion de soustraction dans le terme « obligés » soit par immoralité soit par remise en ca Swlpe to vlew next page cause de la justice -> problème de l’application

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de Pidéal dans le éel. La justice comme norme de droit a besoin de l’institution judiciaire pour s’appliquer sinon elle est impuissante. Rousseau : « force ne fait pas droit » -> Quel que soit le sens de « force », appliquer la force indépendamment de la justice ce résume à un acte de violence et d’absurdité. La force brute est dénuée d’intelligence et dévastatrice.

Un état fondé sur la force est tyrannique : il est privé de l’accord des êtres raisonnables qu’il asservit et il n’a donc pas de légitimité, même s’il prend les pparences d’un état de droit Il – Les limites des concepts A – La force « bénéfique » à l’institution judiciaire la justice ne s’applique pas seule, il faut des moyens pour la faire respecter. Certains disent que les hommes respectent la justice parce qu’ils y sont contraints et voient la justice comme un moyen d’oppression.

Mais la justice ne doit pas contraindre pour exister car si on est juste par force, on perd la moralité La justice a besoin de la force car elle est souvent contredite. Rousseau : « S’il faut obéir par la force, on esoin de la force car elle est souvent contredite. Rousseau : « Sil faut obéir par la force, on a pas besoin d’obéir par devoir. » Généralement une règle imposée est moins efficace qu’une règle approuvée. Ily a souvent, au premier abord, un rejet de ce qui est impose B- La modification de la justice par la force La force peut se faire passer pour juste, même si elle ne peut remplacer la justice.

Si la force règne, elle n’a pas besoin de la justice. La force peut être à tout moment renversée par une autre force. Car dans la force, il n’y a pas de paix. Dans certaines situations la justice ou la loi est sujette à dispute à cause des intérêts privés divergents des paries. Au contraire la force est souvent indiscutable, mais à court terme. Rousseau, « sitôt que c’est la force qui fait le droit, l’effet change avec la cause le plus fort à toujours raison, il ne s’agit que de faire en sorte qu’on soit le plus fort.  » L’apparence de justice n’apporte rien à la force donc la force n’est pas compatible avec la justice.