Commentaire oral kant qu’est ce que les lumieres

Commentaire oral kant qu’est ce que les lumieres

Dans son texte intitule Qu’est ce que les Lumieres, Kant cherche a expliquer pour la presse prussienne de la fin du XVIIIeme siecle ce que sont pour lui les Lumieres, en quoi consiste ce mouvement philosophique. Le texte que nous allons etudier maintenant se situe a la fin de l’expose de Kant, apres que celui ci ait definie les Lumieres comme la sortie de l’etat de tutelle dans lequel les hommes se sont eux meme enfermes.

Donc apres s’etre interroge sur la nature des Lumieres et comment faire acceder les hommes a la majorite, a l’autonomie ; Kant s’interresse a savoir ce qu’il en est en pratique en Europe, et particulierement en Prusse au XVIIIeme siecle. Comme le dit Kant des le debut de cet extrait, le probleme est ici de savoir pourquoi son epoque n’etait pas une epoque eclairee, mais plutot une epoque des Lumieres ?

Ce texte se divise en deux paragraphes, dans le premier paragraphe Kant explique pourquoi le XVIIIeme siecle n’est pas une epoque eclairee, et dans le deuxieme il explique pourquoi c’est une epoque des Lumieres. Apres avoir expose sa these sur ce que sont les Lumieres, Kant se demande si dans la realite cette philosophie est mise

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
en pratique. Donc cet extrait commence par une question que l’auteur se pose a lui meme : « vivons-nous une epoque eclairee ? ».

Kant repond a cette question par « non mais bien une epoque de Lumieres » et il fait la nuance entre une « epoque eclairee » et une « epoque des Lumieres ». Donc on peux voir que selon Kant il existe une difference entre une epoque des Lumieres existe et une epoque ou leur pensee serait rependue et appliquee par chacun, ce qui serait donc une « epoque eclairee ». Kant justifie ensuite le fait que son epoque ne soit pas eclairee en affirmant que dans l’etat actuel des choses les hommes ne sont pas encore dispose a mettre en pratique les idees des Lumieres et a penser par eux meme.

Kant s’appuie sur l’exemple de la religion, puisqu’a l’epoque les gens etaient sous tutelle de l’Eglise, et il affirme que ce n’est pas une epoque eclairee puisque les hommes ne sont pas capables « de se servir dans les choses de la religion » sans que quelqu’un de savant, un homme d’Eglise dans l’exemple qu’on a ici, ne les aide/ne les guide dans la facon de penser a adopter. D’apres Kant c’est parce que les hommes n’ont pas encore assez d’assurance et de justesse par eux meme quand ils ne sont pas sous tutelle. Ensuite Kant affirme que cet etat de minorite des hommes est en voix de s’estomper.

Il parle des « obstacles a la generalisation des Lumieres » qui se font de moins en moins nombreux. On peut donc en deduire que selon Kant la societe est en train d’evoluer et que les idees Lumieres vont bientot pouvoir se rependre dans la societe. On peut aussi voir que c’est bien par une evolution generale de la societe qu’on pourra atteindre une epoque eclairee puisque Kant affirme que les hommes sont eux meme responsable de l’etat de tutelle dont ils sont victimes, il faut donc que ce soit les hommes eux meme dans leur ensemble qui changent.

Kant termine donc ce paragraphe par affirmer que c’est bien « l’epoque des Lumieres, ou siecle de Frederic » c’est a dire une epoque dans laquelle des philosophes tentent de faire sortir les hommes de leur etat de tutelle et de minorite, mais ce but n’est pas encore atteint, d’ou le fait que ce ne soit pas une epoque eclairee. Dans le deuxieme paragraphe Kant commence par faire l’eloge d’un souverain qui serait tolerant et qui sous son regne laisserait une part de liberte aux gens, une possibilite de discuter de certaines choses de la vie quotidienne.

Il est jamais dit explicitement qui est le prince en question mais comme juste avant dans le premier paragraphe Kant parle du « siecle de Frederic » on peut penser qu’il s’agit ici du souverain de la Prusse a l’epoque ou Kant a ecrit ce texte. Un exemple de tolerence de ce souverain c’est par exemple la religion puisque les souverains tyraniques ont tendance a imposer une religion a leurs sujets alors que la le souverain dont parle Kant ne prescrit rien « aux hommes dans les choses de la religion, mais leur laisse entiere liberte en la matiere ».

Selon Kant ce souverain merite d’etre glorifie et reconnu comme celui qui le premier a delivre le genre humain de l’etat de tutelle. Ce souverain serait donc une Lumiere et dans une certaine mesure il permettrait aux hommes d’acceder a la majorite. Mais on peux voir que cette liberte n’est pas totale puisqu’elle ne concerne que les questions de conscience.

On peut voir avec la phrase « chacun est libre de se servir de sa propre raison pour toutes les questions de conscience » que les hommes ne sont pas libre d’utiliser leur raison sur ce qu’ils veulent mais uniquement sur des questions morales. Donc sous le regne de ce souverain il est permis aux savants, donc a des gens qui sont censes savoir de quoi ils parlent, des gens qualifies, il leur est permis de s’exprimer publiquement dans un domaine precis en exposant leurs jugements et leurs reflexions sans avoir a se preoccuper « du symbole admis » et des « bligations de leur fonction ». Donc on peux voir ici qu’il a mise en place d’un certain espace public sous le regne de ce souverain, dans lequel les hommes peuvent raisonner et s’exprimer, et on a vu en cours que selon Kant cet espace public est important pour les Lumieres et qu’il permet aux hommes de sortir de leur etat de tutelle. Enfin Kant dit que cet esprit de liberte peut setendre « meme la ou il doit lutter contre les obstacles exterieurs d’un gouvernement qui se meprend sur son propre compte ».

Il y a donc ici l’idee que d’accorder un peu de liberte de pensee et de raisonner aux hommes leur permetrait d’acquerir la majorite puisqu’ils utiliseraient aussi leur raison en dehors du cadre qu’on leur a fixer. Donc la tolerance de ce souverain c’est en quelque sorte un point de depart pour que les hommes sortent de l’etat de tutelle dont ils sont responsable.

Des qu’on ne s’ingenie pas a les maintenir sous cette tutelle, les hommes sont capables de devenir majeurs. Il s’agit donc ici d’une epoque de Lumieres puisque qu’un souverain eclaire donne une certaine liberte aux hommes et leur permet de raisonner sur certains sujets. Mais cette espace de libre pensee est quand meme restreint et on ne peut donc pas encore parler d’une epoque eclairee.