Correction bac 2007 go

Correction bac 2007 go

Corriges Histoire Geographie 2007 L’epreuve d’HG s’est (bien) passee. Aucun sujet n’etait un piege. Ceux qui ont appris les lecons devraient pas mal s’en sortir. Voici quelques reflexions a chaud… sur les sujets tombes en S que j’ai vu a Dumont ou je surveillais (et partiellement en ES) : Sujets classiques de cours. Rien de bien mechant. Composition : La superpuissance des Etats-Unis : aspects et inscription dans l’espace mondial (L/ES/S)

Sujet de cours, classique. A mon avis, il fallait NE PAS adopter le plan 1. Aspects de la superpuissance 2. Inscription dans l’espace mondial. L’objectif de ce sujet etait de vous interroger sur les conditions qui permettent aux Etats-Unis d’etre une puissance progressivement planetaire. On attendait donc que vous expliquiez les inegalites de l’influence etats-unienne dans l’espace mondialise.

On attendait que vous abordiez les elements qui font des EU une puissance d’influence mondiale, que vous raisonniez en termes geographiques (echelles, lieux, territoires, flux, interfaces), et que vous presentiez de la maniere la plus neutre possible les limites de la puissance des Etats-Unis a l’echelle mondiale. Vous pouviez expliquer la nature de ces liens avec une hierarchie d’Etats (Nord, Pays emergents, Pays specialises comme ceux de l’OPEP), rendre compte de la maniere dont le territoire

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des Etats-Unis recoit/subit les influences de sa puissance mondiale (metropolisation, lieux de commandement a l’echelle ondiale et specialisation territoriale). Vous pouviez expliquer comment la puissance des Etats-Unis se manifestait a l’echelle regionale (ALENA), continentale (relations avec le continent americain, occasion de dire quelques mots de la Doctrine Monroe et de la ZLEA), et mondiale : l’objectif est d’expliquer comment les Etats-Unis inscrivent inegalement et progressivement leur puissance a l’echelle mondiale mais en insistant sur les cas dans lesquels leur influence est la plus forte (continent americain, Asie orientale, pays de l’OPEP, Union europeenne).

Il fallait, dans une 3e partie ou dans chacune des sous-parties finales de vos parties, insister sur les limites de la puissance etats-unienne (donc refuter l’idee d’Hubert Vedrine d’une « hyperpuissance » etats-unienne) : concurrence d’autres Etats ou regroupements d’Etats, dependance energetique et financiere, image politique et militaire dans une partie du monde, ambivalence American Way of Life/ segregation socio-spatiale.

Attention ces quelques lignes ne sont pas un plan, elles indiquent des orientations attendues. Composition : La Russie, un espace en recomposition (L/ES) Sujet de cours complet, aucune difficulte pour qui a appris son cours. Vous pouviez utilement agrementer votre copie d’un ou deux schemas indiquant les 3 Russies (Centre/Peripheries integrees/Peripheries marginales en recherche d’integration). • On attendait que vous expliquiez les echelles de recomposition de la Russie en renant des exemples a l’echelle regionale, echelle continentale (nouveaux traces des frontieres, nouvelles logiques d’echanges, verrou de l’Oural, inegale integration de la Siberie dans le developpement russe, relations avec les Etats de l’ex-URSS), mais sans insister sur la recomposition politique et les tensions nouvelles avec l’Ouest, qui ne sont pas explicitement presentes dans le cours ni dans le sujet, qui se veut d’abord geographique, territorial. Les inegalites de l’integration russe dans l’espace mondial pouvaient etre abordees, en insistant sur le role des metropoles, le poids de l’arme energetique et les relations avec l’UE. Composition : Des Nord, des Sud (S) Sujet classique, plus souvent present en croquis qu’en composition, mais qui ne recele pas de difficultes particulieres. Les auteurs des sujets ne vous veulent pas de mal. Il fallait NE PAS utiliser le plan 1. Des Nord ; 2. Des Sud.

Au passage : le sujet utilise Nord et Sud comme des mots invariables, mais il n’y a pas de regles pour cela en geo, et si vous avez ecrit Nords et Suds avec un s pluriel, comme toute l’annee, ce ne sera pas un casus belli (un motif de guerre) pour le correcteur. Il fallait insister sur • les inegalites de developpement au niveau de l’espace mondial (indicateurs des mesures de developpement a expliquer), • insister sur sa territorialisation (littoralisation, metropolisation, specialisation) et les espaces de contacts entre Nord et Sud (frontiere americano-mexicaine, Mediterranee, littoral chinois), et finir sur une typologie des Nord (Pays Industrialises, NPIA, Pays en recomposition) et des Sud (Pays emergents que sont le Mexique, le Bresil, l’Afrique du Sud, l’Inde et la Chine, pays en voie de developpement, pays en situation de peripheries marginales ou pays les moins avances, plusieurs expressions existent pour qualifier une partie de l’Asie centrale et surtout l’Afrique subsaharienne). Le correcteur sera probablement sensible a la presence d’un croquis qui materialise la limite Nord/Sud, les degres de developpement et les espaces de contacts.

