CANDIDE CHAP III

CANDIDE CHAP III

CANDIDE CHAP Ill GUERRE PRESENTEE DE FACON INATENDU ACCENT MIS SUR L ASPECT ESTHETIQUE au debut du passage NOTION DE PERFECTION : 4 adjectifs elogieux intensifiés ACCOMPAGNEMENT MUSICAL insistance sur harmonie , Te Deum ,Voltaire dit « une harmonie telle qu’il n’y en eu jamais en enfer » PARADOXAL car d’une part personne n’est jamais revenu de l’enfer ron ne sait même pas qui y a été *d’autre part l’enfer est le symbole du mal Et Voltaire évoque ici la perfection et l’harmonie, on a donc une opposition l’écriture change: c l’imparfait, temps de développe.

Evocation des can On apprend que ces rs Sni* to View passé simple ? de Candide se d’abord à peu prés de 6000 hommes de chaque c t », le verbe « renverser nous montre cette scène de guerre (particulièrement meurtrière) comme une partie de « bowling ou le but serait de renverser les adversaires.

Ici ce verbe « renverser » signifie « tuer Cette phrase et la phrase qui suit, décrivent une scène de guerre où le nombre de victime est très important : 6000 de chaque côté (encore cette évocation de la perfection avec la binarité « chaque côté »), puis 10 000 victimes. On a

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ici plus de 16 000 personnes ui ont perdu la vie, mais ce « carnage » est minimisé (à peu prés – environ – quelques milliers Swipe to vlew next page milliers).

Enfin la phrase « Le tout pouvait bien se montrer à une trentaine de mile âmes confirme cette idée de « minimiser car le total des victimes est appelé « Le tout Voltaire critique l’absurdlté de la guerre. « Candide qui tremblait comme un philosophe » est une expression de l’invention de Voltaire. Est-ce une critique des philosophes, pour montrer que ces derniers se protégent sous une doctrine (comme une carapace), mais en réalité ils sont rien ans cette doctrine (car elle leurs est d’aucune utilité devant cette scène de guerre). ? Boucherie héroïque mets en opposition deux termes totalement opposés, on a à faire à un oxymore. Candide décide de partir, et pour cela il va « passer par dessus des tas de morts et de mourants ici c’est l’horreur de la guerre qui est évoqué. Cette horreur est particulièrement horrible ? cause du mot « tas » qui regroupe les personnes mortes et ceux étant en train de mourir ; et pour « couronner le tout » Candide qui marche dessus !

Candide va se rendre dans un village voisin, et là Voltaire nous ffre une description détaillé des dégâts que peut faire la guerre, champ lexical de la violence est très étendu et diversifié, désigne les actes meurtriers des soldats et leurs résultat : « vieillards criblés de coups – regardaient mourir leurs femmes — femmes égorgés – mamelles sanglante- filles éventrés – les derniers soupirs – à demi brûlé – criaient – acheva de leur donner la mort – des cerv derniers soupirs – à demi brûlé — criaient — acheva de leur donner la mort – des cervelles répandus à terre – des bras et des Jambes coupés ».

Le narrateur precise des detailsanatomiques horribles , uggère la souffrance des agonisants, et montre qu’il s’agit de familles entières , enfants ,femmes vieillards. (personne n’est epargné ) Ces massacres se produisent dans les deux camps, « Bulgares » et « Abares le comportement similaire des deux armees montre que ces massacres sont la conséquence directe de la guerre; la barbarie n’appartient pas qu’à un seul camp.

Candide va de nouveau fuir pour se rendre encore dans un autre village, mais il continue à marcher sur « des membres palpitants A ce stade on peut dire que Candide voit en la guerre, non un affrontement mortel entre des hommes, mais une sorte de pectacles (présence des instruments au début du chapitre), et il est même question d’un « théâtre de la guerre Voltaire a aussi déshumaniser cette guerre, en donnant à ces participants un air de « soldats de plombs P.

Voltaire discrédite ironiquement Candide: « tremblait comme un philosophe il discrédite sérieusement son aveuglement, cr au milieu des massacres: « et n’oubliant jamais Mlle. Cunégonde CCI_ :Les moyens mis en oeuvre par Voltaire pour la dénonciation sont ici diverses: la description réaliste, mais également l’ironie et la critique déguisée.