Comment reduire la stigmatisation contre le vih au travail

Comment reduire la stigmatisation contre le vih au travail

Comment reduire la stigmatisation et la discrimination en milieu professionnel? Par Thanguy NZUE OBAME, Inspecteur du Travail, Chef de Service departemental du Travail de la Mpassa a Franceville-Gabon Introduction La situation de nombreuses personnes vivant avec le VIH se degrade au cours de ces dernieres annees malgre le fait que, d’une maniere generale l’aptitude au travail des personnes infectees ne soit pas forcement compromise. Un grand nombre de personnes seropositives se voit de plus en plus confrontees a des difficultes tant dans leurs demarches pour trouver un emploi que sur leur lieu de travail.

Pourtant, si l’on se refere aux dispositions des textes de loi dans nos pays, par exemple a l’article 3 du Code du Travail du Gabon qui dispose que : « Article 3 : Le travail est une source de valeur; il exige que les libertes et la dignite de celui qui l’exerce soient respectees. Les conditions dans lesquelles il est accompli doivent permettre au travailleur et aux membres de sa famille de subvenir normalement a leurs besoins, de proteger leur sante et de jouir de conditions de vie decentes ».

Exercer une activite lucrative est donc un aspect essentiel d’une vie, synonyme de securite financiere, d’affirmation de soi, d’influence

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et de consideration sociale. Or les personnes vivant avec le VIH/sida sont souvent lesees a cet egard. Il arrive meme qu’elles ne puissent exercer une activite, non en raison de leur seropositivite, mais a cause des idees preconcues concernant le VIH et les personnes touchees. La situation professionnelle est, trop souvent marquee par l’exclusion et l’isolement: l’origine en est frequemment l’ignorance, a rumeur et les idees preconcues. Si une telle attitude n’est pas corrigee, elle peut deboucher, et c’est generalement le cas actuellement, sur un comportement discriminatoire, des actes humiliants, bref, le mobbing. Lorsque le mobbing s’installe au sein d’une entreprise, le climat de travail est en danger. La productivite des personnes directement concernees baisse et les autres employes ressentent, eux aussi, les effets du malaise, ce qui se repercute a son tour sur leur rendement. L’organisation du travail en patit, les absences pour cause de maladie se multiplient.

D’autres facteurs allant au-dela du cas particulier peuvent egalement entrer en ligne de compte lors de discrimination et de mobbing dans une entreprise. Il peut s’agir par exemple d’une communication defaillante, un manque de competences sociales au niveau de la direction ou encore l’absence de gestion des conflits. Dans le cas du VIH/sida, ce sont la plupart du temps l’ignorance quant a la maladie et aux voies par lesquelles elle se transmet qui sont a l’origine des actes discriminatoires. Il faut donc imperativement instaurer une communication ranche au sein de l’entreprise, afin de pouvoir demasquer et supprimer les craintes infondees. Comment reduire la stigmatisation et la discrimination dont sont l’objet les PVVIH en milieu professionnel ? La reponse a une telle question n’est ni facile, ni magique. Elle est delicate, a l’instar de toutes les questions concernant le VIH, mais elle doit, me semble-t-il, tenir compte du contexte et de l’environnement qu’est le milieu professionnel. A titre de rappel, les effets de la discrimination se font generalement ressentir par le travailleur soit :

Lors de l’embauche, le travailleur dont la serologie positive est connue se voit fermer toutes les portes. Au cours de l’execution normale du contrat de travail, le travailleur infecte se retrouve marginalise au depart, puis, tres souvent licencie de son emploi, pour divers motifs… Les principales composantes du milieu professionnel : La relation qui lie l’employe a son employeur est avant tout juridique. C’est generalement le fruit d’un contrat de travail conclut entre les deux parties que son l’employeur et l’employe.

Dans la plupart de nos textes de loi, notamment les conventions internationales, les codes nationaux du travail, l’existence des syndicats et des delegues du personnel est une necessite reconnue et souvent accepte par tous. Ainsi donc, le milieu professionnel est principalement compose non seulement d’employeurs et d’employes, mais aussi et d’organismes professionnels tels les syndicats, les delegues du personnels, les comites de securite et de sante au travail, le tout sous la supervision de l’Etat. Lutter contre la stigmatisation en milieu professionnel, revient a agir sur chacune de ces composantes.

