Boitelle

Boitelle

fil du recit, les personnages eprouvent divers sentiments qui sont autant d’etapes d’une progression dramatique. L’inquietude dissimulee d’Antoine et l’attente muette et mefiante des parents traduisent l’impatience des protagonistes et leur forte emotion (la mere est « paralysee par l’emotion »). Le recit de la farce fournit une diversion et un soulagement provisoires (« le pere… se derida… sa femme … suivit l’exemple… un rire si bruyant… »). A la premiere reaction de refus succedent un espoir de rapprochement et l’apaisement provisoire que fournit le spectacle de la negresse cuisinant : « la bonne femme fut emue ».

Le deuxieme refus de la paysanne qui confirme son entetement et son hostilite provoque chez Antoine un « orage de chagrin » accompagne de sentiments meles : recherche d’une strategie, surprise et incomprehension. L’hesitation d’Antoine ‘ il ne sait trop que repondre ‘ fait place a la colere (il est « souleve de colere ») puis au desespoir (au sens strict « il n’y avait plus d’espoir ») et enfin au chagrin partage (« ils se mirent a pleurer »). feaerfrfrfrfffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff fffffffffr »f »‘fedyhdsgqcescdtrfdc fil du recit, les personnages eprouvent divers sentiments qui sont autant d’etapes d’une progression dramatique. L’inquietude dissimulee d’Antoine et l’attente muette et

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
mefiante des parents traduisent l’impatience des protagonistes et leur forte emotion (la mere est « paralysee par l’emotion »). Le recit de la farce fournit une diversion et un soulagement provisoires (« le pere… se derida… sa femme … suivit l’exemple… un rire si bruyant… »).

A la premiere reaction de refus succedent un espoir de rapprochement et l’apaisement provisoire que fournit le spectacle de la negresse cuisinant : « la bonne femme fut emue ». Le deuxieme refus de la paysanne qui confirme son entetement et son hostilite provoque chez Antoine un « orage de chagrin » accompagne de sentiments meles : recherche d’une strategie, surprise et incomprehension. L’hesitation d’Antoine il ne sait trop que repondre fait place a la colere (il est « souleve de colere ») puis au desespoir (au sens strict « il n’y avait plus d’espoir ») et enfin au chagrin partage (« ils se mirent a pleurer »).