Contre la peine de mort

Contre la peine de mort

Contre la peine de mort

1. la vie est sacree, nul ne peut y attenter, meme l’Etat

2. on peut traiter des malades mentaux, et les reinserer dans la societe. Pourquoi les tuer

3. il est intolerable que, dans une societe democratique, des innocents soient condamnes a mort a tort.

4. la peine de mort ne reduit pas le taux de criminalite

5. regardons ou la peine de mort est maintenue, et nous aurons une idee de sa valeur (Chine, Texas, etc)

6. la violence n’est pas la solution contre la violence.

7. es pays de l’Europe des 15 ont tous aboli la peine de mort et ratifie le deuxieme protocole au Pacte Internationale des Droits Civils et Politiques, excepte la France.

8. parmi les 43 pays qui ont adhere au Conseil de l’Europe, 40 ont aboli la peine de mort et 3 pays sont sur la voie de l’abolition

9. la peine de mort, c’est favoriser les envies de vengeance au detriment de la raison

10. l’attente dans les couloirs de la mort, ces prisons pour condamnes a mort, sont de la torture pure et simple

11. elle est trop souvent appliquee suite a des proces injustes, voire truques

12. a peine de mort n’est pas un moyen de legitime defense :

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
elle permet a l’Etat de mettre froidement a mort une personne hors d’etat de nuire, parce que deja arretee. Pour l’argument religieux, tu connais les dix commandements notamment celui-ci : tu ne tueras point Ensuite le fait de condamner quelqu’un a mort ne ramenera pas l’etre perdu a la vie, cela n’attenuera pas la peine ressentie. Tuer un etre humain, meme un meurtrier, nous ramene a faire la meme chose que lui et par consequent on ne vaut pas mieux que lui puisqu’on fait la meme chose ! Contre la peine de mort Contre la peine de mort : tuer pour montrer qu’il ne faut pas tuer ?

La peine de mort est la negation meme du droit humain le plus fondamental, celui de vivre, tel qu’enonce dans la Declaration Universelle des droits de l’Homme, et est a considerer comme la forme ultime de traitement cruel, inhumain et degradant. Les annees passees dans les couloirs de la mort peuvent egalement etre assimilees a une forme de torture, universellement interdite par la Convention contre la Torture de 1984. Aujourd’hui, la tendance generale dans le monde est a l’abolition de la peine de mort. De nombreuses autres raisons incitent a agir contre la peine de mort : Elle n’est pas dissuasive.

Pour ou contre la peine de mort dissertation

Il n’a jamais ete prouve que la peine de mort est plus dissuasive que d’autres formes de chatiments ; bien au contraire des etudes ont montre que la peine de mort est susceptible d’entrainer une hausse des crimes violents car elle contribue a banaliser les comportements brutaux. La plupart des criminels pensent qu’ils ne seront pas arretes et punis, des lors, la question de savoir s’ils risquent la peine de mort ou la prison a vie ne se pose meme pas ; le meilleur moyen d’agir preventivement contre le crime, crimes violents inclus, n’est pas l’imposition de peines plus severes mais la garantie que tout crime sera puni.

Elle s’appuie sur une justice faillible. La justice humaine n’est pas infaillible et le risque d’executer des innocents demeure une realite dans les pays qui appliquent ce chatiment. Ces drames sont souvent lies a des faiblesses du systeme judiciaire : enquetes baclees, defense inexistante pour l’accuse, etc. La peine de mort est discriminatoire ; elle est surtout appliquee aux minorites, aux pauvres, aux membres de groupes ethniques ou religieux. La peine de mort est parfois utilisee comme instrument de repression politique ; les autorites emploient la peine de mort pour reduire au silence leurs opposants politiques.

Elle ne protege pas en profondeur la societe. Il est evident que la peine capitale exclut le criminel de la societe de facon definitive. Mais est-on en droit d’user d’un tel moyen si le meme but peut etre atteint par d’autres peines, telles les peines privatives de liberte ? Eliminer un coupable en le mettant a mort est la solution de facilite, qui evite de se poser le vrai probleme, celui de la reforme du systeme penitentiaire, voire celui du corps social dans son ensemble. En agissant ainsi, l’Etat ne donne-t-il pas l’exemple – legalement – de la violence supreme .

Elle ne permet pas au coupable de s’amender.

La peine de mort est irreversible. Elle interrompt tout processus de guerison, de reinsertion sociale, et est de ce point de vue l’aveu d’un echec de la societe a se montrer solidaire envers ceux de ses membres les plus marginaux. Donner la mort a un etre humain, c’est le supprimer, ce n’est pas le punir. Elle ne respecte pas le droit a la vie. L’homme coupable ne doit pas tenir son droit de vivre d’autres hommes qui l’en jugent digne. Le droit a la vie est un absolu, et la peine de mort l’une des formes du mepris de la vie. Cette conception rejoint celle du chretien et de tout croyant, pour qui la vie est un don de Dieu.