Condamnation a mort par refus de transfusion

Condamnation a mort par refus de transfusion

Les transfusions sanguines chez les temoins de Jehovah sont une problematique dont on entend de plus en plus parler de nos jours. Comme nous le savons tous, les temoins de Jehovah refusent toute transfusion, car ils croient enfreindre une loi de dieu. Ils croient que le sang est sacre, car Jehovah aurait utilise le sang de Jesus pour sauver l’humanite. C’est alors que le sang represente la vie et il est formellement interdit d’y toucher. Un probleme se pose lorsqu’un temoin de Jehovah est touche par une maladie et qu’il doit recevoir une transplantation par exemple qui necessite une transfusion de sang.

Les centres hospitaliers refusent d’operer ceux-ci a cause des risques lies de l’intervention sans transfusion. Il y a d’autres cas, par exemple, une personne souffrant d’une tumeur faciale qui peut etre gueri facilement a l’aide de transfusion. Elle laissera par consequent son visage devenir deforme a cause des masses et tout cela parce qu’elle refuse des transfusions pour des convictions religieuses. De plus, les parents de bebe naissant sont meme prets a laisser mourir a l’accouchement, car celui-ci necessite une transfusion qui pourrait lui sauver la vie.

Par chance, l’Etat a le pouvoir dans ce cas d’obliger avec le consentement d’un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
juge a faire une transfusion de sang au nourrisson. Par ailleurs, nous devrions nous poser la question suivante : est-ce que nous devrions obliger les temoins de Jehovah a recevoir des transfusions sanguines? Nous pourrions dire en nous appuyant sur le libertarisme qu’un temoin de Jehovah a le droit de refuser des transfusions, car selon la charte des droits et libertes, il est un etre libre en droit.

Il y a un enjeu important, car s’il possede la liberte de religion, il a alors l’autonomie de refuser toute transfusion. Cela met la securite des temoins de Jehovah en grand danger de mort. Mais par consequent, nous pourrions aussi nous appuyer sur le liberalisme politique en disant que l’Etat doit etre au service des individus et doit servir de moyen de protection de ceux-ci. Dans le cas des transfusions, la morale universaliste entre directement en conflit avec les opposants liberaux parce qu’elle prone le droit a la securite et a la vie.

Les liberaux maintiennent beaucoup les valeurs individuelles limitant l’action de l’Etat dans certains conflits, ils s’appuient sur des principes de liberte et de droit. Par contre, le liberalisme politique met l’Etat au service des individus de facon neutre afin de proteger ceux-ci des religions, car elle surmonte le relativisme tout en Dans le cas d’une societe multiculturaliste comme la notre, la meilleure solution est dans l’adoption de normes moralement neutres pour le bien de tous. Le liberalisme politique repond bien a ce critere.

L’Etat devrait obliger les temoins de Jehovah a recevoir des transfusions sans aucune exception pour le bien de leur vie et leur sante. Une personne refusant par exemple que son enfant recoive des transfusions de sang pourrait etre severement traduite en justice pour meurtre dans le cas ou ce refus entrainerait la mort de l’enfant en question. Il est totalement deraisonnable qu’une religion choisisse entre la vie et la mort et qu’une personne adopte un refus de transfusion pour des simples accommodements religieux.

Sur le principe de l’ethique des responsabilites de Hans Jonas, l’Etat et le medecin doivent intervenir, car ils sont responsables des etres comme les temoins de Jehovah qui menacent leur vie. Ils doivent avoir le pouvoir d’intervenir et de proteger tous les individus, car leur religion adopte un point de vue deraisonnable au respect de la vie sous de simples pretextes religieux sans reel fondement. Au Quebec, rappelons qu’un medecin a le droit d’intervenir dans le cas ou une personne est dans l’incapacite de donner son consentement en temps utile.

Il s’agit d’une facon d’eviter que le gouvernement ne respecte la liberte des individus. Par consequent, il peut vous laissez choisir de mourir si vous avez toute votre tete, nous pourrions dire qu’il s’agit presque d’un suicide dans le cas de refus de transfusion. De plus, les temoins de Jehovah refusent toujours les transfusions de plasma qui compose 55% du sang, mais acceptent l’albumine, les immunoglobulines et les fibrinogenes ce qui compose 99% du plasma incluant l’eau. Il s’agit la d’une preuve injustifiee dans le cas des transfusions.

Ensuite, le libertarisme maintient des valeurs individuelles limitant l’action de l’Etat dans certains conflits, parce qu’il s’appuie sur des principes de liberte et de droit. Il s’agit d’une morale strictement fondee sur des droits individuels posant probleme dans un contexte ou les communautes vehiculent encore des valeurs traditionnelles, nationales, religieuses et culturelles. Dans ce cas, une personne aurait le droit de choisir au nom de la religion de l’accommoder, car cela ferait partie des droits et libertes des individus.

Une personne aurait tout simplement le droit de mourir pour une religion sans necessairement dire qu’il s’agit indirectement d’un suicide. Pourtant, dans le cas des temoins de Jehovah au niveau de la bible, il s’agit de manger du sang. Alors, il n’y a aucune indication interdisant les transfusions. Par ailleurs, la bible a ete ecrite il y a bien des siecles. Il serait surprenant que des apotres aient constate dans le temps qu’il y aurait beaucoup de transfusion dans les annees deux mille.

Le libertarisme demontre bien les dangers d’une ethique des droits limitee seulement a la defense des droits negatifs. Dans le cas des temoins de Jehovah, la religion entraine une vision etroite de la vie tout en plongeant la victime dans la repression et l’injustice. Enfin, les oppositions entre le libertarisme et le liberalisme nous ont aides a mieux prendre position au probleme. Je crois comme Hans Jonas, que c’est le devoir et la responsabilite de l’Etat d’enrailler ce combat afin d’obliger les temoins de Jehovah a recevoir des transfusions.

Ils ont le droit de vivre une vie de facon convenable sans le choix de la vie ou la mort lorsqu’ils sont malades. Nous ne devrions pas autoriser aucune religion a obliger les gens de se soumettre a un code d’ethique mettant en jeu leur vie comme pour l’interdiction des transfusions. C’est directement a l’Etat que revient le pouvoir de decider si une personne doit recevoir une transfusion, peu importe sa religion. En appliquant la morale universelle, nous adoptons une formule applicable a tous les individus d’une facon juste et respectueuse de la vie humaine.

Je ne crois pas raisonnable qu’une personne choisisse de mourir pour une bible ou religion. Au Mexique par exemple, les patients sont obliges de recevoir des transfusions en cas de besoin, car la religion des temoins de Jehovah est consideree comme une societe et non comme une religion. Ainsi, si la societe exerce des pressions sur ses membres pour refuser des transfusions, il pourrait y avoir crime de leur part. N’est-ce pas une solution a un gros probleme dans notre societe d’aujourd’hui afin d’eliminer le fleau .