bepecaser

bepecaser

22 septembre 2014 L’accidentalité routière en 2013 Bilan sommaire Sommaire Résultats 2013 2. Perspectives longues 3. OF p g Évolution de la mortalité 4. Évolution du nombre de blessés hospitalisés 5. Évolution mensuelle 6.

Victimes par catégorie d’usagers routière Évolution de la mortalité routière en France métropolitaine et les mesures prises en matière de sécurité 1970 – 2013 (moyenne glissante sur 12 mois) 1973 : premières limitations 100 km/h 1974 : limitations puis90km/h route, généralisées : 90 20 000 120 km/h autoroutes km/h routes 110 km/h voies express 130 km/h autoroutes 18 000 1982 : limitation de vitesse ur chaussée mouillée 16 000 14 000 12000 Les mesures de limitation de vitesses 1970 : gr » taux délictuel – 0,8 WI taux contraventionnel 10000 8 000 1983 : WI 1986 : retrait immédiat du 0 2000 et 2010, la mortalité routière a été divisée par deux.

Entre 201 0 et 201 3, elle a baissé de -18,5 2013 participe pour plus de la moitié à cette baisse. 1612 de cette baisse provient de la baisse de la mortalité des usagers des véhicules légers. 947 848 631 465 159 147 57 461 273 2013 2012 2011 2 010 2 009 2 008 par mois sur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
14 ans 900 2000 800 •Mars, avril, mai 2013 ont cumulé de la baisse de la mortalité 201 3. 700 600 00 •La baisse de la mortalité au premier semestre, par rapport au premier semestre 2012 a été de -13,3 2005 400 201 1 2010 300 200 déc 4 0 tourisme est la 3ème baisse la plus importante depuis 2000. La mortalité des cyclomotoristes poursuit une baisse importante en relation avec la baisse du parc.

La mortalité des motocyclistes affiche une baisse régulière depuis 2010. La mortalité des cyclistes reste relativement stable depuis 2007. La baisse de la mortalité piétonne de 2013 efface la hausse enregistrée en 8 2011. Document réalisé par l’ONISR 6- Victimes par catégorie d’usagers Usagers motorisés (2013) vs arts de trafic Autres 1379 Blessés hospitalisés – mai 2014 représentent de la mortalité routière et des blessés hospitalisés. Ils connaissent en 2013 la plus forte baisse de mortalité avec 164 vies épargnées, soit 43 % du total 2013. 18-24 ans 1. 05 1. 0 Les 18-24 ans représentent 19,5 % de la mortalité routière, alors qu’ils représentent 9 % de la population. 0. 84 0. 6 0 tuées Augmentation de la mortalité sur les autoroutes : de entre 2012 et 2013 De entre 2010 et 2013 Agglomération Hors agglomération Autoroutes Blessés hospitalisés Blessés hospitalisés recensés par les forces de l’ordre en 201 3: 13 564 en agglomération -10 340 sur les routes hors agglomération -2 062 sur les autoroutes fois plus de blessés hospitalisés que de tués 18 fois plus de cyclomotoristes blessés hospitalisés que tués 9 fois plus de motocyclistes Sur routes hors agglomération, 5 fois plus de blessés hospitalisés que de tués 17 fois plus d’enfants et adolescents de moins de 17 ans En agglomération 15 fois plus de blessés hospitalisés que de tués 8 fois plus de 18-64 ans blessés hospitalisés que tués 7 fois plus d’hommes blessés 11 fois plus de femmes blessées hospitalisées que tuées 5 fois plus de blessés hospitalisés que de tués chez es plus de 65 ans Document réalisé par l’ONlSR — 13 mai 2014 Moyenne 2011-2013 par million d’habitants B0 nationale entre 2010 et 2013 : baisse de -17,9 % des personnes 15 Evolution de la mortalité 2010-2013 11- Mortalité dans les Départements d’Outre mer (DOM) Mortalité dans les DOM en glissement annuel 190 180 170 160 150 140 130 déc-13 nov-13 oct-13 sept-13 août-13 juil-13 juin. 13 en Km/h 105 100 km/h 95 VMA = 90 km/h 85 81 km/h 75 65 VMA = 50 km/h 55 47 km/h Légère baisse de la vitesse pratiquée moyenne des automobilistes en 2013 Sur autoroute, les vitesses pratiquées ont augmenté de 3 km/h. 18 0 0