Comment promouvoir l’éco- mobilité dans les espaces urbains de Bab El Oued?

Comment promouvoir l’éco- mobilité dans les espaces urbains de Bab El Oued?

Plan de travail: 1. Introduction. Problématique générale. Problématiques spécifiques. next page 2. Hypothèses. 3. Objectifs. 4. Méthode de travail 5. Partie 01: Cétude 6. Partie 02: L’éco-m 7. Partie 03: La place d’urbanisme. 8. Bibliographie. lite El oued. s plans polluants et de gaz à effet de serre, un accroissement du parc de véhicules propres, une densification d’un espace urbain aux activités mixtes, une sensibilisation de la population » (2). évolution vers une mobilité durable nécessite donc des actions de la part des acteurs du monde du transport et des cteurs de l’aménagement, et cela à toutes les échelles de territoire ou de collectivités. De ce point de vue, les situations des pays européens sont très diverses, tant en termes de population moyenne des communes, de dépenses publiques dans le secteur public territorial, ou encore de répartition des compétences et des ressources et d’outils permettant d’articuler urbanisme et transport.

On prend le cas du projet urbain d’IIe de Nantes Situé en France, dont les espaces publics présentant des caractéristiques de zones périurbaines et ou on remarque une uasi absence entre les différentes parties de l’ile, ce projet avait pour objectifs de redonner un caractère urbain de centre-ville, apaiser la circulation en favorisant

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les modes de déplacements doux, et enfin relier les quartiers par des voies plus aisément traversables.

Cela a été plus ou moins résolu par la création de deux grands axes d’aménagement, la création de vastes trottoirs, de pistes cyclables et une voie pour les bus, et enfin concevoir des cheminements piétons sécurisés. L’entrée de cette ile s’est transformée en boulevard urbain partagé par tous les modes de irculations: voitures, transports en commun en site propre, p 2 partagé par tous les modes de circulations: voitures, transports en commun en site propre, piétons et vélos.

Notre cas d’étude concerne la commune de Bab El Oued, qui détient plusieurs atouts comme son appartenance à Ihyper centre de par sa position stratégique grâce à sa structure viaire (Avenue Mira, Colonel Lofti et Sdid Touati) qui la relie aux communes avoisinantes, la diversité des moyens de transport, qui sera renforcé prochainement par le tramway, le métro et le transport maritime selon le PDAIJ.

Néanmoins, il faut mentionner que cette commune est connue pour ses problèmes de circulations, d’embouteillages qui s’aggraveront avec les futures aménagements de la baie si l’état n’agit pas, l’ancienneté et non- conformité des dimensions du réseau viaire (datant de l’époque colonial) par rapport aux normes internationales, la dégradation des trottoirs qui engendre un conflit entre la circulation piétonne et mécanique, et enfin un manque flagrant d’espaces de stationnement (les voies bordées de files de stationnements, le stationnement sauvage, le stationnement dans les impasses ênant les interventions de secours).

Alors la question se pose comment promouvoir Féco- mobilité dans les espaces urbains de Bab El oued? La réponse à cette problématique implique d’abord de répondre à des problématiques spécifiques plus abordables, et qui sont: Comment l’éco-mobilité permet de repenser Fintégration de l’individu dans la ville? Comment aboutir à une meilleure qualité de vie des h 3 l’intégration de Pindividu dans la ville? Comment aboutir à une meilleure qualité de vie des habitants a Bâb el oued en priori l’éco-mobilité? Comment régler les problèmes de circulations causés ajoritairement par les transports en communs divers?

Qu’elles sont et ou sont les politiques de transport prévu par l’état? Quant est ce que la proposition du PDAU concernant le plan de mobilité verra le Jour? Que prévoit l’état pour promouvoir l’éco-mobilité dans nos espaces urbains? 2. Hypothèses: L’infrastructure de Bab El Oued n’évolue pas car elle se trouve cernée par des éléments physiques qui entravent sa croissance. La non-conformité des dimensions de la structure viaires datant de l’époque coloniale, des voies sous dimensionnées par rapport aux normes internationales.

