Consequence de la 2eme guerre mondiale

Consequence de la 2eme guerre mondiale

Sommaire [masquer] • 1 Bilan humain • 2 Bilan materiel • 3 Bilan psychologique • 4 Situation economique en Europe • 5 Bilan par pays o 5. 1 Allemagne o 5. 2 Etats-Unis ? 5. 2. 1 Bilan geopolitique et strategique ? 5. 2. 2 Bilan politique ? 5. 2. 3 Bilan demographique et social ? 5. 2. 4 Bilan economique et financier ? 5. 2. 5 Bilan scientifique et culturel • 6 Notes et references • 7 Voir aussi o 7. 1 Bibliographie Bilan humain [modifier] Bilan des victimes Pays Militaires Civils Total URSS 13 600 000 7 500 000 21 100 000 Chine 3 800 000 16 200 000 20 000 000 Indonesie – 4 000 000 4 000 000

Allemagne 3 250 000 3 810 000 7 060 000 Pologne 320 000 5 500 000 5 820 000 Japon 1 300 000 700 000 2 000 000 Yougoslavie 300 000 1 400 000 1 700 000 Roumanie 520 000 465 000 985 000 Hongrie – – 750 000 Grece – – 574 000 France 238 000 330 000 541 000 Autriche 380 000 145 000 525 000 Italie 330 000 80 000 410 000 Tchecoslovaquie – – 400 000 Royaume-Uni 382 600 67 800 450 400 Etats-Unis 416 800 1 700 418 500 Pays-Bas 12 000 198 000 210 000 Belgique 12 000 76 000 88 000 Finlande – – 84 000 Canada 45 300 – 45 300 Inde 87 000 1 500 000 1 587 000 Australie 39 400 700 40 100 Albanie – 28 000 Espagne 12 000 10 000 22 000

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Bulgarie 19 000 2 000 21 000 Nouvelle-Zelande 12 000 – 12 000 Norvege – – 10 262 Afrique du Nord 9 000 – 9 000 Luxembourg – – 5 000 Danemark 4 000 – 4 000 Nombre total des victimes 25 189 100 42 186 200 64 781 162 Comme le montre ce graphique, plus de la moitie des victimes furent des civils Source chiffres France : Histoire : le Monde de 1939 a nos jours (Ed. pour Lycees – Terminales), Collection J. Marseille, Nathan, 1998 ; Inde et Indonesie : Commonwealth war graves Commission; Etats-Unis et Royaume Uni :|article en anglais de Wikipedia

En 1945, de nombreuses regions sont detruites en Europe et plusieurs millions de personnes sont mortes ou blessees. Les combats de la Seconde Guerre mondiale n’ont epargne que les pays neutres. Le bilan humain est dramatique : entre 50 et 60 millions de morts, plusieurs millions de blesses, 30 millions d’Europeens deplaces1 en raison des changements de frontieres, surtout en Europe orientale2. Ce conflit fut le plus couteux en vie humaine de toute l’histoire de l’humanite. Environ 45 millions de personnes sont mortes a cause des combats et desbombardements[ref. ecessaire] et le nombre de victimes civiles est superieur a celui des victimes militaires. Des peuples entiers sont presque decimes (ainsi on comptait sept millions de Juifs en Europe avant la guerre et seulement un million apres) et des populations sont detruites. La Pologne a perdu environ 15% de sa population[ref. necessaire]. Bilan materiel [modifier] Dresde en ruines (1945) Les bombardements nazis et allies ont provoque d’importants degats materiels dans les villes : Berlin et Varsovie sont presque completement detruites. Le bombardement de Dresde du 13 fevrier 1945 fait environ 135 000 morts3.

Plusieurs quartiers de Londres et de Rotterdam sont a reconstruire. Des millions de civils n’ont plus de logement et les sans abris se comptent par millions. 300 000 batiments d’habitation sont entierement detruits en France4. Brest, Caen, Le Havre, Lorient, Saint-Nazaire, Hiroshima, Nagasaki, Tokyo, Hambourg, Stalingrad, Leningrad, Sebastopol, Kiev,Kharkov, Budapest, Berlin, sont autant de villes martyres. Les infrastructures de transport et de production sont egalement endommagees : des milliers de routes, de ponts, de voies ferrees et de ports sont hors d’usage et provoque l’isolement de nombreux villages.

