Candide chapitre xix

Candide chapitre xix

Intro Le negre de Surinam constitue une denonciation de l’esclavage et l’exemple meme de l’atteinte aux droits de l’homme et a la liberte. La rencontre de Candide avec le negre a la sortie de l’Eldorado constitue un choc brutal et un retour a la realite: Candide ne peut plus rester optimiste. Voltaire, dans cet episode integre une realite historique. I – Un constat Le recit de la rencontre avec le negre est fait par le narrateur qui semble ne pas prendre partie et donner les choses telles quelles se sont passees. Les paroles de l’esclave ont cette meme tonalite d’acceptation de son sort en fonction d’une meme reglementation. ) Un constat dans le recit – Le  » ils  » designe Candide et son valet Cacambo. Rencontre de trois personnages, Candide et Cacambo en mouvement et le negre qui est etendu par terre. Il y a donc opposition entre liberte de mouvement des uns et immobilite de l’autre. – La presentation du negre est faite sans apitoiement d’abord a travers des details vestimentaires  » la moitie de son habit  » puis indication de sa mutilation. Tout est mis sur la meme plan. b) Constat dans les paroles de l’esclave – Affirmation d’une

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
attitude de soumission, de passivite « j’attends mon maitre » – Explication calme et detaillee de  » l’usage « .

Symetrie de la construction de la phrase et resultat obtenu sans aucune emotion. – La constat n’est pas seulement de sa situation personnelle mais il etablit l’histoire de tous les esclaves. Cependant apres la parole resignee de l’esclave, le negre va donner la parole a sa mere (Rappel des propos de sa mere en employant le style direct). c) Cependant, presence d’une parole vivante, la mere au style direct. Ce n’est pas un constat, c’est un rappel emouvant du passe. II – L’ironie Cette ironie se revele dans le decalage entre la l’objectivite du constat et l’horreur de la situation decrite. – Dans la logique de l’usage. Dans la relation etablie entre l’esclave et l’economie. a) Une priorite aberrante, l’accent est mis sur  » l’absence de la moitie de l’habit « . Il y a la une distorsion ironique qui insiste sur la situation reelle de l’esclave. b) L’ironie apparait aussi dans le choix de certains termes a double sens  » fameux  » different au terme valorisant illustre, celebre : il est depreciatif. Vandedendur est rendu celebre par sa cruaute. c) Insistance detachee sur les closes du contrat etablit par l’usage (= mutilation systematique )  » je me suis trouve dans les deux cas « . C’est un formalisme administratif que et en relief Voltaire par le ton faussement detache, l’horreur n’en n’est que plus perceptible. d) Relation entre l’esclave et le sucre. Raccourci efficace  » c’est a ce prix que vous manger du sucre en Europe « . Ici aussi distorsion, decalage entre notion de plaisir en Europe et vie inhumaine pour les esclaves. e) Insistance sur l’hypocrisie des pretres. Le mos fetiches est une impropriete de termes afin d’eviter la censure. Voltaire met en evidence la contradiction  » nous sommes tous enfants…  » alors qu’on pratique l’esclavage. Cette contradiction trahit l’hypocrisie des pretres. III – Les differents elements de la denonciation

L’emotion de Candide souligne l’horreur de l’etat dans lequel se trouve l’esclave et cette horreur ne peut inspirer que de la pitie. Voltaire fait ainsi appel a la sensibilite de son heros et a travers lui a celle du lecteur. a) Pourquoi denoncer l’esclavage – parce que l’esclavage est un traitement degradant – degradation sur le plan social, l’esclavage est la propriete d’un autre homme. – degradation sur la plan moral et spirituel : la langue, la religion. b) Denonciation de l’illusion Optimiste qui conduit a l’esclavage a cause de l’attitude de sa mere. L’esclave renverse meme le systeme des valeurs fondamentales : Esclave = honneur.

Il est recommande par la mere. c) Denonciation de l’esclavage qui est un systeme brutal et cruel parce qu’il exploite la souffrance pour la plaisir de quelques privilegies :  » c’est a ce prix ….. en Europe « . *Figures de styles _Ironie/Euphemisme (l. 15) »C’est a ce prix que vous mangez du sucre en Europe  » Voltaire montre l’horreur de l’esclavagisme : on mutile pour faire baisser le prix du sucre _Enumeration /Litote: (l. 23) » les singes , les chiens , les perroquets  » (l ;24) »sont mille fois plus heureux que nous » Les noirs sont moins bien traites que les animaux qui eux sont respecte pour leur obeissance. Champ lexical de l’Eglise (l. 5) »mon dieu » (l. 18) »benit » (l ;20) »seigneur » (l. 27) »Adam » (l. 29) »fetiches » Voltaire met en valeur les contradiction entre les fondements de la religion et le traitement des noirs. Conclusion Candide, pour la premiere fois, se revolte contre les lecons de son maitre, il a perdu la vision idyllique du monde qu’il avait dans les premiers chapitres. C’est le debut d’une conquete de soi, qui conduira a l’independance complete dans le dernier chapitre. On retrouve ici la fonction didactique et contestataire du conte philosophique.