Champion

Champion

Supermarche CHAMPION Dossier 1 – Le management du rayon « charcuterie traditionnelle – traiteur » 1. 1- Tableau de bord du rayon pour le premier semestre 2005 • Chiffres d’affaires – Realisation des objectifs de chiffre d’affaires 2005 |Mois |Objectif |C. A. realise |Ecart valeur | | |de C. A. | | | |Janvier |19467,3 |18 840 |-3,22 | |Fevrier |18534,4 |17 853 |-3,68 | |Mars |20988,8 |20 100 |-4,23 | Avril |21055,1 |21 509 |2,16 | |Mai |21953,8 |21 900 |-0,25 | |Juin |22473,9 |20 019 |-10,92 | |Total |124473,3 |120221 |-3,42 | – Evolution des chiffres d’affaires par famille de produit premier semestre 2004/2205 |Familles de |CA realise |CA realise |Ecart en |Ecart en | |produits |1er sem. 04 |1er sem. 5 |valeur |% | |Jambons/epaules |41 076,20 |40 875,10 |-201,10 |-0,49 | |Salades/plats cuisines |8 713,10 |10 819,90 |2 106,80 |24,18 | |Pates/rillettes |19 293,40 |18 634,30 |-659,10 |-3,42 | |Produits cuits |23 649,90 |22 841 |-808,90 |-3,42 | Produits crus |11 202,60 |10 819,90 |-382,70 |-3,42 | |Saucisses/saucissons |8 090,80 |7 814,40 |-276,40 |-3,42 | |Boudins/andouillettes |12 447,30 |8 415,50 |-4 031,80 |-32,39 | |TOTAL |124 473,30 |120 220,10 |-4 253,20 |-3,42 | 1. 2- Analyse du tableau

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de bord du rayon • Objectifs de chiffres d’affaires 2005

Globalement, l’objectif de chiffre d’affaires n’est pas realise sur le semestre (ecart sur objectif de 5,49%). Mensuellement, il n’y a qu’au mois de mai que l’objectif est atteint et meme depasse. Cette analyse est confirmee par le fait que le chiffre d’affaires semestriel a baisse de 3,42% : les chiffres d’affaires mensuels de 2005 sont en regression par rapport a 2004, a l’exception de celui d’avril qui progresse et celui de mai qui est stable. Le mois de juin est critique : on a a la fois la plus forte baisse de chiffre d’affaires par rapport a 2004 et l’ecart sur objectif le plus fort. • Analyse par familles de produits

La baisse du chiffre d’affaires du rayon de 3,42% correspond a la diminution des chiffres d’affaires de toutes les familles de produits, a l’exception des Salades/plats cuisines, dont la tres forte progression ( +24,18%) ne peut compenser les baisses realisees sur les autres produits. En effet cette famille ne represente qu’une faible part du chiffre d’affaires du rayon (7% en 2004 et 9% en 2005). Par contre, les boudins/andouillettes qui ont vu leur contribution au chiffre d’affaires diminuer de 3 points (elle passe de 10% a 7%), connaissent une baisse spectaculaire de leur chiffre d’affaires en 2005 (-32,39% par rapport a 2004).