L’URSS reste la plus touchee par les degats materiels. [ref. necessaire] Le pillage des ressources organise par les nazis dans les pays occupes, conjugues a la desorganisation des moyens de production entraine d’importantes penuries ; le rationnement est maintenu apres la capitulation allemande du 8 mai 1945 (en France, 200 gr. de pain par jour et moins de 200 gr. de viande par semaine). L’apres-guerre est marque par la famine hollandaise de 1944. L’hiver rigoureux de 1946-1947 accentue les difficultes de ravitaillement et rend encore plus difficile la vie quotidienne dans l’Europe du Nord-Ouest.

Le manque de charbon se fait durement ressentir car il represente le principal moyen de chauffage. 100 millions d’Europeens disposent de moins de 1500 calories par jour5. Selon Alan S. Milward, la ration alimentaire moyenne des Allemands en 1946-1947 s’eleve a 1800 calories par jour et par habitant6. Le Sous-secretaire d’Etat americain aux affaires economiques William Clayton (1880-1966), de retour d’Allemagne, alerte Washington DC et affirme que des « millions de personnes meurent lentement de faim » 7. Bilan psychologique [modifier]

Toutes les familles des victimes sont toujours sous le choc de cette guerre tres meurtriere… il faudra des annees pour retablir l’ordre dans leurs tetes. De plus, les personnes qui ont survecu aux camps de concentration ont enormement de difficultes a vivre « comme avant ». Les souvenirs qui les hantent jours et nuits sont traumatisants. Enfin, l’arme atomique, qui a montre ses capacites destructrices a Hiroshima et a Nagasaki, les 6 et 9 aout 1945, a marque les esprits du monde entier, par le nouveau type de conflit qu’elle symbolise.

Ainsi pour eux, comme le dira l’ecrivain Albert Camus, « le seul combat qu’il vaille encore la peine de mener, c’est la paix ». Situation economique en Europe [modifier] En 1947, les niveaux de production demeurent inferieurs a ceux d’avant guerre : la production agricole atteint 83% de celle de 1938, la production industrielle 88 % et les exportations 59 %8. Cette situation s’explique par le manque de main d’oeuvre, par la faible productivite du travail a cause de la sous-nutrition, par les pillages9, les bombardements, les sabotages qui ont affecte l’appareil de production.

D’une maniere generale, l’economie des pays d’Europe orientale est plus affectee que celle des pays de l’Ouest, car l’occupation nazie y fut plus dure et la tactique de la terre brulee fut appliquee en URSS. Apres 1945, les gouvernements et les entrepreneurs doivent reconvertir les usines de guerre pour les besoins de la consommation et de l’equipement. En France, le manque de charbon paralyse la siderurgie10. En Allemagne, le manque de matieres premieres, de main d’oeuvre, l’absence d’une administration nationale et la limite des transports provoquent une situation dramatique.

Le surpeuplement et le marche noir menacent l’equilibre du pays. Pour financer l’effort de guerre, les gouvernements europeens se sont endettes. Les Etats-Unis avaient prete 4,33 milliards de dollars a la Grande-Bretagne en 1945 tandis que le Canadalui avait alloue 1,19 milliard de dollars americains en 1946, avec un taux d’interet annuel de 2%11. L’Allemagne doit verser 20 milliards de dollars a l’URSS a titre de reparation12. Les echanges commerciaux sont restreints a cause des bombardements et de la destruction des marines marchandes.

La balance commerciale de nombreux pays europeens est deficitaire. Le chomage et le rationnement poussent les travailleurs a faire greve. Un contexte social difficile s’installe, favorable a l’agitation et a la progression du communisme. En raison des penuries qui affectent l’Europe, celle-ci depend des importations, en particulier venant des Etats-Unis. Partout, l’inflation fragilise les monnaies europeennes. En France, le Regime de Vichy avait mis en place une enorme masse monetaire sans contre-partie dans la production. Cela entraina le pays dans la spirale sans fin de l’inflation.

La livre sterling a perdu de son importance face au dollar americain. En Allemagne, la cigarette blonde americaine fait figure d’etalon monetaire13. Bilan par pays [modifier] Allemagne [modifier] Les Allemands parlent souvent de l’annee 1945 comme de la « Stunde Null » (l’heure zero) pour decrire l’effondrement de leur pays. Le fameux film deRossellini Allemagne annee zero14 montre de nombreuses regions d’Allemagne devenues des champs de ruines avec des carcasses d’immeubles calcines et une population affamee et hebetee a la recherche de sa nourriture quotidienne15.

