Baudelaire

Baudelaire

Charles Baudelaire Ne a Paris le 9 avril 1821, Charles Baudelaire n’a que six ans lorsque son pere meurt. Sa mere se remarie un an plus tard avec le general Aupick. Il refuse cette union et sera toujours en opposition avec ce militaire aux valeurs et aspirations tres differentes des siennes. Il entre au lycee Louis le Grand a Paris. Baudelaire se fait remarquer par son caractere rebelle. Il commence a frequenter le Quartier latin. En 1839, il est renvoye de Louis le Grand mais obtient neanmoins son baccalaureat.

Il choisit deliberement une vie de boheme. Sa famille, qui n’apprecie guere la vie dissolue du jeune homme, le pousse a embarquer en 1841 a bord d’un paquebot pour les Indes. Bien qu’il n’ira pas au terme de son voyage, Baudelaire en retira un grand nombre d’impressions dont il s’inspirera dans ses ? uvres (L’Albatros, Parfum exotique…). Baudelaire retourne a Paris en 1842 et rencontre Jeanne Duval qui devient sa maitresse. Il depense sans compter l’heritage qu’il a recu de son pere, ce qui incite sa famille a le placer sous tutelle judiciaire.

Il est alors contraint de travailler pour subvenir a ses besoins et devient journaliste et critique d’art. Il se forme un

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
gout de l’esthetique. Il commence a ecrire certains poemes des Fleurs du mal. En juillet 1857, Baudelaire publie son ? uvre majeure : Les Fleurs du Mal. Ce recueil de poemes est condamne « pour outrage a la morale publique et aux bonnes m? urs ». Baudelaire et son editeur doivent payer une lourde amende. Une nouvelle edition est produite 1861, d’ou sont supprimees six poemes conformement au jugement prononce.

Une demande de rehabilitation des Fleurs du Mal devant la cour de cassation aboutira le 30 mai 1949, et annulera la precedente condamnation. Croulant sous les dettes, Baudelaire part en Belgique pour y donner des conferences. Il sejournera en Belgique de 1864 a 1866, date a laquelle le poete commence a avoir de serieux problemes de sante (syphilis, perte de la parole…). Il retourne a Paris en juillet 1866. Il s’y eteint un an plus tard, a l’age de quarante-six ans, des suites de la syphilis, de l’abus d’alcool et autres drogues.

En 1868 sont publies a titre posthume le Spleen de Paris et les Curiosites esthetiques. Baudelaire, qui a mene une vie en totale opposition avec les codes moraux de son epoque, est l’image meme du poete ecorche vif. Non reconnu de son vivant, le poete en tira une profonde tristesse. Il sera ensuite acclame par ses successeurs : « le vrai Dieu » selon Rimbaud, « le premier surrealiste » pour Breton ou encore « le plus important des poetes » pour Valery. Ses ? uvres inaugurent la modernite en poesie. ?