Billet d’humeur

Billet d’humeur

Billet d’humeur Francoise est la, souriante, remplie de joie a l’idee de rejoindre ses camarades qui l’attendent a deux rues de la. Elle marche vers cet endroit qu’elle connait si bien, trop peut-etre. En arrivant, elle salue ceux qui la croisent depuis 7 ans maintenant, ce sont les benevoles des Restos du C’ ur.

Licenciements economiques, plans de restructuration ou compression de la masse salariale ; tous ces mots qui ont jete subitement Francoise dans la rue prennent tout a coup un sens tristement realiste… Comment se fait-il que notre societe, dont l’une des devises est tout de meme l’egalite, jettent ses propres enfants dans la rue sans la moindre ressource ?

Comment expliquer a celles et ceux qui connaissent la galere profonde que leurs patrons doublent leur salaire meme en cas de mauvais resultats ? Il y a evidemment un grave probleme de conscience morale chez nos concitoyens, celui-la meme qui me glace le sang lorsque je vois tant de malheur dans les rues de notre pays. Il doit y avoir une solution, mais se donne-t-on reellement la peine de la chercher au sein de nos plus hautes instances ?

Je me le demande toujours… Enfin comme le disent si bien les «

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Enfoires », « si tout le monde faisait un geste simple, nous n’en serions pas la ». Je m’etonne de la passivite de certains qui laissent durer une situation insoutenable pour ces femmes et ces hommes qui, aussi courageux soient-ils, ont besoin de votre aide… Alors donnez de votre temps, de vous-meme, vous en serez les premiers recompenses, je vous le promets. Florent Rodo