Candide

Candide

Le vilain et le Souricon Caricaturer la litterature epique du texte Le vilain et le Souricon permet de bien illustrer le caractere satirique present dans celui-ci. Au onzieme et au douzieme siecle, on decouvre la litterature epique. Elle est caracterisee par la quete du Graal, une coupe dont la recherche etait tres active et symbolique. C’etait tres important dans la religion chretienne puisqu’on dit que c’est dans celui-ci qu’on aurait recueilli le sang du Christ.

Dans le texte Le Vilain et le Souricon, on retrouve aussi une quete : « Ma chere dame, votre fille m’envoie ici pour son con, qu’elle a cache, a ce qu’elle dit, au pied de votre lit. » Le vilain a une quete a faire : la quete du con de sa femme. Tout au long du texte, le vilain fait des pieds et des mains pour atteindre son objectif. Tout comme quelqu’un qui rechercherait le Graal. On caricature cette quete en banalisant l’objet et l’importance qu’elle avait a l’epoque.

Une chose qu’on ne devrait meme pas chercher puisqu’on devrait savoir ou il est et un objet sacre. De plus, le vilain reussit a perdre ce qu’il croyait etre le con : la souris. Dans la litterature epique, la piete chretienne

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
est tres importante. Se devouer pour Dieu et respecter les regles de la religion sont des parties dominantes dans ce type de litterature. Au contraire, dans le texte Le Vilain et le Souricon, on fait exactement l’inverse de ce que la religion dit de faire. Nous n’avons qu’a penser au pretre. Mais la mariee avait deja decouvert tout ce que les hommes savent faire, car pour dire la verite, le pretre en faisait sa volonte quand il la desirait et cela lui plaisait […]. » Le pretre rompt le serment d’abstinence prononce pour devenir pretre. De plus, tout au long du texte, les personnages repetent a plusieurs reprises le nom de Saints. On brise alors la piete chretienne que signifient ces mots en les utilisant dans un contexte inapproprie. Dans la litterature epique, on retrouve des histoires avec des personnages de la noblesse qui ont un role glorieux a jouer dans celle-ci.

Dans Le vilain et le Souricon, le personnage est un vilain, un paysan, l’antithese d’un membre de la noblesse. Le paysan est a la base de la hierarchie tandis que la noblesse est au sommet. Deja avec un personnage, on inverse completement les caracteristiques de la litterature epique. Donc, au lieu de retrouver un heros, c’est plutot un antiheros que l’on retrouve. De plus, on ne peut pas qualifier la quete qu’il doit faire comme etant glorieuse. «Mais je n’ai pas encore fini de vous raconter comment le vilain fut trompe.

On n’a jamais vu un homme plus sot». En plus de ne pas avoir une quete glorieuse et d’etre un paysan, il semble etre un personnage tout a fait naif n’ayant pas une belle personnalite. La quete du graal transformee en une simple quete du con, une piete chretienne completement demolie par les agissements du pretre, et un personnage principal loin d’etre glorieux sont des caricatures de la litterature epique presentes dans la litterature satirique du texte Le Vilain et le Souricon.

On retrouve aussi des caricatures de la litterature courtoise dans la litterature satirique. On retrouve l’adultere, mais avec un pretre, un amour loin d’etre spirituel, mais bien charnel et des personnages non-chevaleresques. Peu de temps apres, un nouveau courant litteraire, l’humanisme, fera surface dans la Renaissance avec le retour de la raison.