Capes Jean Ecosyst Me Forestier Planches

Capes Jean Ecosyst Me Forestier Planches

Ml MEEFSVT I université de Nantes UE Sciences de la Vie appliquées à l’enseignement 1 et 2 Entraînement aux écrits du Capes externe de SVT L’écosystème forestier Planches de figures pour la réflexion I Tanguy JEAN (2014) Figure 1. D’après TIRARD et al. (2012) Figure 3. D’après TIRARD et al. or 3 Sni* to View Figure 2. Figure 4. Figure 5. Variation journalière de la température du sol. D’après MATTHEY et al. (1984) L’écosystème forestier (T. JEAN) Planche 1 Figure 6.

Profil pédologique d’un sol brun forestier. Figure 7. Quelques habitats existant dans le sol (ou le sous-sol). MATTHEY et al. 1984) L’écosystème forestier (T. JEAN) Figure 22. Les Oiseaux de la Forêt. Figure 21. Figure 23. Figure 24. Figure 25. Figure 27. Figure 28. Figure 29. D’après FAURIE et al. (2002) Planche 7 Planche 8 Planche 9 L’écosystème forestier (T. JEAN) Planche 10 Fieure 29. biomasse ou d’énergie dans les écosystèmes par les organismes autotrophes (ou une partie des autotrophes de l’écosystème).

On peut l’exprimer en unité de masse (ou d’énergie) par unité de surface par unité de temps (exemple : kg par ha par an ou J par ha par Production secondaire : assimilation de biomasse ou d’énergie ans les écosystèmes

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
par les organismes hétérotrophes (ou une partie des hétérotrophes de l’écosystème). On peut l’exprimer en unité de masse (ou d’énergie) par unité de surface par unité de temps (exemple : kg par ha par an ou J par ha par an). productivité : 1 .

Synonyme de production (même si beaucoup d’auteurs bricolent des définitions semblant différentes, concrètement les deux termes désignent la même chose dans la majeure partie des utilisations). 2. Rapport production annuelle / biomasse ; c’est alors un rendement qui s’exprime dans unité qui est ‘inverse du temps, le plus souvent en an-l (mais oui L’inverse de la productivité (vitesse de renouvellement de biomasse ou turn-over : biomasse/ productivité) désigne le temps que met un réservoir de biomasse à se renouveler ; ce temps sera d’autant plus faible que la productivité est élevée.

Attention, l’usage de ces termes peut varier d’un manuel d’écologie à l’autre et selon les auteurs. La rigueur dans l’emploi de ces termes ne doit donc pas virer à l’intégrisme car plusieurs acceptions sont possibles et sont largement confondues dans la littérature scientifique. L’écosystème forestier (T. JEAN) Planche 14