Corrige Devoir 1

Corrige Devoir 1

29K24CTPA0111 U PROJET DE COMMUNICATION vo Première partie (15 points) Question 1 (5 points) 1. Contexte 1. 1. Le partenariat Caisse d’Épargne / BulleBerry Ce partenariat a été avec les objectifs nati soutien à la BD en Fr 1. 2. Le Festival Bulle 2. Modalités d’exécut reste) en conformité rgne de 2 Swip next page La Caisse d’Épargne apporte sa contribution financière en échange d’une visibilité particulière : présence notamment de l’identité visuelle et de la participation de l’association ? l’organisation d’expositions en agences.

Le chargé de communication intervient dans le cadre de ses fonctions. Les dates doivent être respectées ainsi que le budget (montant de la subvention accordée). 3. Périmètre du projet 3. 1 . Annonceur La Caisse d’Épargne Loire-Centre est une caisse régionale du groupe BPCE (né en 2009 du regroupement Caisse d’Épargne/Banque Populaire). Cest une banque coopérative qui se veut au service de sa région. Elle contribue au développement de son territoire et revendique la notion d’engagement auprès des acteurs régionaux. ‘engagement de la Caisse d’Épargne au niveau national en faveur de la bande dessinée. – Faire Connaître sa contribution au festival Bullegerry de Bourges. 2 CORRIGÉ 01 29K24CTPA0111 U-VO – Véhiculer l’image d’une banque soucieuse des événements culturels

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
nationaux et régionaux. – Inciter les cibles à assister aux différentes manifestations du festival mais également à choisir ou rester fidèles à une banque « engagée » culturellement. – Inciter les journalistes à donner de la visibilité à Hévénement. ,4. Copy stratégie Promesse : La Caisse d’Épargne, partenaire de la bande dessinée au niveau local et national. Preuve : engagement auprès du festival BulleBerry mais aussi auprès du festival de la BD d’Angoulême. Ton : complice, convivial, chaleureux. Contrainte : charte graphique Caisse d’Épargne et contraintes créatives de BulleBerry. 4. Contraintes à respecter Les engagements pris par les parties dans le contrat. Les dates du festival. Question 2 (10 pts) I.

L’ÉVÉNEMENT Fondé par une dizaine de passionnés en juin 1 996, le festival de la 3D de Bourges est devenu un véritable événement. Il valorise le patrimoine de la ville : tout d’abord, chaque année sur l’affiche du festival réalisé par un dessinateur reconnu doit figurer la Cathédrale St-Étienne monument incontournable e la cité berruyère. Par ai le festival, tous 2 2 Mairie de Bourges, afin de faire découvrir et apprécier aux visiteurs ces différents lieux. Il bénéficie donc d’un ancrage régional fort et d’une dimension culturelle indéniable. . LA NATURE DU PARTENARIAT L’association BulleBerry s’engage ? – placer le logotype Caisse d’Épargne sur les publications promotionnelles, informatives et publicitaires du Festival BulleBerry, sur la signalétique du festival dans la ville de Bourges, ainsi que sur le site Internet ; – faire systématiquement mention de la notion de « partenaire fficiel du festival » ; – participer à l’organisation d’exposition dans les agences de la Caisse d’épargne de Bourges. 3. L’INTÉRÊT DU PARTENARIAT 3. 1.

Un partenariat légitime La Caisse d’Épargne Loire-Centre se doit d’accompagner les axes de la politique nationale (ici, en l’occurrence, le parrainage de la Bande Dessinée). En outre, elle se positionne comme le partenaire des acteurs régionaux. Elle fait ainsi vivre le partenariat décidé ? l’échelon national dans toutes les régions et toute l’année. 3. 2. Un festival reconnu bénéficiant d’une notoriété importante L’association compte une cinquantaine d’adhérents mais mobilise plus d’une centaine de bénévoles pour un évènement qui connaît en 2009, sa 13e édition.

La longévité du festival atteste de la qualité qu’on lui reconnaît chez les passionnés de 3D mais aussi auprès d’un public plus large. Il bénéficie d’une notoriété importante : 15 000 visiteurs lors de la dernière édition, un référencement sur de nombreux sites internet, des échos dans la presse spécialisée en 3D (lettre Dargaud, le magazine Sapristi), des retombées dans la presse régi 30F 12 resse spécialisée en BD (lettre Dargaud, le magazine Sapristi), des retombées dans la presse régionale, notamment une rubrique quotidienne dans la Nouvelle République. ,3. Une occasion de créer de la connivence avec une cible de jeunes enfants et adolescents Le concours « bulles d’élèves », organisé dans le cadre du festival et soutenu par la Caisse d’Épargne, mais aussi les expositions dans les agences, sont l’occasion de rencontrer une cible plus jeune auprès de laquelle la Caisse d’Épargne peut éventuellement pâtir d’une image un peu désuète. 3 Deuxième partie (18 points) Question 3 (10 pts) Porter une attention particulière aux règles de construction 1.

Mentions obligatoires communiqué lieu, date, identité visuelle, contact presse… ). 2. Construction en entonnoir (du plus général au plus particulier). 3. Chapeau contenant l’essentiel des informations (QQOQCP) puis détail des informations dans la suite du communiqué. 4 29K24CTPA0111 U-vo COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Caisse d’Épargne ouvre 4 2 ns son agence de Bourges du dessinateur Laurent Astier, auteur de l’affiche du festival 2009. Ce vernissage intervient en avant-première de BulleBerry qui se déroulera les 3 et 4 octobre prochains.

