Cacao

Cacao

Le cacao etait traditionnellement utilise par les indigenes du Mexique et d’Amerique centrale, notamment les Azteques et les Mayas. Des traces de cacao ont ete retrouvees dans des recipients retrouvees en Amerique du Nord et datant du xie et xiie siecles2. Reserve aux nobles indiens, il etait consomme dans une boisson, le chocolat, dilue dans l’eau a laquelle on ajoutait du piment, du roucou (pour lui donner une couleur rouge) et battu energiquement pour former une mousse epaisse a sa surface.

Chez les Mayas, il etait utilise principalement lors de ceremonies religieuses[ref. necessaire]3. Les Azteques, qui ne la consommaient pas dans un cadre rituel, diffuserent la feve, au fil de leur expansion, dans d’autres regions du Mexique3. En revanche, les deux civilisations l’utilisaient couramment en guise de monnaie. Les Espagnols, qui rencontrerent pour la premiere fois le cacao ( appele « theobroma cacao », theobroma signifiant nourriture des dieux ) dans les Caraibes en 1494, ne fixerent leur attention sur la feve qu’a partir de la conquete du Mexique.

La boisson tiede et amere qu’ils decouvrirent ne faisait pas l’unanimite au sein des conquerants. Si son adoption connut un immense succes au sein de l’elite coloniale, c’est parce que les Espagnols transformerent la recette de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
la boisson pour l’adapter a leurs gouts. Il y ajouterent du sucre (la canne fut rapidement acclimatee dans les regions littorales ou le climat, chaud et humide, permettait sa culture a grande echelle), remplacerent le piment par des epices qu’ils connaissaient des le Moyen Age (principalement la cannelle, importee d’Asie) et se mirent a la boire chaud.

Apres la colonisation du Mexique, le cacao fut exporte vers la metropole (dans le cadre du commerce triangulaire) en Europe, et melange a du lait ; son succes sera immediat[ref. necessaire] a la cour d’Espagne. En France, Louis XIV ne l’aimait pas, ce qui contribua a retarder son adoption. En Europe, c’est d’abord principalement chez les elites europeennes que le chocolat se diffusa, sous forme de boisson mais aussi de confiseries4, tandis qu’au Mexique sa consommation se generalisa rapidement a toute la population.

Dans la colonie espagnole, les elites sociales consommaient la boisson metisse, chaude et sucree, tandis que la grande majorite de la population continuait de le boire suivant l’usage prehispanique. L’utilisation de la feve comme monnaie, notamment parmi les indigenes, sur les marches, ne disparut pas immediatement. Neanmoins, le cacao utilise au Mexique, a l’epoque colonial, provenait avant tout de l’importation depuis le Venezuela, la Colombie et le Guatemala5. La boisson suscita rapidement la mefiance de l’Eglise. La vigilance de l’autorite ecclesiastique fut d’autant plus grande que le chocolat etait connu pour etre aphrodisiaque6.