cedriccandide

cedriccandide

Candide ou l’optimisme est un conte philosophique de Voltaire paru àCenève en janvier 1759 . II a été réédité vingt fois du vivant de l’auteur[n 1] , ce qui en fait un des plus grands succès littéraires français. Prétendument traduit des« additions « [réf. écessaire] du docteur Ralph (qui, en réalité, n’est que le pseudonyme utilisé par Voltaire pour éviter la censure), cette œuvre, ironique dès les premières lignes, ne laisse aucun doute sur l’origine de l’auteur, qui ne pouvait qu’être du parti desphilosophes : « Les anciens domestiques oupçonnaient que [Candide] était fils de la sœur de Monsieur le Baron et d’un bon et honnête gentilhomme du voisinage, que cette demoiselle ne voulut jamais épouser parce qu’il n’avait pu prouver que soixante arbre généalogique a On perçoit immédiat de l’œuvre, le sarcas noblesse arrogante, S. p next page e le reste de son e du temps[n 2] » premier paragraphe tisme social de la n siècle plus tôt le pratiquait aux dépens de la petite aristocratie provinciale[n 3] , mais surtout annonçant le Figaro deBeaumarchais : « Si le Ciel ‘eût voulu, je serais fils d’un prince[l] . » Candideest également Suipe to View next page un récit de formation, récit

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
d’un voyage qui transformera son héros éponyme en philosophe, unTélémaque d’un genre nouveau.

On perçoit immédiatement, dans la fin de ce premier paragraphe de l’œuvre, le sarcasme moquant le conservatisme social de la noblesse arrogante, certes tel que Molière un siècle plus tôt le mais surtout annonçant le Figaro de3eaumarchais : « Si le Ciel ; 1) Dégagez les marques d’ironie 2) Montrez comment Voltaire met en scène l’horreur dans ce passage. 2