COMMENTAIRE Keith Haring 306 308

COMMENTAIRE Keith Haring 306 308

Histoire des Arts, Mme Rondeau (306 & 308) Thématique: Arts et Contestations SVT— Risque infectieux et protection de l’organisme Domaine: Art visuel contemporain Œuvre: « Ignorance=Fear, Silence=Death » , Keith Haring Titre : « Ignorance=Fear, Silence=Death » Sni* to View Date : 1989 Format : 61 x 110 cm. Lieu de conservation Support : Affiche BIOGRAPHIE DE L’AR Keith Haring est né le or 5 n Pennsylvanie (USA) Enfance Il grandit au sein d’une famille sans problème et se nourr it de télévision, de musique rock, de dessins animés et de bandes dessinées. II s’intéresse très tôt au dessin. unesse A 18 ans, Keith Haring part étudier le dessin publicitaire à la Ivy School Of Professional Art de Pittsburgh mais décide de se consacrer uniquement à sa passion : le dessin. En 1978, Keith Haring décide de partir vivre à New York, capitale d es arts où l’effervescence qui y règne est unique. Les début New-York territoires: rues, métros, entrepôts. Inspiré par le graffiti (mouvem ent du « Bad Painting ») et soucieux de toucher un large public, Haring commence à dessi ner à la craie blanche sur des panneaux publicitaires noirs du métro de New York.

Il exécute ainsi plusieurs milliers

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de dessins, aux lignes énergiques et rythmées. Le style « Haring c’est la répétition infinie de formes ou de silho uettes soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes, sur différe nts supports. Sa première exposition en 1982 à New York rencontre un immens e succès public. Dès 1985, il participe à de nombreuses expositions internationale Il fait partie d’un mouvement artistique que l’on appelle le « pop a UN ARTISTE ENGAGE-: LES THEMES ABORDES. La majorité des sujets abordés par l’artiste sont en lien direct avec a vie et les interrogations de sa génération.

Il utilise la rue et les espaces publics pour s’adresser au plus grand nombre. Un grand nombre de ses œuvres dégagent une vitalit é incroyable, elles évoquent l’énergie de la musique hip- hop et les mouvements de la break dance qui émergent à New York dans le s années 80. -s A côté de ces œuvres positives, Keith Haring aborde aussi des s ujets beaucoup plus sombres comme le sida, la drogue et le racisme. Les médias de masse a araissent dans son œuvre (mot ifs de poste de télévision) omique (motifs de