auschwitz

auschwitz

Mélanie petitjean IS2S2 Auschwitz, un lieu de mémoire Le crime contre l’humanité est un acte inhumain commis contre les populations civiles pour des motifs politiques, raciaux ou religieux comme l’extermination, la réduction en esclavage, la déportation, l’assassinat et bien d’autres. Auschwitz est un ensemble de trois camps, Auschwitz I, Birkenau et Monowitz. – Le camp d’Auschwitz a été construit en 1940. Il est vien « ext principalement un ca également une cham de concentration est militaire ou policière opposants politiques

S p next page is comportait atoire. Un camp s sous surveillance niers de guerre, des – Birkenau compte quatre chambres à gaz-crématolres qui ont chacune trois parties : une zone de déshabillage, une grande chambre à gaz et des fours crématoires. C’est un camp de concentration et d’extermination. Le camp d’extermination est un centre destiné à accueillir des peuples ou des individus que l’on va tuer. – Monowitz au départ est conçu comme un camp de travail même s’il compte un fort taux d’extermination.

En effet, les prisonniers vaient très peu de nourriture ; l’épuisement ou l’inanition après quelques mois les conduisaient très souvent à la mort. On constate qu’un plan d’Auschwitz détaillé existe, ce qui montre que c’est un système organisé, planifié.

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Le Le système de mise à mort est « industriel » et « systématique », c’est un génocide. Effectivement, la Solution Finale est mise en place dans ce camp, c’est un plan d’extermination conçu par le régime nazi pour faire disparaitre les Juifs notamment. Chaque jour presque des trains arrivaient transportant des

Juifs venant de tous les pays occupés par l’Allemagne. Les SS déterminaient ceux qui sont inaptes au travail forcé et les envoient directement dans les chambres à gaz, dissimulées en douche.. Le Mémorial des Enfants, la parole d’un témoin rescapé d’Auschwitz, la cérémonie internationale de commémoration du 60e anniversaire de la libération du camp sont trois exemples montrant que personne n’oublie ce qu’on subit les prisonniers des nazis. Il est important de ne pas oublier afin que cela ne se reproduise jamais comme Simone Weil l’exprime pendant son iscours.

En 1947, 2 ans après la libération du camp par les Soviétiques, le Parlement polonais décide de faire d’Auschwitz un lieu de mémoire. Il est classé depuis 1979, patrimoine de l’UNESCO. Auschwitz est et restera le symbole de la barbarie nazie en raison de la cruauté des traitements infligés à un nombre de personnes. Auschwitz est un lieu de mémoire pour se souvenir de la violence de la seconde guerre mondiale, du génocide des Juifs et des Tziganes ainsi que des conséquences des politiques raciales. 2