Commentaire Le rouge et le noir

Commentaire Le rouge et le noir

pays qu’il aime beauc textes ont lieu comm De 1805 à 1814, ilpa sur les pas de Napol du réalisme subjectif, Commentaire Le rouge et le noir Premium By Calinedaus [beapnnR 26, 2015 | pages Commentaire de texte sur un extrait de le Rouge et le Noir de Stendhal. Stendhal, en réalité Henri Beyle, est un écrivain français réaliste et romantique, connu notamment pour ses romans Le Rouge et le Noir et La Chartreuse de Parme. À dix-sept ans, Stendhal s’engage dans l’armée et cette carrière lui fait découvrir l’Italie, to vien « ext next page ù beaucoup des ces issions à rétranger, Paris.

Inventeur ité du point de vue limité soit du narrateur, soit du personnage. Mais ces œuvres se situent au cœur du mouvement romantique . Stendhal utilise souvent le portrait satirique dans ses romans afin de critiquer la société. Le Rouge et le Noir ,de sous-titre « Chronique de 1830 est selon Stendhal « Un miroir que l’on promène le long du chemin », le roman relate ce que reflète le miroir. Il est inspiré d’un fait divers sanglant lu par l’auteur dans La Gazette des tribunaux. Stendhal y décrit la « réalité » de la société sous la Restauration et les

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
débuts de la Monarchie de Juillet.

Il raconte l’histoire de Julien Sorel, issu d’une famille d’artisans qui est employé comme précepteur par M. Rênal, aristocrate et maire de la ville ville de Verrières. . Cet extrait ce situe dans la partie 1, chapitre 10 du livre . Julien part se promener dans les montagnes. Nous allons ici commenter ce texte et à cette fin nous allons voir que quelques éléments de cet extrait relèvent du réaliste mais surtout qu’il met en évidence la personnalité de Julien. Dans un premier temps, cet extrait s’encre dans le registre réaliste. Les éléments réalistes sont principalement situés dans e 1er paragraphe.

Tout d’abord, « L’air pur de ces montagnes élevées communiqua la sérénité et même la joie à son âme’ « sentait que la haine qui venait de l’agiter  » reflète l’influence de la physiologie sur le comportement de Julien, l’effacement de l’analyse physiologique au profit de l’étude du milieu. Ensuite « Le maire de Verrières était bien toujours, à ses yeux, le représentant de tous les riches et de tous les insolents de la terre » traduit l’observation du monde contemporain, la critique de la bourgeoisie et de l’argent,qul joue un rôle Important.

De plus, Verrières est une ville qui existe, en Champagne Ardennes, au nord-est de Paris. Pour finir, le passage de la troisième personne du singulier ? la première personne « je » marque l’effacement du narrateur derrière son personnage, ici Julien. Dans un second temps, cet extrait met en évidence la personnalité de Julien. Effectivement, Julien est omniprésent dans ce texte comme l’indique la répétition du pronom « il » , ce qul fait de lui le personnage principal, le héros. Premièrement, le champ lexical de la grandeur, la force « rocher », « grandes », « puissants » 2