Le vernissage a lieu en présence de Franck Dupuis, président de BulleBerry et d’Élise Dupont, conseiller municipal. UN PARTENARIAT LÉGITIME Depuis 2005 la Caisse d’Épargne Loire-Centre soutient le festival BD BulleBerry de Bourges au titre de sa politique de mécénat-sponsoring. par son engagement avec Bulleberry, mais aussi avec BD Boum à Blois, la Caisse d’Épargne Loire-Centre rappelle qu’elle a choisi la bande dessinée comme l’un de ses axes majeurs de mécénat culturel, notamment en faveur des jeunes.

Le partenariat avec Bullegerry est construit autour de valeurs partagées : la dimension pédagogique car la bande dessinée est un excellent moyen de développer la créativité et d’éveiller le plaisir de la lecture et de l’écriture ; – la valorisation du patrimoine avec la mise en avant des sites historiques de Bourges. UNE FORTE IMPLICATION LOCALE La 13e édition de BulleBerry se déroulera les 3 et 4 octobre prochains. Comme chaque année, un accent particulier est ms sur la partie Jeunes / Scolaires avec le concours scolaire « Bulles d’élèves » Un concours de dessins de BD est proposé aux scolaires du Cher.

Pour les collégiens et lycéens, les productions doivent être ndividuelles. Les classes primaires ont aussi la possibilité de réaliser des planches collectives. Cattractivité du concours est chaque année soulignée, grâce notamment à l’implication de la Caisse d’épargne et la possibilité pour le gagnant d’être invité au Festival BD d’Angoulême. 2 de la Pendant la période du festival, la présence Caisse d’Épargne sera particulièrement marquée au travers des événements suivants : – Trois Expositions BD W Salle du Duc Jean à Ihôtel de ville : exposition de planches de Philippe Jarbinet.

W Agence Bourges-pelvoysin : exposition de Laurent Astier, ‘auteur de Agence Bourges-République : Exposition Les Misérables de Bernard Capo. l’affiche BulleBerry 2009 – Animation dans les agences du Cher autour d’un jeu-concours proposé aux clients et aux visiteurs de l’exposition ? l’hôtel de ville et dans les deux agences pour gagner des BD dédicacées des auteurs. La BD, un vecteur fort de l’engagement Caisse d’Épargne Cet engagement national auprès du festival berruyer de BD s’inscrit en cohérence avec les orientations nationales des Caisses d’Épargne en faveur de la bande dessinée.

En effet, depuis 25 ans, la Caisse d’Épargne est partenaire du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, principal festival de BD francophone. En 2008, cette manifestation a attiré plus de 200 000 visiteurs. La Caisse d’Épargne y dispose en particulier d’un pavillon spécifique « Place aux Jeunes Talents », dont l’ambition est double faire découvrir au public les auteurs du futur et informer les jeunes sur les métiers de I née et de l’image. 6 2 DE COMMUNICATION 5 Question 4 (5 pts) L’événement est avant tout régional.

Se déplaceront essentiellement les supports de la zone géographique concernée soit : la presse régionale : Le Berry Républicain, La Nouvelle République , – la télévision régionale : France 3 ; – la radio : France Bleu Berry. Question 5 (3 pts) Relations internes POURQUOI : Le mécénat permet de sensibiliser les salariés aux causes soutenues. C’est l’occasion de souder les équipes, de décloisonner les services, de motiver les salariés en les valorisant, il alimente la culture d’entreprise.

COMMENT : information régulière du personnel (journaux internes, intranet, affichage), participation à l’événement (invitation du personnel aux vernissages, rencontres privilégiées vec les partenaires-membres de l’association mais aussi auteurs), dotations pour des challenges d’équipes commerciales.. Relations publiques externes : Bien qu’il ait vocation à être plus discret que le parrainage, le mécénat permet à l’entreprise de mettre en valeur son image, ses valeurs, son engagement.

II permet aussi de valoriser certains partenaires. POURQUOI : invitation au vernissage des expositions dans les agences, rencontre avec les auteurs, laces ratuites pour les différents événements I espace VIP. 2 les caractéristiques suivantes – ouvert au public, spérance de gain, intervention du hasard, participation financière du joueur. C’est de là qu’est né le « jeu gratuit sans obligation d’achat » qui permet aux entreprises d’organiser des jeux-concours. 1. La communication des informations 1.

Dépôt chez un huissier (facultatif mais préférable) 2. Apposition sur les bulletins de participations 3. Nature des informations organisateur – Jeu-concours : W intitulé du jeu W date de début de jeu W date de fin du jeu W modalités de participation au jeu W lots attribués : descriptif + valeur exacte de chaque lot W nombre de gagnants W localité ou site Internet 2. L’intervention du hasard La combinaison de la participation financière et du hasard est une prérogative de la Française des Jeux.

II n’est possible d’organiser un jeu payant qu’à condition que le hasard n’intervienne pas. Le jeu-concours doit donc faire appel aux connaissances, à l’habileté, à la sagacité des participants. Il est possible d’introduire une question subsidiaire pour 6 CORRIGE 01 départager les gagnants ex-aequo. Cette question ne peut, elle non plus, s’appuyer sur le hasard. Il est également possible de tirer au sort ces mêmes agnants ex-aequo (cas retenu).