Capital

Capital

Capital circulant Stock de biens de production qui est amene a etre transforme ou detruit au cours du processus de production. Capital fixe Stock de capital technique utilise pendant plusieurs cycles de production. Coefficient du capital Rapport du capital par rapport a la demande. Amortissement Partie de la valeur du capital fixe qui entre dans les charges annuelles de l’entreprise. Investissement brut Depenses en biens d’equipement de l’entreprise. Il est mesure au niveau national francais par la FBCF (Formation Brute de Capital Fixe).

Investissement net Investissement brut – amortissement Investissement de capacite Achats de biens de production destines a augmenter la capacite de production sans hausse de la productivite. Investissement de productivite Achats de biens de production ayant pour but principal d’augmenter la productivite. Investissement immateriel Depenses de recherche-developpement, logiciels, brevets, formation, publicite, prospection commerciale, notamment. Production moyenne du capital Rapport de la valeur ajoutee au stock de capital.

Desinvestissement Situation ou l’investissement net est negatif. Cout relatif des facteurs de production Rapport du prix du travail par rapport au prix du capital. La relation entre le progres technique et le volume de l’emploi est ambigue : les innovations peuvent se traduire aussi bien par des creations que par des destructions d’emplois. Les creations d’emploi apparaissent des lors que les innovations ont un impact

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
positif sur la croissance : si la production augmente, les besoins en travail augmentent ce qui pousse les entreprises a embaucher.

Dans le cas des innovations de produits, c’est l’apparition de besoins nouveaux qui stimule la demande et permet la croissance. Dans le cas des innovations de procede les gains de productivite qui en resultent permettent de baisser les prix de vente, d’augmenter les salaires ou les profits, ce qui dans tous les cas accroit le pouvoir d’achat et stimule la demande avec la encore un effet d’entrainement sur la production et donc la croissance.

Mais ces effets positifs peut etre contrecarres, et le progres technique deboucher sur du chomage. Les innovations de produits entrainent certes des creations d’emplois dans les nouveaux secteurs qui sont sensees compenser les destructions dans les branches en declin. Mais ceux qui perdent leur emploi dans les vieux secteurs ne sont pas forcement ceux qui seront embauches dans les nouvelles activites. Les salaries licencies n’ont pas toujours les qualifications requises pour exercer dans les nouveaux metiers.

De meme, les innovations de procede entrainent des gains de productivite mais ceux-ci ne sont pas toujours utilises dans un sens favorable a la croissance. Si une hausse de la productivite permet de produire plus de richesse, elle peut egalement permettre de reduire le volume de travail soit par des licenciements, soit par la reduction du temps de travail, soit encore par la diminution de la duree de la vie active (abaissement de l’age de la retraite ou allongement de la duree des etudes).

Et meme si les gains de productivite sont utilises pour produire plus, leur distribution en pouvoir d’achat supplementaire ne suffit pas a relancer la demande. Il faut que ce pouvoir d’achat profite a des personnes qui ont des besoins insatisfaits, ou alors que des innovations de produits fassent apparaitre de nouveaux besoins. Si les gains de productivite sont distribues en profits, l’investissement peut ne pas augmenter si la demande anticipee est insuffisante.