Charles quint

Charles quint

Charles Quint (1500/1558) Charles de Habsbourg ou Charles Quint est ne le 25 fevrier 1500 a Gand en Flandre, dans les Pays-Bas meridionaux, et mort le 25 septembre 1558 au monastere de Yuste en Espagne. Il fut duc de Brabant sous le nom de Charles II (1515-1558), roi d’Espagne et de l’Amerique espagnole, sous le nom de Charles Ier (Carlos I), roi de Sicile, sous le nom de Charles IV (Carlo IV)(1516-1558) et Empereur du Saint Empire Germanique (1519-1558) sous le nom de Charles V (Karl V), nom sous lequel il est passe a la posterite (Quint equivalant a cinq en ancien francais).

Charles Quint est issu d’une serie d’alliances entre de nombreuses familles regnantes d’Europe, ce qui le met a la tete du plus vaste ensemble territorial d’Europe par simple heritage. Dernier empereur germanique a nourrir le reve carolingien de la monarchie universelle, Charles Quint voit son ambition d’unite europeenne se briser sur la longue resistance a l’hegemonie Habsbourg, opposee, entre autres, par les rois de France, Francois Ier et Henri II, mais surtout sur la dechirure religieuse irremediable provoquee par la schisme de Martin Luther a partir de 1517.

Decourage, il abdique ses differentes couronnes (1555-1556) et se retire au couvent.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Jeunesse Jusqu’en 1517, il est eleve aux Pays Bas ou il a pour precepteur Guillaume de Croy, seigneur de Chievres, puis il recoit egalement l’education d’Adrien Florens archeveque de Tortosa et futur pape. E, 1506, a la mort de son grand pere le roi Philippe Ier de Castille Beau, Charles herite des Pays-Bas bourguignons et de la Franche Comte. En 1516 son grand pere maternel Ferdinand II d’Aragon et Charles devient roi de Castille, et il herite de l’Aragon, la Haute-Navarre, Grenade, Naples, la Sicile, la Sardaigne, les Baleares et Malte.

En 1519 suite a la mort de son grand pere paternel, Maximilien Ier du Saint-Empire, Charles herite des territoires des Habsbourg en Autriche et il est elu Empereur de Saint Empire Romain Germanique, en competition avec Francois Ier. Charles recoit la couronne de Castille aux Cortes de Valladolid en 1518. Son accession au trone est cependant soumise aux conditions suivantes : -L’apprentissage du castillan; -L’interdiction de promouvoir des etrangers ; -L’interdiction de sortie du royaume pour les metaux precieux provenant des Ameriques ; Un traitement plus respectueux de sa mere, Jeanne la Folle, recluse a Tordesillas. Le couronnement de Charles est le point de depart du regne de la maison d’Autriche sur l’Espagne, qui dure jusqu’en 1700 et l’arrivee des Bourbons. En 1518, il recoit la couronne d’Aragon a Saragosse et est le premier monarque a reunir les deux couronnes. La conquete en Amerique Sous le regne de Charles Quint se poursuit la conquete du Nouveau Monde initiee sous les Rois catholiques.

A partir de 1521, Hernan Cortes conquiert la Nouvelle Espagne – vaste region qui couvre le Mexique actuel, l’Amerique Centrale et le sud des Etats-Unis actuels -, Francisco Pizarro soumet de Tahuantinsuyu – l’empire inca – qui devient la Vice-royaute du Perou, et Gonzalo Jimenez de Quesada prend le controle du royaume des Chibchas – aujourd’hui en Colombie. Juan Sebastian Elcano boucle le premier tour du monde en (1522), achevant le voyage commence sous les ordres de Magellan et marquant le debut de la domination espagnole sur les Philippines et les Mariannes.

En 1536, Pedro de Mendoza fonde la ville de Buenos-Aires sur la rive droite du Rio de la Plata. Peu apres, en 1537, Asuncion est fondee par Juan de Salazar et Gonzalo de Mendoza, et devient le centre de la conquete et de l’administration de la region. L’empereur Le 12 janvier 1519, la mort de Maximilien ouvre la succession a la couronne imperiale. Cette couronne apporte a son titulaire un surcroit de prestige et un certain poids diplomatique mais n’ajoute aucun controle territorial.

Charles, eleve dans cette perspective, est le candidat naturel a la succession de son grand-pere et doit affronter les rois Henri VIII d’Angleterre et Francois Ier de France, ainsi que le duc albertin Georges de Saxe, dit le Barbu. La competition se resume vite a un duel Francois contre Charles. Pour convaincre les 7 princes-electeurs allemands, les rivaux usent tour a tour de la propagande et d’arguments sonnants et trebuchants. Les affrontement successifs avec Francois Ier La competition avec Francois Ier marque l’essentiel de l’histoire imperiale de Charles Quint.

Le roi de France veut poursuivre l’action initiee par ses predecesseurs Charles VIII et Louis XII dans la peninsule italienne. De son cote, Charles Quint n’aura de cesse de recuperer le duche de Bourgogne sur lequel il estime – a tort puisque ce duche avait ete donne en apanage – avoir des droits par sa grand-mere Marie de Bourgogne, fille de Charles le Temeraire. Bourgogne et Italie sont les principaux theatres ou s’affrontent les deux rivaux, sans qu’aucun des deux ne finisse par realiser ses ambitions. Francois Ier et Charles Quint entrent dans Paris (1540). Le premier heurt se produit en Royaume de Navarre.

Ce royaume, dont une partie est situee au nord des Pyrenees – les provinces d’outremonts ou Basse-Navarre a partir de 1512 -, est sous controle espagnol depuis sa conquete par Ferdinand d’Aragon en 1512. Il y eut de nombreux conflits entre ces deux hommes : en 1512 jusqu’en 1521. Anecdote : Dans l’? uvre de Francois Rabelais, Gargantua, Charles Quint est associe a Grandgousier et Francois Ier a Picrochole. C’est pourquoi dans l’? uvre une guerre eclate entre ces deux hommes, c’est la guerre des fouaces. Cette guerre est declenchee par Picrochole une dispute minime entre des fouaciers de son pays et des paysans du pays de Grandgousier.

L’Abdication Le 25 octobre 1555, affaibli par la vieillesse et les maladies, aigri par les revers, Charles Quint abdique solennellement, dans la grande salle du palais du Coudenberg a Bruxelles de sa souverainete sur ses possessions non-autrichiennes. Le duche de Bourgogne-Franche Comte et les Pays-Bas sont transmis a son fils Philippe. Quelques mois plus tard, le 16 janvier 1556, il lui transmet egalement son heritage espagnol, tandis que les possessions autrichiennes et la dignite d’empereur romain germanique, apres election (24 mars 1558), reviennent a son frere cadet Ferdinand Ier de Habsbourg.

Souffrant d’une goutte particulierement invalidante, et tres marque par la disparition en 1555 de sa mere Jeanne Ire d’Espagne dite Jeanne la Folle (malgre leur absence de proximite affective), il se retire en 1556 dans son palais-monastere residentiel de Yuste pres de Madrid en Espagne ou il meurt deux ans plus tard a l’age de 58 ans, de la malaria (maladie endemique dans la region jusqu’en 1960). Il repose au Pantheon des Rois d’Espagne a quarante kilometres de Madrid.