Dans ce texte

Dans ce texte

Dans ce resume, l’auteur explique que la theorie du developpement de l’enfant est une explication du changement qui survient chez l’humain au cours de l’enfance. Et que tout au long de l’enfance, l’etre humain apprend et se developpe. Chapitre 1 Theories du developpement de l’enfant Qu’est-ce qu’une theorie du developpement de l’enfant? 1. 3 Les questions importantes sur le developpement de l’enfant. 1. 4 Les conceptions historiques de l’enfant. 1. La theorie du developpement de l’enfant a trois utilites; donner un sens aux acte observes et permettre de les amenager, et fournir un « plan de conduite » a tenir avec les enfants et guider les recherches. Car une theorie satisfaisante est prouvable, si, elle est la plus simple possible et si elle augmente nos connaissances, et aide a creer de nouvelles methodes de recherche. 1. 3 De plus, un certain nombre de questions importantes sont envisagees dans le developpement de l’enfant soit : a) Quel est le role de l’enfance dans le cycle de la vie?

Comme l’enfance est envisagee comme un stade crucial, elle represente une periode d’acquisitions et de changements capitaux. b) Qu’est-ce qui se developpe chez l’enfant? tout se developperait, ou presque. Mais bien que l’enfant se transforme d’une facon surprenante,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
il garde son identite distincte. c) Est-ce que le developpement est-il un escalier de stades ou une pente continue? Les deux. Il y a des changements de nature qualitative (escalier de stades) et il y a aussi des changements de nature quantitative (pente continue). ) Quels sont les roles respectifs de l’inne (nature, environnement) et de l’acquis (experiences) dans le developpement? : pour Platon, les idees sont avec nous des la naissance et n’attendent qu’a se developper. Pour Donald Hebb, l’inne et l’acquis interagissent tous les deux de facons tres semblables). Finalement, la nature fondamentale de l’humain c’est le courant mecaniciste, l’organismique et le courant nativiste qui expliqueraient la nature du fondement humain. 1. 4 Les conceptions historiques de l’enfant

Ce n’est qu’entre 1950 et l’an 2000 que le nouveau-ne sera percu differemment, c’est-a-dire comme etant un etre ayant certaines competences. Chapitre 2 2 Le bagage hereditaire Avant 1865 la genetique n’existait pas, mais grace aux travaux de Mendel, il mit en place des principes qui sont les fondements de la genetique. Cela va donner un veritable elan aux mecanismes de la reproduction c’est-a-dire la conception humaine. Aujourd’hui, on sait que le corps humain est composee de cellules.

Il y deux sortes de cellules : 1) les cellules de reproduction et 2) les cellules somatiques qui forment les muscles, les os, les cellules nerveuses. Les cellules de reproduction sont differentes des autres cellules car, l’ovule de la femme et le spermatozoide de l’homme ont 23 chromosomes chacun et de l’union de l’ovule et du spermatozoide nait un embryon. On designe l’ensemble des informations genetiques par le genome humain. Il comprend deux types d’ADN : l’ADN nucleique et l’ADN mitochondrial, ensemble ils comprennent toute l’information genetique de l’humain.

Le mecanisme de l’information etant tres complexe, mais on sait que la division cellulaire et le dedoublement de l’ADN est que d’apres Watson et Crick (1953) les deux brins de l’ADN se separent et que chacun d’eux sert de modele a la nouvelle fabrication d’un autre brin complementaire p. 44. Ensuite, viens l’interaction des genes, de ce qu’on connait aujourd’hui, c’est que chaque parent transmet un gene dont un est dominant et l’autre recessif, soit pour former un caractere ou la couleur des yeux ou des maladies.

Pour la determination du sexe, on sait que c’est l’homme qui determine le sexe du futur bebe. Chapitre 3 Les trois periodes du developpement prenatal 3. 3 l’experience de la grossesse 3. 2 La coutume est de diviser les 40 semaines du developpement prenatal, et cela nous amene au developpement prenatal et naissance qui est divise en 3 stades : 1. la periode germinative; 2. la periode embryonnaire; et la periode f? tale. La periode germinative, c’est au moment de la fusion de ’ovule et du spermatozoide qu’on peut dire que la grossesse est amorcee. La fecondation se produit quand il y a une reunion d’un spermatozoide avec un ovule feconde ou zygote. Il y 23 paires de chromosomes en provenance de la mere -ovule et 23 paires de chromosomes pour le pere- spermatozoide. Avec l’absence des menstruations, c’est a ce moment que la mere peut supposer a une grossesse. Au debut de la fecondation on appelle la periode germinative, qui dure de 10 a 15 jours environ et qui se developpe de la conception jusqu’a la nidation.

Durant la periode embryonnaire, ce sera le debut de la formation du systeme nerveux central; de l’ossification; de la formation du c? ur; de l’apparition des yeux, des oreilles, des bras, et des jambes, du palais, des levres; des dents; et on pourra constater la grossesse par un examen physique. Finalement la periode f? tale, englobe les deux derniers trimestres de la grossesse c’est-a-dire les 30 semaines durant lesquelles le f? tus developpe ses systemes d’organes.

