Cours Messagerie

Cours Messagerie

La messagerie électronique Exemple de la messagerie Internet plan du cours messagerie Introduction 1 Architecture de la messagerie Internet 2 ces protocoles SMTP et ESMTP 3 Le format des messages MIME 4 Les protocoles de relève de courrier : pop3 et imap4. 5 Implantations de la Conclusion 2 or 16 Sni* to View Notion de service de messagerie D A la base un sen’ice d’échange de textes courts (un transfert électronlque de fichiers caractères ASCII). Extension à des transferts de fichiers quelconques (en structure et en contenu) le plus souvent avec une limitation sur la taille du fichier. ssagerie et service de communication en mode message C] Distinction entre un service de messagerie et un seraice de communication orienté messages (MOM middleware orienté messages). Cl En fait des similitudes ou des distinctions selon toutes les fonctions de désignation, de composition de messages, d’émission et de réception de transmission asynchrone, de transmission en binaire ou en caractères, de composition des documents (courriers/messages), de taille des données échangées, de désignation, de gestion des archives. Architecture des systèmes de messagerie Architectures de messagerie l) Stockage et retransmission M TA3 MTA2 Usager 16 Acheminement de bout en bout D Un serveur de courrier utilise

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
une connexion de bout en bout (transport) pour remettre ses messages fiable et simple (si l’on dispose dune couche transport fiable comme TCP). Stockage et retransmission Cl Problème de routage des messages et aussi contrôle d’erreur ? régler (le bruit sur les liaisons ou les pannes des MTA intermédiaires peuvent provoquer des pertes de messages). n atout : facilite finterconnexion avec d’autres systèmes de messagerie comme CSNET, BITNET, . Cl Situation actuelle: triomphe de la solution de bout en bout (avec la messagerie Internet). 12 Architecture modulaire d’un système de messagerie Internet MTA émetteur Etape 2: envoi du message SMTP MUA Etape 1: composition de la boite à lettre par un agent : MAA (‘Mail Access Agent’). D Etape 7: Les messages sont transmis au client de messagerie utilisateur (protocoles pop ou IMAP). Il sont stockés dans des boites à lettre client. Etape 8: Le destinataire consulte ses messages en utilisant son client de messagerie (MUA). 15 Les protocoles de messagerie de l’Internet Simple Mail Transfer Protocol (SMTP) (RFC 821) : Le protocole basé sur des messages de format textes qui définit les échanges entre serveurs de messagerie. Extended Simple Mail Transfer protocol (ESMTP) (RFC 1869) : une évolution de SMTP qui définit des commandes supplémentaires. Cl Post Office Protocol (POP) : Un protocole de base de relève de courrier pour le dialogue entre un client de messagerie MUA et un serveur de messagerie dans sa partie MAA.

Internet Message Access Protocol (IMAP): Un autre protocole de relève qui offre des possibilités plus larges que POP (gestion des archives de courrier, imitation des volumes de données échangées 2 ce protocole SMTP (‘Simple Mail Transfer Protocol’) 17 Les adresses ‘ globales ‘ de courrier électronique Internet (RFC 2821 et 2822) Cl Les adresses dans le service de messagerie simple D « gerard »@cnam. fr : Avec des guillemets pour délimiter la chaine de caractères boite à lettres. erard (Gérard Florin) @cnam. fr : une chaîne entre parenthèses est un commentaire donc ignorée. C] Gérard Florin : En fait seul compte ce qui est entre < et Le reste est ignoré. [email protected] 173. 24. 11 : Forme d 'adresse dite littérale vec directement codée 'adresse IP du serveur. 19 Adresses avec ' relayage ' explicite (routage par la source) Cl Envoyer un courrier à gerard au CNAM en le faisant passer par le serveur de courrier de ibp. fr tout dabord puis par celui de uvsq. fr.

Cl Deux syntaxes possibles • <@ibp. fr. @uvsq. fr:[email protected] fr> 20 Le mode client serveur en SMTP (RFC 821) Commandes PAGF s 6 message du protocole SMTP) correspond à une ligne de texte terminée par CRLF carriage return ‘ code 13 et’ line feed code 10). HELO L’ouverture de session ntre le client et le serveur (le message contient le nom de domaine FQDN du client). MAIL FROM: Définit l’adresse mail de l’émetteur (utilisé pour le retour éventuel d’erreurs).

