Bilan social individuel

Bilan social individuel

À quoi sert le Bilan social individuel ? Adopté par environ 60 % des grands groupes de l’Hexagone, le Bilan social individuel est un outil de communication permettant aux entreprises qui le souhaitent, de détailler le package de rémunération globale que perçoivent annuellement leurs salaries. Kesako ? Tout droit venu des pays anglo-saxons, le Bilan social individuel (BSI) est un document de plus en plus répandu dans les entreprises françaises. Il est remis individuellement à chaque salarié, généralement lors de l’entretien annuel. Il fait état, par écrit, de l’ensemble du package de rémunération

S vien « ext globale reçu au titre rémunérations varia 1 dispositifs d’épargne Swip next page santé et prévoyance, voitures de fonction, ire de base, ns à l’intéressement, couvertures mps de télétravail, Le dernier baromètre de la société Add’if dévoile qu’en 2011, 89 % des entreprises évoquent, dans leur BSI, les primes de transport, 76 % leurs actions logement, 58 % le compte épargne temps et 20 % les crèches d’entreprises. Ce document, qui n’a pour l’heure aucun caractère obligatoire, peut prendre plusieurs formes : livret, clé USB, ou encore fichier au format électronique.

Quel objectif ? Au sein d’un grand groupe, le BSI est généralement initié par la direction des

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
ressources humaines, des relations sociales ou des rémunérations. I a pour première vertu de faire comprendre aux collaborateurs que leur rémunération ne se limite pas au salaire net inscrit sur leur fiche de pale. Il permet notamment de valoriser certains avantages sociaux rarement considérés comme des éléments de rétribution aux yeux des salariés. Pour les entreprises, la transparence n’est pas le seul objectif de la mise en œuvre du BSI.

Alors qu’en période de crise ?conomique, les enveloppes destinées aux augmentations ont tendance à être revues à la baisse, les responsables RH espèrent que les salariés expérimentés et les jeunes recrues accepteront plus facilement la stagnation de leurs rémunérations au vu des avantages sociaux figurant dans le BSI. Quel enjeu ? Le Bilan social individuel est un outil pédagogique permettant aux entreprises d’informer leurs salariés sur les nouveaux dispositifs en vigueur : Droit individuel à la formation, réforme des retraites, Loi Handicap…

Il est également un outil de communication interne leur ermettant d’être transparentes sur leur politique salariale. II contribue ainsi à améliorer la fidélité et l’engagement des salariés et, a fortiori, à réduire le turnover des équipes. Depuis quelques mois, force est de constater que les BSI s’invitent dans les processus de recrutement. Lorsqu’ils abordent la question de la rémunération à la fin de leur entretien d’embauche, les candidats sont de plus en plus nombreux ? apporter le BSI de leur employeur actuel afin de comparer les avantages offerts.

Conséquence : bien conscients que ce document peut être n outil de benchmark, les responsables RH n’hésitent plus, de leur côté, à jouer la transparence et à fournir à leurs futurs collaborateurs un exemplaire de leur bilan. Il futurs collaborateurs un exemplaire de leur bilan. « Les salariés ne regardent que le chiffre en bas de page… » commentaire désabusé d’un DRH à l’aube de sa retraite ? Non ! Simple réalité objective d’entreprise. La panacée Universelle : le BSI ? Afin de valoriser et faire comprendre rensemble des avantages procurés par la rémunération versée par l’entreprise, la pratique du BSI s’accroît.

Bref prouver au sala ié qu’il est dans « une boite pas si mal… » ce BS eest quoi ? Le Bilan Social Individuel ou « BSI » est un document annuel (non obligatoire), remis au salarié et qui résume avec précision et clarté ce qui compose sa rémunération. Concrètement, le BSI réca ble des composantes 1 prévoyance, la mutuelle, etc. ), les avantages en nature, les éléments de développement personnel (gestion de carrière, formation) ou encore les éléments liés aux conditions et ? l’environnement de travail (temps de travail, congés, épargne temps… ) ainsi que les éléments sociaux de l’entreprise (CE,

Fondation… ), 2. La forme du BSI (2 formes) : « papier » ou « électronique Nous préconisons les 2… la 1 ère pour une vision globale de l’entreprise (une sorte de BSE : Bilan Sociale d’Entreprise) que Fon peut remettre à l’embauche par exemple et la 2ème sous forme électronique (moins cher, plus simple et interactive). 3. La communication du 3SI : étape essentielle (sinon ne pas le faire… ), le BSI doit être rems et commenté en général en 3 occasions : au moment de l’entretien annuel, des phases de négociation salariale et lors d’un entretien d’activité (management). Qui le fait ?