Les responsabilites doivent donc etre assumees convenablement par chacune des parties. Dans cet esprit nous formulons les recommandations suivantes : Au niveau de la PVVIH : • Accepter et assumer son statut serologique (Regularite des controles medicaux, adhesion aux exigences du traitement notamment la prise reguliere des medicaments) • Connaitre et mettre en pratique ses droits (Prescriptions medicales, procedures a respecter pour les absences, les retards, les repos…) • Informer son employeur de son statut serologique lorsque les necessites l’exigent (besoin de reamenagement du poste ou du temps de travail…)

Au niveau de l’employeur : • Mise en place d’une politique de prise en compte des PVVIH (comite de securite et de sante au travail, comite de lutte contre le sida, convention d’entreprise anti sida, creation d’espaces de travail appropries et adapte au contexte qui integre les PVVIH) • Respecter le droit a la vie des PVVIH, notamment la protection des donnees en milieu professionnel Au niveau des organismes professionnels : Informer et encadrer les differents travailleurs Defendre les droits des travailleurs, y compris ceux des PVVIH.

Faire des propositions en vue de l’amelioration des conditions de vie des travailleurs en general, des PVVIH en particulier. Au niveau de l’Etat : • Prise en compte, par la legislation, des aspects specifiques lies au VIH-SIDA, notamment les cas de discrimination. • Encourager l’institution du dialogue social dans les entreprises • Renforcer le systeme de securite sociale Quelques propositions, esquisses de solutions Le milieu professionnel doit etre avant tout un milieu de dialogue social, de communication. De nombreux problemes sont evites des le moment ou la direction t les collaborateurs d’une entreprise sont informes clairement et suffisamment tot au sujet du VIH/sida. Il n’est pas necessaire d’attendre qu’apparaisse un probleme concret pour donner ces informations. Si vous souhaitez prendre les choses en main, il vous faut dire quels sont les risques lies a une infection par le VIH et preciser egalement ce qui n’est pas dangereux; il vous faut evoquer les questions et les craintes qui peuvent surgir en relation avec une infection a VIH et la maniere dont on peut traiter d’eventuels problemes et conflits.

Une bonne information sur le VIH/sida empeche la discrimination et le mobbing et preserve l’ambiance de travail (effet «preventif»); supprime les craintes de vos employes; signale aux personnes vivant avec le VIH/sida qu’elles ont ou auront chez vous un cadre de travail ou regne un esprit d’ouverture, au milieu de gens bien informes. Elaboration d’une convention ecrite destinee a proteger de la discrimination liee au VIH/sida. Une telle convention ou reglement exprime par exemple, la volonte de soigner les relations sociales au sein de l’entreprise et d’adopter un comportement loyal en cas de conflit.

Les comportements juges indesirables sont enumeres, de meme que la procedure a suivre pour gerer les conflits. Attention : L’etablissement d’une convention d’entreprise ne suffit bien sur pas a resoudre les problemes. Afin que ce document ne reste pas lettre morte, il faut encourager sa mise en pratique, notamment par un travail d’information. Il n’empeche qu’une telle convention prouve en soi, tant sur le plan interne que visa- vis de l’exterieur, que l’entreprise est soucieuse d’offrir une onne ambiance de travail et de proteger l’individu de la discrimination. Le consentement de l’employeur est necessaire pour qu’une telle convention soit dotee de force obligatoire. Des lors, elle est souvent mentionnee comme faisant partie integrante du contrat de travail. En outre, elle doit etre imperativement portee a la connaissance des employes travaillant deja dans l’entreprise au moment de son introduction. Le Bureau international du travail (BIT) a edite, en 2001, un recueil contenant des directives precises en relation avec le

VIH sur le lieu de travail («Recueil de directives pratiques du BIT sur le VIH/sida et le monde du travail»). Ce recueil (disponible notamment en francais et en anglais) peut vous etre utile pour rediger une convention sur le VIH/sida; il est disponible en francais a l’adresse http://www. ilo. org/public/ english/ protection/trav/aids/code/languages/hiva4f. pdf ou Publications du BIT, Bureau international du travail, 1211 Geneve. Mise a disposition de materiel d’information Vos collaborateurs seront plus a l’aise en matiere de VIH/sida ’ils ont acces a des informations fiables et detaillees. Affichage Si vous posez, par exemple a la cantine ou a la cafeteria, des affiches sur le theme du VIH/sida, vos collaborateurs sauront que ce sujet est aborde franchement au sein de votre entreprise et ils adopteront a leur tour la meme attitude. Ceci previent la stigmatisation. Activites pour la Journee mondiale du sida Le 1er decembre a ete declare Journee mondiale du sida par l’OMS en 1988. Presque tous les pays de la planete ont reconnu ette date. L’ONUSIDA, creation du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida, realise chaque annee une campagne a l’echelle mondiale sur un sujet international. Accordez a cette journee au sein de votre entreprise, toute l’importance qu’elle merite. Conclusion A l’endroit des employeurs, je dirai : En employant une personne seropositive vous contribuez a l’activite economique et vous veillez a ce que les personnes soient integrees dans la vie professionnelle et le restent. Je vous remercie.