Etude d’un ensemble documentaire : Quels sont les espaces moteurs de la mondialisation ? (L/ES/S) Sujet archi-classique au baccalaureat, donc tres attendu des correcteurs qui sauront, au besoin, s’y montrer impitoyables. Il fallait se servir des indications presentes dans les documents et, bien entendu, des cours sur la mondialisation, sur les Etats-Unis, sur l’Asie orientale. On n’attendait pas de grands developpements sur la puissance europeenne (le sujet est commun aux L/ES et aux S), • mais la notion de facade littorale, • de megalopoles, • de metropolisation, de lieux de commandement, • d’integration regionale (hinterland ou arriere-pays), • de flux, • de verrous et de n’ uds de communication, • de ville-monde, • de maillage metropolitain mondial (ou une notion approchante), • d’innovation (le vol en oies sauvages pour l’Asie, • la Recherche & Developpement • et la place des universites, les FMN ou FTN), • la concurrence entre les lieux attractifs (le document sur Singapour Tout cela appelait a des comparaisons avec Shanghai ou Tokyo en Asie, avec Rotterdam et New York dans les autres centres d’impulsion).

Il fallait construire • la reponse organisee en reprenant une phrase d’introduction problematisee (soit en reprenant tel quel le sujet, soit en vous demandant en quoi certains espaces accelerent inegalement le processus de mondialisation), • puis deux a trois parties (description des espaces a l’echelle mondiale, fonctions des espaces qui en font des moteurs de la mondialisation, inegalites inherentes au maillage metropolitain mondial). Attention ceci n’est qu’une proposition parmi d’autres. L’important est la logique de votre argumentation.

MINEURE HISTOIRE Sujets qui sans etre difficiles, requierent une assez bonne connaissance de leurs contextes. Explication d’un document : Discours d’investiture de Charles de Gaulle, president du Conseil, a l’Assemblee nationale, le 1er juin 1958 (L/ES) Sujet qui sans etre difficile, demande une bonne connaissance du contexte et des idees de l’auteur. Comme toujours dans une explication d’un document, le diable est dans les details, et c’est la-dessus que vous etes attendu. • Il fallait insister sur les conditions de l’acces au pouvoir de De

Gaulle en mai (crise algerienne par « la tempete des epreuves » depuis la Toussaint 1954, appel de l’armee a de Gaulle par le « scandalisee par la carence des pouvoirs », legitimite du personnage qui « une fois de plus » propose ses services ; • il fallait insister sur l’image complexe de De Gaulle, a la fois liberateur du pays en 1944-1945 et opposant determine aux institutions de la IV° Republique, vous pouviez d’ailleurs mentionner le discours de Bayeux, utile pour repondre a la question 3, avec l’annonce d’un referendum pour proceder aux « changements indispensables ».

Separation des pouvoirs, responsabilite du gouvernement face au Parlement, suffrage universel : trois principes republicains qui dejouent le soupcon de coup d’Etat qui entourait son accession au pouvoir avec le soutien de l’armee en mai 1958. La derniere question pousse a un developpement plus large, au-dela du document lui-meme, qui permettait d’aller jusqu’en septembre 1958 et les 80% de « oui » au referendum. Vous pouviez etendre, d’une phrase, votre explication jusqu’en 1962, en precisant que la construction constitutionnelle de la V° Republique s’est achevee en meme temps que la guerre d’Algerie qui l’a vue naitre.

Explication d’un document : Georges Clemenceau repond au discours de Jules Ferry sur la colonisation (S) Sujet a l’apparence ardue, mais qui demande pour l’essentiel une bonne connaissance du cours sur la colonisation et le systeme colonial, et notamment sur les intentions des colonisateurs et les oppositions internes au systeme colonial. Comme toujours dans une etude d’un document, le probleme est dans les details, et c’est la-dessus que vous etes attendu. La derniere question pousse a un developpement plus large, au-dela du document lui-meme.

Le risque majeur ici est celui de la paraphrase. • Il fallait pour chaque question utiliser une citation courte (quelques mots), pas plus, mais aller jusqu’au fond de votre reflexion : en 1885 la France veut accentuer sa presence en Afrique et developper sa colonisation de l’Indochine (le Tonkin notamment). • Jules Ferry etait depute, ancien ministre des colonies (il n’etait plus ministre de l’Instruction publique) et demandait alors au Parlement une rallonge budgetaire pour la conquete de l’Indochine. L’occasion d’un echange passionne entre une vision du genre « fardeau de l’homme blanc » (Kipling), celle de Ferry et d’une grande partie des elites et de la population, et une vision plus moderee, hostile au developpement plus avant de la colonisation percue comme facteur de troubles en France et en Europe, celle de Clemenceau (qui siege alors a gauche, il etait maire de Montmartre pendant la Commune de Paris en 1871 et appartient au groupe des Republicains radicaux, ceux qui veulent aller plus vite dans la republicanisation du pays).

