Commentaire de Mme de Bovary Gustave Flaubert

Commentaire de Mme de Bovary Gustave Flaubert

c’était faite Emma de son mariage pour ensuite l’opposer avec la platitude du réelle, tout en remarquent rironie de Flaubert pour finir. Dans cet extrait, on étudie les pensées intimes d’Emma, en se focalisant sur ce qu’elle ressent. On peut relever des verbes de perception « Elle songeait » 1. 1 « Il lui semblait » 1. 9 « Les mots lui manquaient » L’utilisation du discours indirecte libre permet ? nous, les lecteurs d’avoir un accès aux pensées intimes d’Emma et de plonger dans l’intériorité de l’hér Commentaire de Mme de Bovary Gustave Flaubert Premium By Saranouh I anpe. n 19, 2015 3 pages Commentaire de Mme de Bovary Gustave Flaubert, 1857 GIRARDOT Sarah paru à paris en 1857, Madame Bovary est un roman écrit par Gustave Flaubert. A cette époque le réalisme est un nouveau Swp to page courant de pensée littéraire. Bovary s’est récemm mesure qu’elle appre mise en relation des Flaubert à travers so de l’amour ? D’abord ors nser ec Emma emble le regretter ? s avons à faire a une vie réel. Comment e que ce fait Emma idéaliser que l’héroine, en supprimant les marques qui annoncent un propos apporté, la voix du narrateur et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
celle d’Emma se confonde.

Ce qui accentue l’idée du discourt interne. Exemple 1. 1 « Elle songeait quelquefois que c’étaient là pourtant les plus beaux jours de sa vie, la lune de miel comme on disait. » Charles s’émerveille de trouver en Emma une épouse accomplie, sachant aussi bien dessiner, joué du piano, recevoir avec élégance… (1. 50) « Elle dessinait quelquefois ; et c’était pour Charles un grand amusement que de rester là » Mais il est, pour son compte, totalement dépourvu de mystère et e raffinement, et la jeune femme que l’ennui menace doit se heurter (1. 3) « La conversation était plate comme un trottoir de rue… » . La jeune femme est loin de découvrir dans mille petits détails le bonheur près de Charles. On sait ce qu’elle souhaiterait pour son mariage et en suite tout ce qu’elle ressent envers Charles, l’ennuie et sa platitude. Dans rextrait de texte de Madame Bovary, Flaubert ce « moque » en qu’elle que sorte de l’idée que ce fait Emma de l’amour, en insistant sur ces idées dans sa façons d’écrire, (1,2) « Pour en gouter la douceur, il en fallu s