Les aménagements des espaces publics de Bab El Oued ne possèdent pas les infrastructures nécessaires, pour répondre aux besoins des usagers en termes d’éco-mobilité. Une volonté de changement par l’état algérien dans les plans d’urbanisme par la programmation de projets fars qui n’ont pas vu encore le jour. 3. Objectifs: La gestion de la circulation et Pinterconnexion des modes de transport y compris la circulation cycliste et pédestre. Encourager la mise en place d’un système de transport urbain durable performant à la portée de tous.

Encourager et développer la participation citoyenne face à l’éco obilité. Agir en faveur de la sécurité routière. Limiter les diverses formes de nuisances tout en offr 4 Limiter les diverses formes de nuisances tout en offrant une palette de services (qui peuvent générer ou résoudre des conflits d’usages et occupation de l’espace) tout en maintenant l’attractivité. 4. Méthode de travail: Suite à la théorie présente tout au long du mémoire, qui a été développée à l’aide de plusieurs recherches bibliographique (ouvrages, sites internet, livres… mon objet de recherche implique de s’amarrer à un terrain, donc il fallait bien sûr onstruire toute une enquête appropriée au sujet traité suivant une démarche méthodologique. Après découverte sur terrain d’étude qui se trouve à Bab El Oued (l’observation), vint le tour du questionnaire qui a été mis en ligne pour interroger quelques personnes (qu’ils soient habitants ou connaissent la commune) afin de recueillir de quoi nourrir les hypothèses, aller aussi à la rencontre des acteurs, au sens de rassembleurs de citoyens, type Conseil du Quartier ou Comité d’Intérêt Local…

Juste après, les entretiens dans la rue avec les habitants, les fonctionnaires de toutes catégories d’âges. Munis d’un cahier de bord, je commençais à prendre notes de tout ce dont j’avais besoin pour ma recherche tout en se fixant un objectif pour faciliter la collecte de données à analyser. Questionner les habitants en restant assez souple pour permettre la digression, si précieuse à l’avancement du sujet. Les questions portant sur la faisabilité ou pas de l’éco-mobilité dans les espac S l’avancement du sujet.

Les questions portant sur la faisabilité ou pas de l’éco-mobilité dans les espaces urbains à Bab El Oued. En plus de Pentretien classique, en demander à chacun des habitants e me donner sa vision du future, son opinion concernant le devenir de nos espaces publics. L’approche par hypothèses se nourrit donc d’une méthode déductive, véritablement, au sens ou les réponses sont indissociables du terrain étudié.

Et comme dit précédemment, traiter le thème de l’éco-mobilité nécessite d’aller vers le terrain, obseruer, analyser, supposer, déduire puis expliquer les résultats de mon sujet de recherche. 8. Bibliographie : 1. Laugier Robert, VILLE ET MOBILITE DURABLES, Commandée par le CRDALN à l’intention de la DGALN, Février 2010, lien : http://laugier. robert. free. fr/ 2. Dr Messaoudène Maha, Cours de méthodologie générale, Master 01, Semestre 07, EPAIJ. 3.

Orfeuil Jean-Pierre, MOBILITES URBAINES : LES ENJEUX DE LA RECHERCHE EN FRANCE ET A CETRANGER, Institut pour la ville en mouvement, Séminaire international, Juin 2001. 4. OrfeuilJean-Pierre, L’EVOLUTION DE LA MOBILITE LOCALE DE 1982 A 1994 ET SES PRINCIPAUX DETERMINANTS, Septembre 2004. 5. Société d’aménagement de la metrople ouest atlantique SAMOA, ILE DE NANTES: éco-quartier de la prairie au duc, Un quartier dans un parc, site web: http://wmw. iledenantes. com/files « documents/pdf/publications/nantes-ecoquartier. pdf