Croissance economique

Croissance economique

La Croissance economique La croissance economique ou « croissance promue par les economistes » est definissable comme « la croissance des statistiques economiques ». Ce point de vue, qui n’est pas unanime chez les economistes, est neanmoins dominant. C’est celui de tous les Prix Nobel d’Economie, a l’exception probable de l’Indien Amartya Sen. Certains economistes de renom, qui ne partagent pas ce point de vue, preferent se presenter comme philosophes.

Selon l’economiste americain Walt Whitman Rostow, auteur d’un ouvrage intitule « Les etapes de la croissance economique » (1962), la croissance economique commence par une phase de decollage economique. Selon le sociologue allemand Max Weber, auteur d’un ouvrage intitule « L’ethique protestante et l’esprit du capitalisme » (constitue de deux articles, de 1904 et 1905, dans les « Archiv fur Sozialwissenschaft und Sozialpolitik »), la croissance economique est le resultat d’une nouvelle attitude morale et pratique a l’egard du salut, de la justification de l’homme et de la richesse.

Selon le philosophe internationaliste Karl Marx, auteur d’un ouvrage intitule « Le Capital », la croissance economique est precedee par une phase d’accumulation primitive, a la fin de laquelle le bourgeois ou « homme aux ecus » se trouve devant une « armee de reserve » de proletaires, contraints, par la loi d’airain des salaires, a vendre leur force de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
travail pour un salaire correspondant, dans le meilleur des cas, au minimum vital.

En vendant le produit de l’usage de la force de travail pendant la duree de la journee de travail, duree convenue par contrat, mais determinee par un rapport de force collectif, fonction de l’energie et de l’organisation de la resistance ouvriere a l’exploitation, le capitaliste realise un profit qui lui permet une accumulation du capital.