A la periode foetale le developpement se fait un peu plus lent qu’au debut d’ou le rythme est plus rapide et le produit de la conception est alors appele embryon, celui-ci est viable a 28 semaines de grossesse. 3. 3 L’experience de la grossesse. Le retard des regles est le premier et le plus frequent des signes, . On les attendait pour tel jour et elles ne viennent pas. Les autres signes sont moins frequents et plus variables d’une femme a l’autre : La grossesse entraine un bouleversement hormonal.

En effet, les seins gonflent et deviennent plus lourds. De plus, la fatigue est plus presente enfin, il existe plusieurs indicateurs mais chaque grossesse est differente et chaque femme la percoit differemment. Chose certaine, meme si certaines femmes ne presentent pas de symptomes un test d’urine est recommande. Chapitre 4 4. 4 Le developpement moteur, Aspects psychologiques du developpement moteur : Pour l’enfant, l’aptitude de remuer chacun de ses muscles tient d’un apprentissage fort demandant.

Le controle de la posture, c’est ce qui aide l’enfant a tenir une posture en particulier et la maturation de son systeme nerveux, la force de ses muscles, les proportions de son corps et l’incorporation de l’information des sens et la prehension est l’aptitude a prendre ou a saisir quelque chose (elle implique la motricite des muscles des epaules, des doigts, des bras et des paumes) et dans la locomotion il y a deux etapes pour apprendre a marcher : la reptation (action de ramper) et la quadrupedie (action de marcher « a quatre pattes.

Puis le developpement moteur apres deux ans c’est a compter de deux ans, que le bambin apprend a coordonner des mouvements plus precis et complexes (monter ou descendre un escalier, se tenir en equilibre, sauter, etc.. Les problemes du developpement moteur : En fait, le retard general du developpement moteur peut etre cause par la paralysie cerebrale ou par des defaillances venant directement du systeme nerveux central. Et les problemes de coordination motrice (dyspraxie motrice specifique) c’est a dire le langage de l’enfant peut se developper normalement, mais il est lent a apprendre certains gestes moteurs (manger, s’habiller, ect. . et les tics sont souvent associe a un etat de stress, ils sont des mouvements musculaires involontaires. Chapitre 5 5. 6 La periode sensorimotrice(de 0 a 2 ans) 5. 7 La periode preoperatoire (de 2 a 6-7ans) La periode sensorimotrice (de 0 a 2 ans) La conception de l’evolution peut-etre subdivisee en plusieurs niveaux de stades. Stade 1 l’exercice des reflexes (de 0 a 1 mois) : consolidation des reflexes (succion, toucher, vue, etc. ). Le stade 2 ce sont les reactions circulaires primaires (de 1 a 4 mois)  etablissement de l’organisation des schemes primaires; les reflexes se definissent, se modifient, se precisent.

Vers la fin de ce stade commence l’activite intentionnelle (celle de la vision, de la prehension et de la succion). Pourrait aussi etre appele le stade des « premieres habitudes ». Et le stade 3 c’est les reactions circulaires secondaires (de 4 a 8 mois) l’apparition de l’intentionnalite Le poupon commence a entrevoir les effets d’une action. Stade 4 : la coordination des schemes secondaires (de 8 a 12 mois) : combinaison des schemes primaires et secondaires. Reproduction de gestes par observation. Intentionnalite et capacite de relier de facon fonctionnelle objets et evenements.

Stade 5 : la reaction circulaire tertiaire (de 12 a 18 mois) : apprentissage actif; l’enfant experimente tout ce qui lui est nouveau (exploration par essais et erreurs). Et le Stade 6 : l’invention de moyens nouveaux (de 18 a 24 mois) : l’enfant commence a fabriquer des representations mentales des choses qui l’entourent, non seulement par ses experiences, mais aussi de par ses propres inventions (combinaisons mentales). Periode de changement entre la periode sensorimotrice et la periode representative p. 160. La periode preoperatoire (de 2 a 6-7 ans)

L’enfant accede au monde de l’imaginaire, de la symbolique (ou semiotique). Cette periode a deux phases importantes; la phase preconceptuelle (de 2 a 4-5 ans) et la phase intuitive (de 4-5 ans a 6-7 ans). : A savoir, le systeme representatif c’est l’enfant est capable de se representer mentalement des objets, des actions, des evenements et les premieres conduites symboliques : le petit va chercher a se representer des choses absentes de son environnement present par; l’imitation differee, le jeu symbolique, le dessin, l’image mentale, et le langage. Chapitre 6 6. 3 Les tests d’intelligence 6. Les determinants du rendement intellectuel L’intelligence Les tests d’intelligence L’intelligence, c’est ce que les tests d’intelligence mesurent. La mesure de l’intelligence chez les enfants se fait selon les normes (en comparaison avec les memes tests ayant deja ete faits), selon l’age mental et le quotient intellectuel du sujet (AM/AC x 100 = QI), selon une gestion standardisee des tests (vitesse d’execution du probleme, la quantite de connaissance du sujet (par exemple, son vocabulaire), et la difficulte du probleme) et pour finir, en s’assurant de la fiabilite et de la validite de la mesure.

