Biographie alfred Hitchcock

Biographie alfred Hitchcock

Après des études d’ingénieur, Alfred Hitchcock entre à la compagnie des télégraphes Hanley. En 1920, il Intègre la compagnie Famous Players Lasky (filiale de la Paramount ? Londres) où il s’occupe des sous-titres pour les films muets. Cette expérience lui permet de se familiariser avec tous les métiers du cinéma. En 1922, il fait une première tentative de réalisation avec Number thirteen qu’il ne terminera jamais. Avec Le Jardin du plaisir (1925), il signe son véritable premier film. Son style et ses thèmes de prédilection pointent avec The Lodger (1926) et

Chantage (1929). Son apogée en Angleterre est marquée par des films tels que L’Homme qui en savait trop (1934), Les Trente-Neuf Marches (1935), Agent secret – Quatre de l’espionnage (1936) et Une femme disparaît A la veille de la guerr Selznick invite Hitchc premier film de sa pé p g utation. David O. ira par se fixer. Le ca (1 940), est un triomphe. A la différence de nombreux cinéastes, il tente avant tout de séduire, manipuler et surprendre le public. Il aime jouer avec ce dernier pour qu’il fasse partie intégrante de l’action de ses ongs.

Il devient le maître du suspense adulé par le public ainsi que par la critique

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
alors qu’il ne prétend qu’au divertissement. Malgré les apparences, son cinéma cultive une certaine forme d’intellectualité c Sv. ‘ipe to comme La Corde (1948), un film de réflexion sur le mal qui s’appuie sur la philosophie nietzschéenne. Ce film plus expérimental par ses thèmes et le peu de succès qu’il rencontra ? l’époque le poussèrent à retourner au thriller plus conventionnel comme L’Inconnu du nord-express (1 951), Le Crime était presque arfait (1954), et Fenetre sur cour (1954).

En 1956, il fait le « remake » de CHomme qui en savait trop, version quelque peu éloignée de l’original. Les années 50 marquent une période prolifique où il réalise des chefs d’oeuvres tels que Sueurs froides (1958), La Mort aux trousses (1959), psychose (1960) et enfin Les Oiseaux (1963). Le succès d’Hitchcock a été aussi du au choix de ses acteurs, James Stewart, Cary Grant, Grace Kelly qui ont su porter de façon monumentale ses films.

Autre facteur déterminant, le ompositeur Bernard Herrmann qui crée la musique de tous ses films à partir de 1957, compositions en parfaite harmonie avec les ambiances recherchées par Hitchcock. La seconde moitié des années 60 est marquée par des films comme Pas de printemps pour Marnie (1964) et Le Rideau dechire (1966). En 1 972, il tourne Frenzy, son premier « thriller » britannique après plus de 30 ans aux Etats-Unis. Complot de famille (1976) est sa dernière oeuvre. Avec 54 films à son actif, Hitchcock s’est imposé comme le maitre incontestable du suspense et de l’angoisse sur grand écran. 2