correspondent banking

correspondent banking

Contexte/problématique INTRO Une devise ne sort jamais de son pays d’origine, telle est la règle. Avant Fémergence des systèmes de règlement et le passage à la monnaie unique ; les banques faisaient appel au Correspondent Banking afin de permettre l’échange des paiements entres elles. Le Correspondent Banking (CBK): activité qui consiste pour une banque à offrir à une autre banque des services (de paiements ou autres) transfrontaliers. Le CBK s’effectue lorsque les banques utilisent un système de règlement différent.

Pour cela les banques devaient posséder un nombre important d Les dits comptes son comptes dans leurs li ur nos livres). De ce fait les relation développées. p g es utilisées. os avoirs, nos irs, leurs comptes ionales s’étaient Les services de Correspondent Banking n’étaient pas facturés entre les banques, compte tenu de la réciprocité du système. Schéma fonctionnement CBK Ce n’est qu’à partir des années 1 980 que les banques ont remis en cause cette gratuité de service, dû à un déséquilibre entre les volumes de flux échangés et donc entre les coûts des services accomplis.

C’est alors que les services du Correspondent Banking sont devenus payant et que cette activité est devenue un véritable métier. Les services proposés peuvent être divers :

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
tenu de compte, utilisation de systèmes de règlements, réparation manuelle ou mouvement de rationalisation des comptes Nostro est observé. Les banques ont dû s’adapter à cette évolution légèrement compromettante pour le CBK car de nombreuses relations interbancaires ont cessé.

En effet, ayant une monnaie commune avec de nombreux pays européens, il n’est plus nécessaire d’avoir un correspondant bancaire par pays de cette zone €. Au vue de cette baisse d’activité et afin de maintenir au mieux les services proposés par le Correspondent Banking hors zone Euro, l est nécessaire de mettre en place des contrats de services : SLA (Service Level Agreement). Ces derniers permettent d’entretenir une relation particulière avec les banques clientes.

La crise de 2007 a également eu un effet négatif sur cette activité et services proposés par le Correspondent Banking. Les vérifications menées ne font que croître, les coûts supplémentaires pour collecter les données deviennent importants. La règlementation se fortifie et toutes les banques se demandent comment procéder afin de rester le plus rentable possible en matière de CBK. Chaque établissement bancaire recherchant à faire du profit et l propose de nombreux services supplémentaires tels que la gestion de trésorerie, le financement commercial….

Cette façon de faire repose sur le principe simple d’économies d’échelle qui consiste en la baisse des coûts de production unitaire résultant de l’augmentation des quantités produites. Cette stratégie est bien entendue utilisées par BNP Paribas : « face une règlementation de plus en plus pesante, nous estimons que nos investissements ne se justifient que si nous augmentons le volume de notre activité pour le compte d’autre banques (Gautier Drickx, global head 2