La conference de Potsdam marque la separation de l’Allemagne en quatre zones distinctes, sous la surveillance des puissances occupantes: Union sovietique, Etats-Unis, Royaume-Uni et France. Le territoire allemand est grandement ampute: il diminue de 24 % par rapport a 1937. Il ne couvre plus que 357 000 km?. Les forces sovietiques, commencent des leur arrivee a demonter des usines et a piller la zone qui leur a ete attribuee, bien qu’aucun accord n’ait ete conclu sur les reparations de guerre dues par l’Allemagne et leurs modalites de recouvrement16.

Elles entendent en effet faire payer aux Allemands les destructions causees a l’economie sovietique pendant l’offensive nazie. Apres avoir transfere 40 % de l’industrie, les Sovietiques transforment au moins 200 entreprises en Societes sovietiques par actions (SAG). Elles controlent aussi directement, et a leur seul profit, une bonne part des sources d’energie et de l’industrie lourde de leur secteur17. A partir de 1948, les grandes proprietes sont partagees; les opposants politiques internes et la liberte d’expression supprimee dans les medias.

Cependant Staline ne cherche pas dans un premier temps la partition du pays. Il espere en effet pouvoir beneficier de l’exploitation du charbon de la Ruhr18. La creation de la RDA, en 1949 ne confere qu’une souverainete fictive au nouvel Etat19. Du cote des allies occidentaux, l’Allemagne reste un danger. L’eradication du national-socialisme est une preoccupation forte contrebalancee par la peur du communisme. Une ligne liberale est imposee, symbolisee par l’adoption des trois couleurs nationales et l’abandon du drapeau imperial. La denazification est menee progressivement et inegalement.

Les lois et les organisations nazies ne sont supprimees qu’au debut de l’automne 1945. Dans la partie occupee par les Americains et leurs allies, des listes de personnalites non compromises avec lenazisme sont etablies. Elles reprennent des responsabilites locales. Etats-Unis [modifier] Bilan geopolitique et strategique [modifier] En 1945, les Etats-Unis font figure de vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale aux cotes des autres Allies. La puissance americaine sort renforcee du conflit planetaire. Les soldats americains beneficient d’une image positive en Europe de l’Ouest20

L’apres-guerre est marquee par la degradation des relations avec l’URSS. Avec la disparition de l’ennemi commun (l’Axe), la Grande Alliance se disloque. Roosevelt puis Truman ordonnent la demobilisation generale : les troupes americaines passent de 11 a 1,5 millions d’hommes21 ; le retour des soldats est facilite par l’application du GI Bill of Rights (juin 1944) qui permet a des centaines de milliers de jeunes militaires d’integrer l’universite et d’acquerir un logement grace a des taux preferentiels et des emprunts garantis22.

Pourtant les Etats-Unis tirent les lecons de l’apres Premiere guerre mondiale et decident de rompre avec l’isolationnisme23 : c’est a San Francisco qu’est signee la Charte des Nations unies, acte fondateur de l’ONU. L’expansionnisme sovietique et les debuts de la guerre froide les entrainent a se poser comme les leaders du monde libre (doctrine Truman en 1947). Bilan politique [modifier] Avec la guerre, l’Etat federal a continue d’intervenir dans l’economie nationale. Le president Roosevelt a poursuivi l’interventionnisme etatique qu’il avait engage pour combattre les effets de la Grande Depression avec le New Deal.

Harry Truman eut la charge de finir la guerre, etant donne la mort de Roosevelt en cours de mandat en avril 1945. Il lanca les deux bombes atomiques pour obtenir la capitulation du Japon. Il tenta d’appliquer le Fair Deal, un ensemble de reformes economiques et sociales dont les principes s’inscrivaient dans la continuite duNew Deal de son predecesseur : assurer le plein-emploi, augmenter le salaire minimum, soutenir les tarifs agricoles24, renforcer le systeme de securite sociale, ameliorer l’habitat et mettre en oeuvre de grands travaux.

Cette politique se heurta au Congres domine par les Republicains des 1945. Bilan demographique et social [modifier] Ouvriere-tourneuse dans l’usine de la Consolidated Aircraft, a Fort Worth, Texas Les pertes humaines americaines sont moins importantes que celles d’autres pays belligerants : 292 000 morts dans les combats de la Seconde Guerre mondiale, 114 000 pour d’autres causes25. En 1945, la population s’eleve a 140 millions d’habitants26. La guerre a fait baisser le chomage par la mobilisation de millions d’Americains et a sorti le pays de la Grande Depression.

