Blanc Et Noir

Blanc Et Noir

A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS Francs – Maçons de Rite Écossais Ancien et Accepté Au nom et sous les auspices de la Grande Loge de de France Liberté — Égalité – Fraternité Vénérable Maître et vous tous mes Frères en vos Grades et Qualités LE BLANC ET LE NOIR Le noir et le blanc sont à part dans le domaine des couleurs puisque ce ne sont pas des couleurs: en effet, le blanc est la somme de toutes les couleurs existantes alors que I reflète l’absence de t or fi qu’elles n’existent pa ar Sni* to View elles-mêmes, mais p

Ce sont des couleurs eci de remarquable s couleurs existent. absolues que nous ne pouvons qu’imaginer : oui, plus blanc que blanc, ça existe ! Matériellement, nos yeux ne verront jamais au-delà d’un gris très clair ou très foncé. La symbolique est donc forte, puisque, comme le divin, ce sont des couleurs infinies. Le blanc est associé à la neige et à la pureté, Il exprime l’irréel. Couleur de la lumière, de l’unité, de la pureté. Elle est unité car elle est la seule à réfléchir tous les rayons lumineux.

Elle fut toujours employée comme symbole e la pureté dans

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
les rites d’initiation des religions du monde entier. Elle contient toutes les autres couleurs. Elle se prête prête aux mélanges et les accueille toutes ; c’est une base indispensable sur laquelle travaille le peintre et nous faisons de même pour le décor de notre maison ou notre habillement. Le blanc est comme un miroir qui réfléchit l’univers, sa vibration nous renvoie a nous-memes. Redonne-t-il une image de l’innocence perdue ? Le blanc est la couleur de Punité, de la pureté.

En Inde, le blanc est associé aux rites funéraires ; dans un grand ombre de pays d’Asie, les couronnes funéraires sont blanches ainsi que les fleurs données en offrande aux maîtres réincarnés. Dans le rituel chrétien les enfants sont conduits en terre sous un suaire blanc, orné de fleurs blanches. C’est la couleur de la pureté marquant que rien, n’a été accompli : tel est le sens initial de la blancheur virginale de la robe des communiants et celle de la fiancée qui va vers ses épousailles. Le noir est insécurisant et absorbant. C’est la couleur de l’obscurité sans aucune limite.

Le drapeau noir est un signe de révolte extrême, c’est aussi celui des pirates… rarement bon presage. L’absence de toute couleur est symbole de la mort. Il est le néant et la négation. Il représente le malheur et la douleur, la stérilité et ‘épreuve. Mais le noir est le symbole de la nuit précédant le jour et il est alors force d’appel des énergies du début du jour. de la nuit début du jour. Comme le blanc, il porte à la concentratlon : l’un évoque l’ascension de la vie de l’esprit ; l’autre, la décomposition-germination sur laquelle se fonde la vie.

On a évidemment attribué à cette couleur toute la noirceur dont peut être capable l’humanité, séparée d’après les termes de la magie en forces noires et blanches. Cest un symbole évident de cet antagonisme profond qui est en chacune de nos natures : ce qui est clair coexiste avec ce qui est caché. Le noir est la couleur de la faute et du mauvais au sein de chacun dentre nous. le vocabulaire en témoigne au sein de nombreuses expressions: des« Idées noires », être la « bête noire « , une  » humeur noire  » entrer dans une « colère noire », voir les « choses en noir »

Représentant le monde souterrain, le noir correspond au ventre de la terre où s’opère la régénération du monde. Souvent symbole d’obscurité et d’impureté, il devient alors celui de la non manifestation et de la virginité primordiale. Obscurité des origines, il précède la création dans toutes les religions. Tout comme l’hiver appelle le printemps, le noir évoque la promesse d’une vie renouvelée. l’ Car en effet, blanc et noir sont des couleurs complémentaires nous autres, Franc-maçons considérons que l’univers émerge du néan