Remarque : la marge commerciale telle qu’elle est presentee ci-apres n’a pas lieu de figurer dans le tableau de bord car elle n’est pas significative a elle seule pour evaluer la rentabilite des familles de produits. |Mois |Cout d’achat |CA realise |Marge | | |marchandises | |commerciale | |Janvier |12 938,00 |18 840 |5 902,00 | |Fevrier |11 716,00 |17 853 |6 137,00 | Mars |15 291,00 |20 100 |4 809,00 | |Avril |14 056,00 |21 509 |7 453,00 | |Mai |15 440,00 |21 900 |6 460,00 | |Juin |12 582,00 |20 019 |7 437,00 | Mesures correctives : Compte tenu des donnees dont on dispose, la plupart des mesures possibles, sont de nature commerciale. – Actions promotionnelles : pour relancer les ventes sur certaines familles de produits (notamment le boudin/andouillettes) Mise ne place d’actions de marchandisage (mise en avant des produits) – Mise en place d’actions de fidelisation – Revoir et adapter l’assortiment et les prix – Etudier l’environnement (concurrence) et reagir s’il y a lieu. Toute autre proposition coherente sera acceptee. 1. 3- Autres indicateurs pour completer le tableau de bord – marges par famille de produits : objectifs, marges reelles, evolution – demarque – ruptures de stocks – rotation des stocks en rayon – indicateurs sociaux : taux d’absenteisme, nombre d’heures de formation, nombre de jours de conges, etc. frequentation : nombre de clients – panier moyen – etc. 1. 4- Augmentation necessaire des ventes pour degager la marge globale habituelle | | | | | |Semaine 27 | |Augmenter l’horaire hebdomadaire de l’etudiante a 10 heures |Idem au contrat actuel avec augmentation de l’horaire si la personne| actuellement |est d’accord | |Recruter un ou plusieurs etudiants en CDD |Duree hebdomadaire variable en fonction du nombre d’etudiants | | |recrutes | |Embaucher une personne en CDD 35 heures |CDD pour le remplacement de Nicole donnant droit a une prime de | |precarite. Ce type de contrat permet un renouvellement d’une fois. | |Avoir recours au travail temporaire |Ce sont les memes caracteristiques que le CDD avec toutefois des | | |formalites differentes : un contrat entre l’agence d’interim et | | |l’entreprise et un contrat de mission entre l’agence et le salarie. 2- Analyse de la fiche-bilan utilisee actuellement La fiche bilan est tenu episodiquement, au coup par coup, a la main. Elle ressemble plus a un billet d’humeur qu’a un veritable outil de suivi. Elle ne comporte ni indicateurs, ni objectifs ; on melange des comportements observables et des elements subjectifs. Il y a une ambiguite : le manageur semble tenir Nicole pour responsable d’elements de dysfonctionnements (demarque, proprete, hygiene, mises en avant, securite alimentaire) pour lesquels elle n’est sans doute pas la seule responsable.

Il conviendrait de distinguer les performances individuelles et les performances collectives. 3- Indicateurs pertinents pour suivre les performances individuelles • Ponctualite : nombre de retards, duree des retards a l’arrivee dans l’unite commerciale, sur le lieu de travail (rayon), lors des retours de pause, etc. • Absenteisme : nombre d’absences, nombre de jours d’absences • Conges : nombre de jours de conges maladie, de jours de formation, etc. • Respect des consignes et des procedures : de travail, de securite, d’hygiene, tenue reglementaire, presentation de l’etalage, affichage des prix, etc. Contact clientele : accueil, qualite du service, conseil, prise de conge, amabilite, politesse, application de l’ordre de passage des clients, reponse precise a la demande des clients, etc. • Efficacite dans le travail : connaissance des produits, presentation de l’assortiment, etc. Accepter toute proposition pertinente. 4- Modele de fiche de suivi individuel. Fiche de suivi individuel de : Periode du …. Au ……… |Retards |Absenteisme |Conges | Dates |Durees |Nombre de jours |Nombre de jours |Nombre jours conges | | | | |conges maladie |formation | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | |Tres satisfaisant |Assez satisfaisant |Insuffisant |Tres insuffisant | |Respect des consignes | | | | | Travail | | | | | |Hygiene | | | | | |Securite | | | | | |Contact clientele | | | | | Accueil | | | | | |Qualite service | | | | | |Conseil | | | | | |Prise de conge | | | | | Amabilite | | | | | |Efficacite dans le travail | | | | | |etc. …. | | | | | |Objectifs et actions |Suivi | |Date |Objectif |Actions a realiser |Echeances |Date |Bilan des |Prochaines | | | | | |actions |etapes | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | | Dossier 3 – Implantation d’un rayon «charcuterie coupe-service» . 1- Les etapes du projet «creation de l’activite coupe-service» |ETAPE 1 – PREPARATION DU PROJET | | |Par le commanditaire (M. POTIER) ou/et le chef de projet (VOUS) | |Etude de faisabilite |Est-ce realisable materiellement ? (Place ? ) | | |Est-ce realisable financierement ? (A-t-on le budget ? | | |L’investissement est-il rentable ? | | |Est-ce realisable sur le plan marketing ? (Opportunite par rapport a la concurrence, a la demande,| | |aux habitudes de consommation). | |Calendrier |On fixe l’echeance : | | |Le rayon coupe-service doit etre operationnel a la date prevue. | Determination du budget : |Le commanditaire donne son enveloppe budgetaire | | |Ressources humaines : nombre de personnes constituant l’equipe « projet » | | |Ressources financieres : on fixe une enveloppe budgetaire. | |Composition de l’equipe projet |Le projet ne necessite pas une equipe etoffee ; l’equipe projet peut se limiter au chef de projet | | |eventuellement assistee d’une des vendeuses specialisees du rayon. | Premiere approche de planification |Le macro-planning. | | |( Definition des grandes taches avec duree approximative : | | |- Le mobilier | | |Rechercher les fournisseurs pour le mobilier (structure refrigeree) | | |Selectionner les fournisseurs | |Commander | | |Installer | | |- L’assortiment | | |Definir l’assortiment : nombre de references en fonction des preconisations de l’annexe 8. | |- Formation/information du personnel de vente et de fabrication | | |Sur le concept | | |Sur l’assortiment | | |( Definition de l’enchainement des taches | Redaction et diffusion de la note de |Document contractuel, signe par le chef de projet et le commanditaire. Note de cadrage diffusee a | |cadrage |tous les acteurs du projet. | |ETAPE 2 – PLANIFICATION DU PROJET | | | | |Planification des taches |( Etablissement de la liste detaillee des taches prevues dans le macro-planning: | | | | |( Regroupement des taches par grandes categories | | | | | |( Determination de la duree de chaque tache | | | | |( Recherche des anteriorites | | | | | |( Realisation d’un reseau PERT ou d’un diagramme de GANTT | |Determination des jalons |( Identification des jalons. : livraison du mobilier, realisation du plan d’assortiment, mise en | |rayon des produits avant l’ouverture, etc. | |ETAPE 3 – REALISATION (PILOTAGE) DU PROJET | |Suivi de l’avancement du projet |( Suivi du projet, du planning prevu a l’aide du diagramme de GANTT. | | | | | |( Mise en evidence des retards eventuels et du pourcentage de realisation de chaque tache. |Corrections eventuelles |( Revoir les delais | | | | | |( Adapter le budget | |Reporting |( Informer M. POTIER sur l’etat d’avancement du projet | | | | |( Organisation de reunions de mise au point et de bilan | |ETAPE 4 – REMISE DU PROJET | |Livraison du projet |Peu avant l’ouverture de ce nouveau rayon, le commanditaire M. POTIER prend possession du projet 😐 |il verifie la conformite du rayon aux regles d’hygiene et de securite. | |Bilan de cloture du projet |( Identification des points forts et des points faibles du projet | | | | | |( Prevoir les suites a donner : modifications et ajustements, projet complementaire, etc. | 3. 2- Rentabilite de l’investissement