RCPT TO: Définit l’adresse d’un destinataire (le routage du courrier est possible en donnant une liste de MTA à visiter : routage par la source @Hote_1 ,@ Hote_2:[email protected] Hote_3) DATA Définit l’enveloppe (l’entête) et le corps (le texte) du message. QUIT Termine un courrier. 23 Différents types de requêtes annexes RSET : Commande pour abandonner le courrier en cours de transmission et restaurer la connexion. VRFY : Commande pour vérifier une adresse de destinataire sans lui trans rrier (utilisable son explication. Si le problème est sérieux, faire suivre ? l’administrateur de courrier (postmaster). 5 Une liste des principales réponses 211 System status, or system help reply 214 Help message [Information on how to use] 220 Service ready 221 Service closing transmission channel 250 Requested mail action Okay, completed 251 User not local; Will forward to 354 Start mail input; end With 421 Service not available, closing channel 451 Requested action aborted: local errar in processing 52 Requested action not taken: insufficient storage 500 Syntax error, command unrecognized 501Syntax error in parameters or arguments 502 Command not implemented 503 Bad sequence of commands 504 Command parameter not implemented 550 Requested action not taken: mailbox unavailable [E. g. , mailbox not round, no access] 551 user not local; please try 552 Requested mail action aborted: exceeded storage allocation 553 Requested action not taken: mailbox name not allowed [E. g. , mailbox syntax incorrect] 554 Transaction failed 26 Approfondissement: le protocole ESMTP (Extended SMTP) (1) Cl EHLO RFC 1651) Ouverture d’envoyer un message sur plusieurs connexions TCP successives. 7 ESMTP (Extended SMTP) (2) DSN (RFC 1891, 1892, 1894) (Delivery service Notification) Définit un système d’accusé de réception pour les courriers électroniques MAIL FROM: xxx ENVID=ident RCPT TO: yyy NOTIFY=matif ORCPT=adresse retour SIZE (RFC 1870) Définit une taille pour un courrier MAIL FROM: xxx SIZE=nnnnn PIPELINING (RFC 2197) pour enchaîner plusieurs commandes SMTP sans attendre la réponse. AUTH (RFC 2554) Introduit une authentification de l’émetteur d’un message. CHECKPOINT (RFC 1845) Permet de créer des transactions de transmission de courrier reprenables en cas de panne MAIL FROM: xxx TRANSID=yyyyy 28 3 Le format des courriers et le format MIME 29 Le format de base (RFC 822) un courrier est composé de li es de caractères US ASCII sur 7bits selon la déf Telnet.

PAGF Au moins trois lignes obligatoires . From: adresse émetteur TOI adresse destinataire Date: date de création du message Nombreuses autres possibilités normalisées mais facultatives . Cl Possibilité de créer des entêtes propriétaires ? condition de les faire précéder de X 32 Quelques champs de l’entête Entêtes normalisées facultatives Received : Une information sur le chemin suivi. Reply-To : une adresse pour la réponse. Subject: Le sujet du message. Cl Message-lD: un identifiant unique du message. Entêtes privées (commençant par x-) Cl X-Phone : un numéro d’appel. D X-Mailer : L’identifiant du logiciel de gestion de courrier (Lotus Notes Release 5. 0. 5 . 3 Le format (MIME ‘Multipurpose Internet Mail Extensions’) Cl Insuffisance du format RFC 822 : Apparition du format MIME (RAC 1341 et 1342 Juin 1992). MIME introduit quelques nouvelles entêtes ayant urtout pour objet de décrire le format des corps de courriers. Améliorations successives des spécifications de MIME : RFC 1521, 1522 RFC 2045 à 2049 (Novembre 1996) RFC 2822 (Avril 2001) 34 PAGF 16 CIType texte: données lisibles. text/rfc822 ; text/plain [RFC2646] ; text/html [RFC2854] . C]Type image: différents codages image image/jpeg ; image/gif. CIType son: différents codages ‘ Audio ‘ audi0/basic (MIC mu 8000 HZ 8 bits). Cl Type vidéo : images animées. ideo/mpeg Cl Type application : les données qui restent. application/octetstream ; application/PostScript 36 Les types principaux de données MIME: données composites Données composites ou assemblées (« multipart ») :plusieurs typ es de données sont combinés en un seul corps. Cl Cinq principaux types: de syntaxe identique mais de sémantiqu e différente. multipart/mixed : les données assemblées sont indépendantes. multipart/alternative : les données sont des alternatives d’une m information (pour l’affichage le meilleur sur un destinataire). multipart/digest : la forme par défaut text/ plain est la forme textuelle la plus simple d’un message soit text/ rfc822 permet de tran