Chirurgie esthtique

Chirurgie esthtique

La chirurgie esthetique, nee de la chirurgie reparatrice de la seconde guerre mondiale, est devenue un embleme de la mode tres repute. Le culte de la beaute est devenu si universel qu’il transforme le comportement et la personnalite de plusieurs femmes. Des femmes sans exces de poids commencent a se trouver grosses et l’engrenage de l’anorexie et de la boulimie n’est pas loin. Le culte de la beaute est donc talonne de tres pres par le culte de la minceur; une minceur extreme, une minceur malsaine et dangereuse pour la sante physique et mentale.

Lorsque l’on visionne des bandes-annonces de film, de videoclips ou de diverses publicites, on remarque que l’image de la femme est souvent parfaite mais de plus en plus, on remarque que l’image des hommes aussi commence a peser sur leur tete. En effet, les hommes aussi commencent a se sentir depasses par la minceur, la perte de poids et la necessite de se faire des muscles. En effet, dans notre societe actuelle, la beaute joue un role tres important.

Les canons esthetiques sont des fantasmes difficiles a atteindre mais que les medias relaient sans cesse. La television, la publicite, le cinema ont un role preponderant a jouer dans le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
choix de nos ideaux physiques. Nous avons toujours voulu ressembler a ces mannequins et ces heros de films. La chirurgie esthetique a permis a quelques uns de s’en rapprocher. En effet, la chirurgie est une methode miracle pour s’embellir et pour mieux s’accepter.

Differentes methodes de la chirurgie esthetique existent telles que la toxine botulique (ou botox), l’acide hyaluronique, la liposuccion, mais aussi l’anneau gastrique. Ce sont les methodes les plus repandues, les plus efficaces et les plus demandees en France. Neanmoins nous prenons des risques a l’utiliser ; mais quoiqu’il advienne, nous continuerons toujours a user et abuser de la chirurgie esthetique car la place de l’apparence exterieure est de plus en plus importante.

Peut-on alors classifier la chirurgie esthetique (donc non reparatrice) dans le domaine de la medecine ? En effet, on ne cherche plus a connaitre, prevenir, traiter des maladies mais a modifier l’etre humain, de facon extra medicale, par intervention sur sa physiologie. Le patient (ou client) ne cherche donc plus a quitter l’etat pathologique pour un etat normal mais un etat ordinaire pour un etat modifie ! Ainsi, Jerome Goffette, dans Naissance de l’anthropotechnie, nomme cette nouvelle pratique : l’anthropotechnie.

Plusieurs horizons thematiques anthropotechniques sont observables : quete de la force (dopage medicamenteux, auto-greffes), de l’intelligence (dopage de differentes capacites : memoire, attention…), de la procreation (anticonceptionnels…), de la sexualite (substances aphrodisiaques et substances anti-libido…), de l’esthetique (effacement de la laideur, mise en conformite aux formes esthetiques habituelles, modifications de la silhouette,du visage, de la couleur de la peau…), de l’etat emotionnel (psychotropes…), de l’anti-age (substances pour le retard du vieillissement…), de la creation (protheses s’adjoignant au corps…).

Jusqu’ou iront ces pratiques si elles ne sont pas limitees, classees hors medecine (opposition au Code de deontologie medical) ? On peut envisager des horizons lointains comme, vis-a-vis de l’esthetique : transformation plus poussees de l’apparence, possibilite d’obtenir toute forme humaine (prendre l’apparence d’un autre, obliterer totalement son apparence anterieure), esthetiques meta-humaines…