Ce Corpus Pour Th Me L

Ce Corpus Pour Th Me L

QUESTION PRÉALABLE DU CORPUS Ce corpus a pour thème l’éloge paradoxal. Il est composé que quatre extraits de texte, le document 1 qui est Dom Juan de Molière (acte 1 scène 2). Le document 2, un extrait de Vendredi ou les limbes du pacifique écrit par Tournier. Ensuite le document 3, Œuvre VII par Lucien de Samosate. Puis le document 4 par Guy Konopnicki. Chacun, grâce à des procédés argumentatifs basés sur la persuasion et la conviction parviennent à défendre son éloge paradoxal.

L’extrait de Dom Juan, tirade du personnage éponyme pourrait ‘intitulé l’éloge de l’infidélité. Pour cela, le personnage utilise au moins deux procédé « Quoi ? tu veux que l’ nous prend, qu’on re d’yeux pour personn réponse, d’implique or4 uestion rhétorique u premier objet qui ou i, et qu’on ait plus me donner de e son côté. L’hyperbole présente la ligne 9 « si j’en avais dix mille, je les donnerais tous » est une exagération qui frappe aussi le lecteur. La comparaison « Et comme Alexandre » est un argument d’autorité qui n’est pas contestable.

Dans l’extrait de Vendredi ou les Limbes du Pacifique, faisant l’éloge de la vénalité. L’auteur emploie des procédés persuasifs tels que l’antithèse pour la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
page « vénalité est une vertu cardinale » il défend, donc, un défaut critiqué par les Hommes : la vénalité. De plus, l’énumération ligne 4 « le sentiment d’honneur, amour-propre, patriotisme, ambition polltique, fanatisme religieux, racisme » permet d’intensifier l’argumentation du narrateur pour souligner le sacrifice de cet homme à la vénalité.

L’hyperbole utilisée par l’auteur dans « les gras marchants de Venise » insiste sur les bienfais de l’argent, afin de séduire le lecteur. Alors que la métaphore «les loups efflanqués de l’inquisition espagnole » grâce aux deux termes péjoratifs – « loups » efflanqués » pour qualifier les inquisiteurs – souligne les méfaits de ceux qui condamnent la vénalité. Ces deux figures de style ont pour objectif de rallier le lecteur à la cause de l’auteur. e texte 3 de Lucien de Samosate, Œuvre VII fait l’éloge paradoxale de la mouche.

Ce texte est présenté sous la forme d’un document scientifique, en effet l’auteur nous donne dès le début une définition élogieuse de la « mouche » souvent considéré comme un insecte répugnant. Cette présentation officialise l’argumentation de l’auteur ce qui lui permet de convaincre le lecteur. De plus, la comparaison poétique « Elle est fleurie de nuances comme les paons, quand on la regarde avec attention, au moment où, se déployant au soleil, elle va prendre l’essor. » influence positivement le lecteur et lui permet d’oublier PAG » OF d