Le N+l (jamais le patron ou le DRH… sauf s’il est le N+l évidemment ;o). Est-ce efficace ? Oui, si vous avez un bon BSI et non, si vous avez un mauvais Pour être très clair, le BSI n’est utile que dans les entreprises qui ont de longue date construit une stratégie « sociale » forte d’accompagnement et de valorisation des collaborateurs. Les entreprises naissantes ou de taille modeste ne sont pas concernees. Le BSI est un très bon outil quand les ont le sentiment que leurs salariés ne reconnaissent plus les efforts consentis et émettent paradoxalement des signes d’insatisfaction.

La situation est très fréquente et assez simple finalement « ? recadrer » avec un BSI et un bon plan d’action de l’encadrement en aval. 4 OF Il Bilan Social Individuel L’essor du Bilan Social Individuel (BSI) Il n’est plus nécessaire de rappeler qu’il faut consenter le collaborateur dans l’entreprise compte tenu du coût de son intégration (recrutement, formation, adaptation) et d’évoquer les conséquences du Papy-boom. C’est pourquoi ce nouvel outil d’aide à la gestion des Ressources Humaines se développe rapidement dans les entreprises d’une certaine taille pour ompléter une gamme déjà existante.

Le Bilan Social Individuel est un mo en de communiquer auprès des salariés et de dynamis RH. C’est un support individuel peut s’accompagner dune brochure plus généraliste reprenant des sujets tels que les retraites complémentaires, les couvertures des mutuelles et prévoyances, le CE, le 1% logement, C’est l’occasion pour le collaborateur de découvrir l’ensemble des engagements sociaux que la société a prises pour Il ne faut pas réduire cet instrument à une simple information destinée au salarié pour qu’il prenne conscience du coût u’il représente.

Certes, l’entreprise fait mieux connaitre sa contribution financière de sa politique sociale mais ce Bilan Social Individuel doit permettre aussi de faire participer les salariés au projet d’entreprise. Il est un complément à la gestion de la formation et des compétences et donne les moyens aux managers d’étayer l’échange lors de l’entretien annuel. Cest une photographie de la situation actuelle qui tient compte de l’histoire du salarié, et qui le conforte dans son choix de travailler dans son entreprise et d’envisager des perspectives dévolution.

La distribution de ce document est directement liée à l’objectif que l’on s’est fixé : par courrier pour une simple information, rems en main propre par le responsable hiérarchique pour une information personnalisée et officielle, ou lors de l’entretien annuel d’évaluation. Reste la seconde difficulté, après avoir décidé des thèmes ? éditer, comment traiter la somme d’informations Issues de tant de systèmes différents ? le logiciel de paie, le module de formation, la feuille Excel, le document papier.

A cela s’ajoute la question sur le choix des informations à faire figurer : doit-on eprendre toutes les formations ? Toutes les p informations à faire figurer : doit-on reprendre toutes les formations ? Toutes les primes depuis l’entrée du collaborateur ? Les choix d’aujourd’hui seront-ils ceux de demain ? Gérer les flux, choisir et garder les bonnes informations, mettre celles-ci en forme pour que la présentation soit agréable. Beaucoup d’entreprises ne renouvellent pas l’expérience tous les ans. La première fois fut trop douloureuse.

C’est dans cette réflexion et pour la mise en pratique que nous pouvons vous aider. N’hésitez pas à nous envoyer une demande d’information si vous ouhaitez avoir davantage d’information ! Nous présentons aussi le Bilan Social Individuel aux entreprises, pour plus de renseignements sur notre dernière réunion, visitez le site du réseau des entrepreneurs 33 (http://www. entrepreneurs-33. org). faire un compte-rendu de la situation globale en termes davantage salarial (PEE et primes exceptionnelles) mais aussi de formation.