La position de Jules Ferry est bien sur coloniale et imperialiste, celle de Clemenceau n’est pas totalement anticoloniale mais hostile a la maniere dont se developpe l’imperialisme colonial officiel, et ses arguments sont assez nationalistes (« bien s’assurer qu’on a le pied solide chez soi, et que le sol national ne tremble pas ») : • l’idee de Revanche contre l’Allemagne predomine dans le discours anticolonial, • et assez peu encore le discours moral antiraciste. • Les deux hommes ne savent pas encore que le colonialisme sera une des plus grandes fautes morales de l’Europe

Etude d’un document : Le plan Marshall et la conference de Paris (27 juin 1947) (L/ES/S) Document qui a l’air de reprendre un detail de l’histoire des origines de la guerre froide, donc qui est un pretexte a vous faire expliquer la maniere dont la rivalite Est/Ouest est devenue irreversible. Il fallait discuter la source et les termes du document : il s’agit de Memoires qui mettent toujours en valeur celui qui les ecrit, mais qui ici sont tres proches de la realite.

Neanmoins Bidault publie ses Memoires 18 ans apres les faits, il est tente de faire quelques raccourcis, notamment l’usage du mot « detente » dans le 2e paragraphe. • La situation economique de l’Europe en 1947 est encore difficile (les tickets de rationnement fonctionnent en France jusqu’en 1951), l’industrie se remet difficilement des destructions de la guerre, le seul Etat economiquement puissant et fiable est les Etats-Unis. L’URSS a une image, celle d’un Etat vainqueur, d’une ideologie positive et d’un peuple ui s’est sacrifie pour la victoire, mais n’a pas de puissance economique reelle. • La situation politique de l’Europe est contrastee : les Allies s’opposent de plus en plus ouvertement, la doctrine Truman se diffuse, et le Secretaire d’Etat (ministre des Affaires etrangeres) americain Marshall propose un grand plan d’aide economique a toutes les nations europeennes (moyen de permettre la reconstruction de l’Europe et de faciliter la conversion de son economie d’une economie de guerre en une economie de consommation).

Si Britanniques et Francais invitent les Sovietiques a discuter, c’est pour s’assurer s’ils acceptent le plan Marshall, que les democraties populaires qui s’edifient en profiteront a parts egales, ou s’ils refusent, pour constater que c’est pour des raisons ideologique (refus du capitalisme) et politique (refus de l’influence americaine) plus que pour des raisons economiques.

La derniere question pousse a un developpement plus large, au-dela du document lui-meme : la « clarification definitive » est bien sur le constat de la rupture definitive entre Ouest et Est, que Churchill avait pressentie l’annee precedente dans son discours de Fulton sur le « rideau de fer », que la doctrine Jdanov, quelques mois plus tard, va officialiser, et que la premiere crise de Berlin, l’annee suivante, va materialiser. Quelques propositions de developpements (Style telegraphique… ) 1. la superpuissance des USA et role dans la mondialisation – erme de superpuissance (hyperpuissante pas limitee, mais parfois remise en Q, critiquee). Derniere puissance depuis la disparition de l’URSS – puissance dans tous les domaines (eco, fin. , territorial, cult…) – pas de controle au dessus d’eux (meme l’ONU), mais des critiques multiples – il ne s’agit pas de reciter uniquement le cours, mais de replacer la puissance US dans le cadre de la mondialisation – proposition de plan : I/ Les aspects fondamentaux de la 1° puissance mondiale (demog, peuplement, urbanisation, histoire, amenagement du territoire…) II/ dynamiques tous azimuts ( eco, fin, cult, diplo…) implantees partout dans le monde

III/ Une typologie regionale adaptee a la mondialisation ( c’ ur de la Triade, des regions + – dynamiques, ms toujours utiles) 2. Des Nords et des Suds (S) -Le sujet met en valeur les differenciations des pays / regions dans le cadre de la mondialisation – montrer qu’il n’existe pas UN N (la Triade) et UN S (les PMA), mais une hierarchisation tres forte aec de + en + de pays qui sont a la limite N/S et qui sont difficiles a classer (Chine, pays emergents, OPEP…) -montrer aussi que la mondialisation a cree des hierarchies tres fortes (meme si globalement l’ensemble des pays est plutot tiree vers le haut) entre N et S

