Balzac et la petite tailleuse chinoise

Balzac et la petite tailleuse chinoise

Rédiger un texte argumentation dans lequel j’explique l’intérêt de lire « balança et la Petite tailleurs chinoise » de di siège Au début du livre, je ne comprends pas le titre. Que vient faire balança dans un livre chinois ? C’est un roman simple qui se lit rapidement. C’est un superbe roman d’amour et d’amitié, qui nous fait redécouvrir le plaisir de la lecture. Cette histoire nous décrit la chiné paysanne telle qu’elle a été pendant la Grande Révolution culturelle. Et c’est dans ce contexte que le narrateur et son ami lu vont découvrir le plaisir», tout aussi bien de la lecture que du réel amour.

Ils vont rencontrer la petite tailleurs, belle et sans instruction. À l’aide S toi « est de livres français du 1 vont la transformer e je vais transformer la , p g simple montagnarde. balança traduit en chiné rouet de balança, ils ara : Avec ces livres, sera plus jamais une Tous les livres occidentaux sont interdits et ont été brûles par le régime Maoïste. (Le plaisir de lire est interdit pour les personnages, s’il ne s’agit pas d’une lecture permise par le régime! ) Cette histoire, très poétique, montre la puissance de la culture.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
align="justify">Comment la littérature se moque moque des frontières et comment un livre de balança passionne une petite paysanne chinoise sous la dictature de ma. Nos héros vont tout braver pour pouvoir lire. C’est un livre passionnant, qui donne envie de lire. Même si parfois j’ai du relire des passages, j’ai tout de même compris l’histoire. Cela ma touché de voir des jeunes de mon âge arrachés à leur famille et obligés de travailler. Ils n’ont pas la chance d’aller à l’école alors ils ont cette envie de découvrir le monde qui les entoure et de connaître ce qu’est la littérature et l’amour.

Ils sont rééduqués par des paysans car ils sont considérés comme des intellectuels, alors qu’il n’en est rien. Ils font des travaux pénibles où ils risquent leur vie à tout instant mais il ne leur vient pas à l’idée de se rebeller. Ils arrivent quand même à grignoter du temps avec le fameux coq du réveil de lu qui passionne le chef du village. Ils ont la chance d’être de super conteurs, et le narrateur est musicien. Ils peuvent s’évader grâce à cela. Et ils ont beaucoup d’humour « mazout pense au président ma phrase qui les sauve dès leur arrivée au village.

J’ai aimé ce livre et je le conseille aux personnes qui aiment les romans d’amour, d’aventure et sur les conditions de vie d’habitants de pays totalement différents du nôtre. Ce petit livre, montre que la lecture peut aider à surmonter toutes les épreuves et 2 nôtre. Toutes les épreuves et à nous élever au- dessus de notre condition. Très facile à lire, c’est un bel hommage aux livres de toutes sortes. J’ai aimé le passage avec le meunier qu’ils arrivent presque berner mais ce sont eux qui se font avoir quelque part.

Mais ils vont jusqu’ bout du simulacre pour avoir les paroles de chansons qui leur permettraient d’avoir un livre par leur « ami » le binocle- pour eux c’est vital. Ami qui s’avère être quelqu’un de mesquin, méchant et lâche. Mais cette histoire nous apprend aussi l’élève peut dépasser le maître quand la petite tailleurs décide de tout quitter et de partir pour la ville et dit la phrase suivante à son amant « la beauté ‘une femme est un trésor qui n’ pas de prix Que va-t-elle faire en ville ?

Est-ce son émancipation? Sa renaissance? Sa libération? Sa fuite? Tout est permis. Elle a déjà tout oublié, son amour, son ami fidèle et son avortement. Je finirai par une citation de clause roi, Le commerce des classiques : « Aimer la littérature, c’est refuser de prendre la vie comme elle est, les choses comme elles sont, les calamités comme elles viennent. Ce n’est pas seulement vouloir comprendre les hommes, mais aussi les transformer et se transformer.  »