Bac dzdqs

Bac dzdqs

La mise en commun des productions de charbon et d’acier assurera immédiatement l’établissement de bases communes de développement économique, première étape de la Fédération européenne, et changera le destin de ces régions longtemps vouées à la fabrication des armes dont elles ont été les plus constantes victimes. La solidarité de production qui sera ainsi nouée manifestera que toute guerre entre la France et l’allemande devient non seulement impensable, mais matériellement impossible. L’établissement de cette unité puissante de production ouverte à tous les pays qui voudront y participer, aboutissant réunir à tous les pays qu’elle rassemblera les éléments fondamentaux de la production industrielle aux mêmes conditions, jettera les fondements réels de leur unification économique.

Ainsi sera réalisée simplement et rapidement la fusion d’intérêts indispensables à l’établissement d’une communauté économique et introduit le ferment** d’une communauté plus large et plus profonde entre des pays longtemps opposés par des divisions sanglantes. *séculaire : qui dure depuis un siècle **ferment : ce qui fait naît 4 fait naître rêve BRIQUET, catéchiser LAINE ET sinon APPÂTÈRENT, Les 00 discours qui ont marqué le axe siècle, Indre Versailles éditeur, 2008, p. 358-359. QUESTIONS : Dans quel contexte historique ce projet a-t-il été présenté? (deux éléments de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
réponse attendus). Quels sont les objectifs politiques et économiques du plan schémas ?

Expliquez la phrase soulignée et illustrez-la par quelques exemples puisés dans vos connaissances. Épreuve EU Sous – épreuve JOIE : Histoire – géographie – Repère de l’épreuve : 1406 – FIG. AGACE Page 4 sur 7 Sujet 2 : kola-méditerait et l’européen Dans un article du Monde, hélium kola rend un hommage français méditerait au moment où celui se retire de la vie politique. Un grand Européen quitte les fonctions de président de la République française. Franc d S où nous nous sommes tendu la main devant un cercueil recouvert des drapeaux français et allemand. Les paroles de charnels piégé « Mère, voici vos fils qui se sont tant battus » ne préférentiels pas, ce jour-là, un sens nouveau ?

A verdure, français méditerait et moi-même avons déclaré : « l’unifié action de l’européen est notre objectif commun, auquel nous ?ouvrons dans l’esprit de la fraternité Dès la première heure, nous avons considéré que la coopération étroite entre nos deux pays constituait un moteur à la fois indispensable et irremplaçable pour construire l’européen unie. français méditerait et moi-même avons dès le printemps 1990 commencé la préparation du traité sur l’Union européenne. Lorsque les chefs d’états et de gouvernement de la Communauté européenne reprirent ce projet à double, ils déclarèrent explicitement qu’il était « d’une importance cruciale dans la réalisation des progrès en cours visant à établir un cadre fiable pour la paix et la sécurité en européen ». Il y a longtemps que nous avons compris combien ces paroles étaient sages et combien les chants des sirènes aristocratiques étaient trompeurs.

caseriez du pouvoir par des états nationaux souverains n’est pas un système qui a réussi l’européen, et les tentatives visant à asseoir la paix uniquement sur une coopération antigouvernementale et des alliances changeantes ont échoué. La sécurité ne s’obtient pas en menant des actions isolées qui constituent toujours un risque, tout comme une politique d’équilibre obligatoirement instable. Pour rester stable et capable d’agir sur a scène politique internationale, l’européen a besoin non seulement de l’Union monétaire mais aussi de l’Union politique, seul c S non seulement de l’Union monétaire mais aussi de union politique, seul cadre qui permette aux pays membres de sauvegarder efficacement leurs intérêts nationaux. français méditerait et moi-même, nous nous accordions sur tous ces points.

Cette concordance de vues a nourri pendant douze ans et demi le partenaires franco- allemand qui reste sans égal et qui est voué à l’idée européenne. français méditerait a contribué de manière décisive à jeter les bases de ‘Union politique créée par le traité de massacrait. Cette ?ouvre de paix, il nous la léguée ; à nous maintenant de la parachever. hélium KOLA « Le grand européen qui s’en va Le Monde, 11 mai 1995. Présentez les deux hommes politiques évoqués dans ce document. Décrivez la rencontre qui s’est déroulée à verdure et expliquez pourquoi c’est un événement marquant pour l’histoire de l’européen. Présentez des réalisations européennes concrètes portées pp ces deux hommes.