Propositions de « plans » : Plan 1 : I/ Quels criteres de classement ? (PNB, IDH, develop. durable…) II/ Quelles dynamiques d’integration au N ou au S ? (commerce, transports, bourse, monnaie, villes monde…) III / typologie de la mondialisation (voir cours) Plan 2 : I / Les N : quels criteres ? Quels aspects ? Quels points communs ? II / Les S : idem III/ Typologie de la mondialisation : voir cours La Russie, un territoire en recomposition. TES C’est le titre exact du cours et sur tous les bouquins. Je vous renvoie donc au cours pour le corrige Les espaces moteurs de la mondialisation / 3 centres d’impulsion (Triade). Surtout les 3 megalopoles. Puissance eco, diplo. et fin + cult 2/ importance : 3° pole en tenant compte de tous les criteres, meme si c’est la 1° puissance commerciale du monde (27 pays) 3/ fonctions des gdes metropoles : CBD, bourse, finances, cult, eco, htes techno, commerce, transports rapides, tertiaire superieur… Fonctions eco, diplo…internationales et de DECISIONS INTERNATIONALES 4/ NYC, ville monde : taille (megapole, metropole…), decisions internationales (ONU, OTAN, FMI…), puissance tous azimuths (”capitale” du monde) / relation des metropoles entre elles : des villes en reseau (par le commerce, des transports, la X° de hte techno…), hierarchisees (villes monde et metropoles relais) , c’ ur de la Triade et de la mondialisation (meme si ce sont des villes relais ds le N : Barcelone / ex ou dans le S : Rio /ex) 6/ manifestations de la puissance ds le paysage de Singapour : port d’envergure mondiale avec gds porte conteneurs, fonction de decisions (CBD), gde taille demog (forte densite urbaine, nbreux immeubles), reseaux de transports multiples (routes, port du “corridor asiatique”, internet)

Les espaces moteurs de la mondialisation I/des espaces multiples, varies mais qui ont des points communs : espaces littoraux, regions urbaines, au c’ ur des routes maritimes, espaces en reseaux II/ des espaces en plein dynamisme : puissance fin, eco, comm, de hte techno. III / Typologie des espaces moteurs de la mondialisation (pas seulement dans le N): les megalopoles de la Triade, les autres regions de la Triade, les metropoles relais dans le S (ou dans les pays a la limite entre le N et le S : Singapour, Seoul, Shanghai, Rio, Johannesburg…) Autre possibilite de plan :

I/ 3 centres moteurs : leurs caracteristiques II / le role des metropoles et megalopoles III / localisation sur les facades maritimes Histoire Conference de Paris : 27 juin 47 1. Situation pol et eco de l’Eur : bilan eco et humain desastreux (a montrer. cf : cours) avec montee des rivalites entre les 2 vainqueurs de la guerre (expliquer ces rivalites :cf dicours de Fulton en 46) 2. ce qu’est le plan Marshall (voir cours) + motifs (raisons humaines, mais surtout eco, fin et comm. de la part des USA) 3. Pourquoi la F et l’Ang invitent Molotov a Paris ?

Volonte de negociation avant tte decision, facon de montrer aussi la “transparence”. l’URSS n’ pas encore dit si elle acceptait ou non le plan. 4. Refus de Molotov : F et RU sont les allies histo des USA, volonte de se demarquer des choix europ. par une pol communiste (future doctrine Jdanov) 5. qelles csq en Europe ? Une Eur partagee en 2 (ceux qui acceptent le plan Marshall et ses csq : voir cours) et les autres . Future separation en 2 et debut de la GF (depuis l’annonce du plan M) Colonisation : S Attention Clemenceau jamais d’accent sur le « e » 1/ 1885. ° vague de colo (la F possede deja l’Algerie, une partie du Maghreb et de l’Af noire). J Ferry vient de faire un discours pour encourager a la colonisation de l’Indochine. Refus de Clemenceau. Relations internationales complexes en Eur (la F vient de perdre l’Als et la Lor) apres guerre de 70 : competition pour les colonies, mais a cette epoque, les derniers europeens se partagent “les miettes du gateau colonial”(Belg, All. / ex) 2/ arguments de Ferry : raisons humaines (”mission civilisatrice”, cf Kipling), economiques (m d’o et ressources bon marche), commerciales (trouver des debouches pour le marche F) / position de Clemenceau : refuse cette colonisation. Pas d’interet F en Indochine, trop tard, quel interet eco ? Il prefere se concentrer sur les colonies existantes, plutot que d’en creer de nouvelles 4/ 2 positions opposees et qui resument la position de la F face a la colonisation : le gouv (Ferry) est favorable a une colonisation partout, dans tous les domaines pour l’industrialisation et le prestige du pays. Les francais eux, sont “tiedes”, guere enthousiastes (pas de pb de chomage, quel interet a s’expatrier ? ).