ContributionRSEsenegal

ContributionRSEsenegal

FORUM FRANCOPHONE DE LYON PRÉPARANT RIO+20 CONTRIBUTION RSE SENEGAL POUR L’ATELIER SUR LA RSE 07 Février 2012 La présente contribution vise à partager l’expérience vécue par l’Initiative RSE Sénégal dans le déploiement de la RSE au niveau natlonal, dans un pays francophone d’Afrique de l’Ouest. Cette contribution est articulée autour de quatre (4) points • 1 . Un Constat sur le très faible niveau d’appropriation du concept de Développement Durable par les entreprises et le Secteur privé ouest africains 2. Les Défis et opportunités d’un déploiement de la RSE en Afrique de l’Ouest gr • la publication de la n .

Une première rép déploiement de la RS de l’Initiative RSE Sén org gionale au 4. es perspectives et attentes d’un v ritable déploiement de la RSE en Afrique de louest Il est important de rappeler en préambule que Plnitiative RSE Sénégal, créée en 2008, a pour finalité de conduire les entreprises, de toutes tailles, implantées en Afrique de l’Ouest, dans la mise en œuvre de projets ayant un impact durable sur la lutte contre la pauvreté et les Objectifs du Millénaire pour le Développement (engagement communautaire).

L’intégration de la RSE dans le système gouvernance des entreprises mais ?galement au niveau de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
sphère d’influence (privé et public) est un objectif visé par l’Initiative RSE Sénégal pour atteindre cette le très faible niveau d’appropriation du concept de Développement Durable par les entreprises et le Secteur privé ouest africains après le Sommet de RIO Si le Sommet de RIO a permis effectivement de lancer un grand mouvement de conscientisation sur les questions liées au développement durable et en particulier sur les problématiques de prise en compte de l’Environnement dans notre Société, il est aisé de constater 20 ans après la tenue de cet important évènement nternational que les entreprlses des pays de l’Afrique de rouest ne se sont pas réellement appropriées le concept de Développement Durable, contrairement aux entreprises des pays du Nord et même des pays d’Afrique anglophone dotées déjà d’une «culture CSR». Après RIO, des entreprises de pays développés se sont progressivement organisées en réseaux pour promouvoir les concepts axés sur le Développement Durable. C’est notamment le cas des Réseaux Global Compact. Contribution RSE Senegal au Forum Francophone Lyon Page 1 Le constat de terrain est édifiant en Afrique de l’Ouest : depuis le

Sommet de Rio, il n’y a pas eu de réelle appropriation des principes de développement durable et de la RSE par l’Entreprise et les parties prenantes. -Il y a un réel décalage entre l’acceptation des principes directeurs de la RSE dans les milieux de rentreprise, et I pplication au quotidien. A entreprises autour de la question du Développement Durable ou de la Gouvernance d’entreprise (Action de lutte contre la corruption) sont restées vaines. -Les organisations professionnelles n’ont pas fait du Développement Durable un cheval de bataille, et se limitent à accompagner timidement les initiatives de encontres, fora, etc… sans en assurer le suivi. -Les pouvoirs publics n’ont pas réussi à jouer leur rôle de catalyseur auprès du secteur privé et de la société civile.

Au Sénégal, la Stratégie Nationale de Développement Durable qui a d’abord pris du temps pour sa conception n’a pu durant sa mise en oeuvre mobiliser les entreprises : Problème de coordination surtout au niveau du Gouvernement et faible implication du Secteur privé. -Les organisations de travailleurs n’ont pas su saisir l’opportunité de créer un cadre d’échanges équilibré avec le patronat et de contribuer ? l’élaboration de stratégies, La société civile n’a pas pris conscience de l’opportunité d’agir pour l’amélioration de son cadre de vie et dans la gestion des affaires publiques. Tout se passe comme si les principes directeurs du Développement Durable et de la RSE n’avaient pas de prise réelle et immédiate sur les fondamentaux du développement.

De fait, le profil type des entreprises qui répondent depuis peu favorablement à la RSE correspond à des grandes entreprises publiques, des filiales de multinationales et des entreprises privées nationales en position dominante sur leur marché ou soumises aux contraintes du marché int pac;F3œFB osition dominante sur leur marché ou soumises aux contraintes du marché international, et dont la démarche mêle mécénat, philanthropie et actions sociales déroulées sans réel plan directeur. On note en effet que les activités sociales des entreprises ont peu d’impact réel sur les enjeux de société : la formation professionnelle et l’emploi, l’éducation de base, la santé, la préservation de la nature, la bonne gouvernance et la lutte cantre la corruption, le fonctionnement de PAdministration publique.

La définition et la conduite de programmes RSE commence seulement à germer dans l’esprit de certains dirigeants. Et de ce fait, la RSE est encore perçue dans les PME et dans l’opinion publique comme une préoccupation de nantis, sans réel impact sur le développement de l’entreprise. Elle apparait également comme un transfert par l’Etat d’une partie de ses responsabilités régaliennes à l’entreprise privée, sans possibilité de retour, ce qui dans l’environnement difficile actuel, constitue une charge supplémentaire. Sans doute la promotion du Développement Durable et de la RSE a-t-elle souffert d’inadaptation aux préoccupations locales des entreprises. age 2 Afrique de l’Ouest La publication récente de la norme ISO 26000 sur la RSE ainsi que ‘agenda international sur nouvelle stratégie de promotion du Développement Durable et de la RSE qui répond bien aux enjeux actuels des entreprises de l’Afrique de l’Ouest, à savoir : a) L’Emploi des jeunes et la utte contre la pauvreté afin de garantir une paix sociale dans le pays b) une Qualification des ressources humaines permettant de renforcer la compétitivité des entreprises c) et surtout, la ré-appropriation par l’Entreprise et ses parties prenantes de l’Ethique et des principes de la RSE dans les relations d’affalres afin de développer des partenariats durables Une nouvelle stratégie de déploiement de la RSE et du Développement Durable est d’autant plus opportune en Afrique de l’Ouest que le contexte est favorable, marqué par : un système de gouvernance économique mondial en pleine mutation, une forte relance des Investissements Directs Etrangers, notamment dans les secteurs miniers et agro-industriels, les secteurs des télécom et de la finance, le secteur des infrastructures, la présence d’entreprises multinationales qui, de par les pressions internationales et les exigences du système financier international, doivent devenir des moteurs de cette straté ie de déploiement de la RSE, des initiatives locales et so dans le domaine de la