Cette dernière rubrique a été largement mise en avant dans le Bilan Social Individuel par un graphique et des données chiffrées tout à fait percutantes l » De plus, lorsqu’il est associé à l’entretien individuel, il étaye argement l’échange et permet d’intégrer le collaborateur aux projets d’entreprise mis en place en lui montrant les nombreux avantages qu’il aurait à y participer. J’ai aussi pu très facilement retracer la progression hiérarchique de mes collaborateurs et me rendre compte de la situation actuelle de façon globale.

Enfin, le Bilan Social Individuel a aussi un aspect pédagogique important, un encart vide destiné aux commentaires personnalisés m’a permis de définir et de mettre en avant l’intérêt mais aussi la lourdeur des charges patronales. Management de la formation : Si vous aviez 3 conseils à donner our réussir son BSI, quels seraient-ils ? Le bilan social individuel est à construire avec les opérationnels. C’est le sens même de ma fonction de HR Business Partner. Chez Aon, même si nos opérationnels sont des consultants experts du sujet, nous devons d’abord répondre aux attentes des managers et des salariés.

Par ailleurs, cette démarche constructive a été très bien accueillie par les ciaux. communication, l’information des managers sur ce support est necessaire pour qu’ils puissent répondre aux questions de leurs collaborateurs, avec l’équipe RH en soutien. La finalité de la émarche ne doit pas être la remise d’un document mais bien l’échange, l’écoute et rengagement de chacun, RH, manager et salarié. J’ajouterai que ce document peut également être présenté efficacement lors de la phase de recrutement, c’est un atout pour attirer les talents.

C’est, in fine, un véritable outil d’attractivité RH, de benchmark, de fidélisation et également de reconnaissance. Management de la formation : Quelles innovations souhaitez- vous pour votre prochain BSI ? Nos collaborateurs sont fiers de ce document. Conserver une version papier est important. Nous pourrions néanmoins envisager d’innover sur sa forme. Des échanges avec mon prestataire de BSI, autrement dit auprès des managers et experts Aon à qui il est destiné sont à prévoir. BSI : connaître l’ensemble de sa rémunération Le bilan social individuel est un outil de communication de plus en plus utilisé par les entreprises, qui vise à présenter chaque année à ses salariés l’ensemble des éléments qui composent leur rémunération, ainsi que les différents avantages sociaux qui leur sont accordés. Présenté sous forme papier ou électronique, e BSI n’est en rien obligatoire libre à l’entreprise de le pratiquer ou non. Il est eénéraleme département ressources social individuel est Intéressant pour les salariés et utile pour les entreprises.

En réalisant des BSI, l’entreprise communique auprès de ses collaborateurs sur sa politique de rémunération et sur sa politique sociale. C’est l’occasion pour elle d’en rappeler les éléments principaux, qui constituent de vrais avantages pour ses salariés. Mais pourquoi avoir besoin de rappeler cela ? D’abord parce que bon nombre de personnes ne réalise pas toujours l’avantage que représente l’inscription à « une onne mutuelle », ou ignore les retombées potentielles d’un intéressement aux bénéfices, ou encore ou ne perçoit pas l’intérêt de l’épargne salariale.

Ensuite pour faire face à des difficultés, par exemple pour justifier une stagnation ou une micro revalorisation des salaires. Le discours de l’entreprise pouvant être : « regardez ce que représentent votre rémunération et vos avantages, comprenez qu’au vu de la situation de l’entreprise nous ne pouvons vous accorder une augmentation supérieure à 29E…  » Il peut également permettre d’éteindre l’incendie, en cas de volonté de départ anifeste de certains collaborateurs; s’il s’avère que ces départs seraient préjudiciables à la bonne marche ou a l’avenir de l’entreprise.

Le BSI peut enfin être utilisé comme moyen de fidélisation des meilleurs collaborateurs : on met en valeur l’attractivité de leur poste, en leur rappelant l’intérêt qu’ils ont à s’inscrire dans la durée dans cette entreprise. (Ndrl: pour ceux le souhaitant, nous avons mis au point une calculatrice intelligence du salaire brut en net et vous permettant de comprendre certains coûts et avantages. ) Rémunération, av 0 1