Bibliographie

Bibliographie

Sport en France Un article de Wikipedia, l’encyclopedie libre. Aller a : Navigation, Rechercher |[pic]France | |[pic] | |Comite olympique |CNOSF | |Clubs |167 678 (2007) [1] | |Licencies |15 101 358 (2007) [2] | |Pratiquants |34,082 millions (2004) [3] | |Palmares |[pic]209 medailles d’or | olympique[4] |[pic]220 medailles d’argent | | |[pic]250 medailles de bronze | |[pic] | Le sport en France est marque par plusieurs phenomenes : une tradition sportive ancienne, un role preponderant dans l’organisation du sport moderne et une grande variete de disciplines pratiquees a haut niveau. Si le palmares international n’est pas au meme rang, la tendance parait s’inverser depuis la fin du XXe siecle.

La France pese en effet moins qu’avant sur les enjeux du sport mondial (lutte contre le dopage, notamment (voir Agence mondiale antidopage), alors que le palmares des sportifs francais depuis les annees 1990 la place desormais clairement dans les toutes meilleures nations sportives. En 1986 deja, L’Equipe magazine publie un classement mondial prenant en compte de tres nombreuses disciplines[5]. La France est classee quatrieme derriere les Etats-Unis, l’URSS et l’Allemagne en profitant de sa presence, meme moyenne, dans de nombreux sports.

Aujourd’hui, les sportifs francais n’ont pas abdique leurs volontes omnisports, colonisant meme

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de nouveaux territoires (squash, surf et biathlon, par exemple), mais ils s’imposent aussi parmi les tous meilleurs dans des disciplines comme le football, le rugby, le handball ou encore le basket-ball, meme si l’on note une baisse de regime en cyclisme. Avec 39 titres olympiques, l’escrime reste le sport le plus titre devant le cyclisme (37). |Sommaire | |[masquer] | 1 Histoire | |1. 1 Des origines aux Lumieres | |1. 2 Depuis la Revolution | |2 Organisation du sport en France | |3 Sport scolaire et universitaire | |4 Formation des sportifs de haut niveau | |5 Installations sportives | |6 Competitions | 7 Sportifs | |8 Clubs | |9 Disparites locales | |10 Medias | |11 Equipementiers | |12 Sport et economie[60] | |13 Sport et culture | |14 Drames du sport francais | 15 Scandales du sport francais | |16 Symboles du sport francais | |17 Palmares international | |18 Sport loisirs | |19 Articles lies | |20 Notes et references | |21 Liens externes | |22 Bibliographie | pic]Histoire [modifier] [pic]Article detaille : Histoire du sport en France. Des origines aux Lumieres [modifier] [pic] [pic] Joute equestre [pic] [pic] Jeu de paume La pratique sportive organisee est introduite dans l’Hexagone par les Romains et arenes, stades et hippodromes sont eriges en Gaule[6]. Apres cette periode gallo-romaine, au cours de laquelle le sport roi est la course de chars[7], le tournoi s’impose comme l’activite la plus prisee. Cet authentique art martial est tres violent et de nombreux morts et blesses sont a deplorer.

L’Eglise renouvelle ses interdits sept siecles durant, sans effets. Les rois de France publient egalement des interdictions, tel Saint Louis en 1260, mais la pratique perdure jusqu’a la fin du XVe siecle[8]. Cette activite ouverte a l’origine a tout homme robuste permet d’obtenir le statut de chevalier. Certaines parties de tournois sont en revanche strictement reservees aux chevaliers et militaires. D’autres variantes, un peu moins violentes, sont introduites a partir des XIIIe et XIVe siecles : joute equestre (a ne pas confondre avec le tournoi) et pas d’armes, notamment[9].

D’autres activites, qui permettent cette fois la participation de tous, decoulent egalement des sports des chevaliers : la joute nautique en particulier, qui est pratiquee depuis au moins le XIIe siecle en France[10]. Le peuple reste donc le plus souvent spectateur en matiere de tournois et autres joutes equestres, mais ce n’est pas le cas du jeu de paume, qui s’impose comme le sport roi en France du XIIe au XVIIIe siecle. Joue d’abord a mains nues, le battoir est invente au XVe siecle, puis la raquette avec cordage en chanvre ou en boyau est introduite en 1505.

Cette innovation se repand tres rapidement, et des 1510, les raquettes deviennent courantes[11]. Le jeu de paume, qui sera a l’origine du tennis et de la pelote basque notamment, est alors une veritable passion francaise qui culmine aux XVe et debut du XVIe siecle. La France est couverte de terrains de jeu de paume, exterieurs ou couverts. Dans The View of France de Sir Robert Dallington (1561-1637), publie en 1604 suite a un sejour en France en 1598, ce maitre d’ecole anglais nous apprend que la France est « un pays seme de jeux de paume, plus nombreux que les eglises et des joueurs plus nombreux que les buveurs de biere en Angleterre. , avant de conclure : « Les Francais naissent une raquette a la main ». Le 9 novembre 1527, par lettres patentes du roi de France, Francois Ier officialise le professionnalisme sportif, en jeu de paume notamment. Ce texte revolutionnaire met en effet sur le meme plan les gains d’un joueur de paume et les fruits du travail : « tout ce qui se jouera au jeu de paume sera