Biographie – Guy de Maupassant

Biographie – Guy de Maupassant

Un jeune écrivain ) Enfance impuissant naît à Fécamp, bourg de normande, en 1850. Né d’un père volage et d’une mère bourgeoise qui ne tardent pas se séparer, il part vivre avec son jeune frère hennir avec sa mère étreint. Celle-ci, dotée d’une grande culture littéraire, est l’amie de gustative flambeur, un célèbre romancier de l’époque, qui jouera un rôle important dans la vie de impuissant. L’enfance de gué est baignée de patois normand, de paysages campagnards, des odeurs salées du port, souvenirs qui se retrouveront dans ses afférents écrits.

Il est placé en pension au collège catholique d’vêtit à l’âge de 12 ans, doit il sera renvoyé. Cette période sera à l’origine de son aversion pour la religion. impuissant est alors intégré au lycée de Rouen en 1868. AI est un élève sérieux, et s’adonne à la poésie et joue dans des pièces de théâtre. 869. 2) Premier pas dans l’écriture C’est à l’âge de 13 ans que le jeune gué commence à écrire ses premiers sonnets. gustative flambeur est son « père spirituel », il le guide vers l’écriture, le conseille.

En outre, par l’intermédiaire de celui-ci, impuissant rencontre d’autres grands écrivains de l’époque tels que solo, haussant,

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Audet, ou encore les frères Guyancourt. Il. Un écrivain reconnu 1) Le nouvelles Dès la fin de ses études au lycée, impuissant veut faire du droit, mais il est mobilisé pour la guerre de 1870 contre la presse. Il sert dans l’intendance à Rouen jusque 1871. Le jeune homme s’installe à Paris ; il travaille déborda au ministère de la Marine, puis, en 1878, il est transféré au ministère de l’Instruction publique.

En février 1875, il publie sa première nouvelle ? qu’il appelle également conte, La Main écorchée, sous le pseudonyme de jouées Prunier. Ces en 1880 – flambeur meurt la même année qu’il publie un de ses plus grand succès dans le recueil collectif Les Soirées de médian : Boule de Suif. impuissant en écrira de nombreuses pour différents journaux, comme le gel blasé et Le Gaulois. En 1877, impuissant apprend qu’il est malade : l’écrivain est atteint de syphilis. ) Le Romancier chicanerai aime les plaisirs de la vie, le bon temps au bord de ‘eau, entre amis, avec de jolies femmes. Mais, en 1877, impuissant commence un carrière dans le journalisme, guidé par flambeur. C’est entre 1880 et 1 890 qu’il écrit ses six romans : Une 2 dans le journalisme, guidé par flambeur. C’est entre 1880 et 1 890 qu’il écrit ses Six romans : une vie (1883), Bel-nia (1885), Pierre et Jean (1 887), Mont-roll (1887), Fort comme la mort (1889), Notre C?Ur (1890).

On retrouve des thèmes dominants dans l’?ouvre de l’écrivain, tels que la guerre (de 1870), la normande, la folie, le simplisme. Il appartient avant toute chose au courant réaliste. AI. Folie Tandis que hennir, le frère de gué de impuissant, meurt à l’âge de trente-trois ans, en 1889, celui-ci sombre dans une folie certaine, il se réfugie dans la solitude, la paranoïa. La maladie qui le tient depuis ses jeunes années se développe. Après une tentative de suicide en 1892, il est interné en hôpital psychiatrique. Il meurt de paralysie générale à presque quarante- trois ans. Je ne veux pas dire que sa gloire avait besoin de cette fin tragique, ‘un retentissement profond dans les intelligences, mais son souvenir, depuis qu’il a souffert de cette passion affreuse de la douleur et de la mort, a pris en nous je ne sais quelle majesté souverainement triste qui le hausse à la légende des martyrs de la pensée. En dehors de sa gloire d’écrivain, il restera comme un des hommes qui ont été les plus heureux et les plus malheureux de la terre, celui où nous sentons le mieux notre humanité espérer et se briser, le frère adoré, gâté, puis disparu au milieu des larmes.