Amortissement degressif : Taux lineaire : 100/4 = 25% Taux degressif = 25 x 1,5 = 37,5% Tableau d’amortissement de la vitrine refrigeree | |Annees |Valeur debut annee |Amortissement |Valeur fin d’annee | | |2005 |6 860,00 |2 572,50 |4 287,50 | | |2006 |4 287,50 |1 607,81 |2 679,69 | | |2007 |2 679,69 |1 339,84 |1 339,84 | |2008 |1 339,84 |1 339,84 |0,00 | Calcul des flux nets de tresorerie actualises |Annees |Resultats |Amortissement |Flux net |flux nets actualises |Cumul | |2005 |5424,10 |2 572,50 |7996,60 |7 473,45 |7 473,45 | |2006 |5 749,55 |1 607,81 |7357,36 |6 426,20 |13899,66 | 2007 |6 094,52 |1 339,84 |7 434,36 |6 068,65 |19 968,31 | |2008 |6 460,19 |1 339,85 |7 800,04 |5 950,61 |25 918,92 | Valeur actuelle nette = Cumul des flux nets actualises – Investissement initial = 25 918,92 – 6860 = 19 058,92 € La valeur actuelle nette est fortement positive ; l’investissement projete est donc rentable. 3. 3- Consignes a donner aux vendeuses du rayon traditionnel. – Informer les clients qui attendent au rayon traditionnel de l’existence du nouveau rayon Preciser aux clients qu’il s’agit des memes produits presentes au rayon traditionnel, prepares le jour meme – Leur montrer qu’ils trouvent les avantages du libre service (rapidite, prix indiques, etc. ) avec la qualite et la fraicheur du rayon traditionnel – Bien faire comprendre aux vendeuses qu’il ne s’agit pas d’un rayon sans service, mais d’un service rendu aux clients dans le rayon traditionnel. Par consequent, elles doivent etre aussi aimables, aussi disponibles, …. avec les clients de ce nouveau service qu’avec les clients du rayon traditionnel.