Pour les tests d’enfants : le Stratford-Binet, l’echelle d’intelligence de Weschler (WISC-III), l’echelle prescolaire et primaire d’intelligence (WPPSI-R), les tests informatises d’aptitudes intellectuelles pour enfants. Par la stabilite du quotient intellectuel est que plus la mesure est faite en bas age, plus le resultat sera instable par la suite. Ce que les tests d’intelligence predisent c’est qu’ils peuvent predire la duree des etudes d’un enfant, determine la predisposition de celui-ci a s’ajuster et a reussir ce qu’il entreprend.

Il y a bien sur des exceptions a la reussite, compte tenu que des facteurs comme l’environnement peuvent aussi y jouer un role. Les determinants du rendement intellectuel L’environnement dans lequel vit l’enfant, la qualite de l’environnement (hygiene, richesse de stimulations intellectuelles, etc. ) et le bagage genetique de ce dernier sont des facteurs qui peuvent influencer le developpement de ses capacites intellectuelles. Les facteurs lies a la tache : la liste des taches jugees, difficulte de la tache, indice de performance utilisee.

Les facteurs lies a la personne : son age, son ethnie et son etat d’esprit au moment du test. Par les facteurs lies a l’environnement l’ambiance dans laquelle l’enfant est evalue, sa connaissance de l’endroit dans lequel la mesure est accomplie, la comprehension du langage utilise et la difficulte de la demande il est clair que l’environnement y joue un role et que ses facteurs sont favorisant pour le rendement intellectuel de l’enfant. Chapitre 8 Les objets de la cognition sociale, 8. Un modele theorique de la pensee sociale,8. 4 Les prealables cognitifs a l’attachement social, 8. 5 La comprehension de la pensee,8. 6 La comprehension de la perspective physique, 8. 7 La comprehension des emotions, 8. 8 Le decodage des expressions emotionnelles, 8. 9 La representation de soi. La cognition sociale c’est une maniere de penser a notre realite quotidienne et notre rapport au monde. Un modele theorique de la pensee sociale est que les enfants doivent aitriser progressivement soit l’existence, le besoin, et l’inference pour que l’enfant puisse acquerir plusieurs habiletes qui lui permettront de reflechir . Il faut qu’il soit conscient de l’existence d’un phenomene pour pouvoir y penser. Premierement, la notion d’existence des representations renvoie a la connaissance de la presence d’etats mentaux tels que les pensees, les perceptions, les emotions et les intentions chez l’enfant lui-meme et chez autrui. Deuxiemement, le besoin de reflechir au phenomene social et troisiemement, a la qualite de l’inference.

Les prealables cognitifs a l’attachement social, selon Flavell (1985) l’enfant vers l’age de deux mois presenterait une manifestation d’attachement envers la personne qui s’en occupe car a la naissance il ne manifeste pas d’attachement veritable car l’enfant se nourrit de stimulations, et de sentiment de securite. La comprehension de la pensee. A la fin de la periode sensori-motrice, vers 1 a 2 ans, l’enfant a acquis une experience suffisante (gestes, deplacements, marche, et paroles) pour que ses imitations generalisees deviennent une imitation differee.

Il devient capable de se representer des situations en jouant a faire semblant de … Il joue a etre un chat en se mettant a quatre pattes et en imitant le cri de l’animal meme quand le chat n’est plus present. L’enfant a construit une representation mentale et l’imitation n’est plus seulement differee mais interiorisee. C’est vers l’age de cinq ans et des annees qui suivent que l’enfant peut comprendre que l’idee peuvent etre liee a un sentiment.

La comprehension de la perspective physique, l’enfant de la periode preoperatoire se libere graduellement de sa perspective egocentrique afin de pouvoir tenir compte de la perspective physique ou emotionnelle des autres. La comprehension des emotions, l’enfant a partir de quatre mois commence a differencier les emotions qu’il regarde sur le visage d’une autre personne et il repond : la mere lui sourit et il repond par un sourire. Par contre il ne les comprend pas. On a tres peu de donnees pour expliquer cette portee.

Le decodage des expressions emotionnelles, Le developpement du decodage de l’expression faciale des emotions s’etend sur toute la duree de l’enfance. Le nouveau-ne a des emotions rudimentaires car au debut c’est limiter a des emotions positives et negatives. Des qu’il commence La representation de soi, c’est de comprendre que la differenciation entre soi-meme et l’objet est prealable a l’attribution d’une existence independante aux objets physiques car il faut pouvoir differencier ce qui est soi de ce qui ne l’est pas, de meme que, pour avoir une representation mentale d’un objet, il faut pouvoir le differencier des autres objets. (p251)