Cependant, l’inflation provoque d’importantes greves en 1946 (entre 3 millions27 et 5 millions24 de grevistes), ce qui fait craindre l’agitation sociale et la montee du communisme. En 1947, le Congres majoritairement republicain adopte la Loi Taft-Hartley qui limite le droit syndical et de greve. LeMaccarthisme montre l’angoisse de la subversion interieure dans le contexte de la guerre froide. La montee de l’anticommunisme affecta notamment l’Eglise catholique27 soutenue par les immigres irlandais, italiens ou polonais.

La Seconde Guerre mondiale a transforme le monde du travail. Les femmes ont renforce leur place et occupent 35 % des emplois en 194425 ; la geographie economique est bouleversee par l’implantation des industries aeronautiques et d’armement dans les etats de l’Ouest et du Sud. 15 millions d’Americains ont change de lieu de residence pour faire face aux besoins de l’economie de guerre28. Cette migration interne a profite a la Sun Belt dont l’importance grandit. Enfin, l’urbanisation a connu une acceleration notable qui se prolonge dans les annees 195028.

La situation des Afro-americains s’ameliore lentement : leur integration sociale progresse grace a l’armee (700 000 Noirs dans l’Armee en 1944)29. La guerre a plutot tendance a souder la nation30, meme si des emeutes raciales eclatent en 1943. Roosevelt prend des mesures pour limiter les discriminations dans l’administration federale (Executive Order 880229). En 1942, le Congress of Racial Equality est fonde pour lutter contre la discrimination dans les batiments publics du Nord du pays29.

La Grande migration commencee dans l’Entre-Deux Guerres se poursuit : plusieurs milliers de Noirs quittent le Sud pour travailler dans les metropoles californiennes. Bilan economique et financier [modifier] Harry Dexter White (a gauche) et John Maynard Keynes en 1946. Ils furent les deux protagonistes principaux de la conference tenue a Bretton Woods. Les Etats-Unis sont le seul pays allie reste intact : le territoire americain n’a pas ete envahi et n’a pas connu de destructions massives, sauf a la suite de l’attaque japonaise sur Pearl Harbor en 1941.

Alors que les belligerants europeens connaissent une importante crise monetaire, les reserves americaines en or demeurent intactes, de meme que l’agriculture et l’industrie. Les Etats-Unis possedent 2/3 du stock d’or mondial31,32 et imposent un nouveau systeme monetaire international a la conference de Bretton Woods (juillet 1944). Le dollar americain n’a pas perdu de sa valeur contrairement a d’autres unites monetaires. Il faut neanmoins reconvertir l’economie de guerre vers la production de biens de consommation et assurer les debouches economiques exterieurs.

Le pays occupe la premiere place mondiale dans tous les domaines de l’economie. Il assure l’equivalent de la moite de la production de la planete31,32 ; il possede 2/3 de la flotte mondiale33 et assure 25 % des echanges31. La balance commerciale est excedentaire, mais depend de la capacite des economies europeennes a se reconstruire. Les Etats-Unis souhaitent reconstruire l’economie mondiale selon les principes du libre-echange : ils estiment que le protectionnisme est l’une des causes de la Seconde Guerre mondiale23.

Bilan scientifique et culturel [modifier] Les Etats-Unis disposent d’une avance technologique et scientifique sur les autres pays du monde. En 1945, seul Washington possede l’arme nucleaire. L’Harvard Mark I est mis au point en 1944 : il s’agit du premier ordinateur numerique aux Etats-Unis et est considere comme etant le premiercalculateur universel. De nombreux savants (Albert Einstein), d’intellectuels (Hannah Arendt) et d’artistes (Dali, Miro) se sont refugies aux Etats-Unis pour fuir le fascisme, le nazisme et la guerre.

L’expressionnisme abstrait apparait en 1946, au cours d’une exposition a New York34. Cet art qui se voulait avant-gardiste, cosmopolite et apolitique fait se deplacer le c? ur de l’art moderne de Paris a New York35. Les soldats americains exportent la culture des Etats-Unis en liberant l’Europe : ils font decouvrir le jazz, les jeans, des produits symbolisant la jeunesse et l’American Way of Life. Le prestige des Etats-Unis est renforce par leur prosperite enviee et la societe de consommation comme en temoignent les Memoires du general De Gaulle36.