Au théâtre le rôle du metteur en scène peut-il être plus

Au théâtre le rôle du metteur en scène peut-il être plus

Le rôle du metteur en scène peut-il être plus important que celui de l’auteur ? Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe, sur vos lectures personnelles et sur votre expérience de spectateur. Idées d’introduction . À l’inverse, le émet éléments, mais, sûrs les prévoit et les orge dont le texte n’est que élément parmi d’haut qu’après.

Il ne reproduit rites à ordonner ces réer un spectacle e régisseur n’opérait pas : il produit. Ainsi, il n’ plus rang d’exécutant : il devient auteur auteur du spectacle. » » Cette réflexion empruntée à bernera Dort distingue fauteur (fauteur du texte) du metteur en scène (l’auteur du spectacle. ). -On peut constater que l’on connaît mieux les noms des auteurs que ceux des metteurs en scène. De même, le nom du spectacle est celui de la pièce.

I. Le metteur en scène peut occuper un rôle plus important A. Le choix de la scène (décor, costumes, lumières… ) peut transformer une pièce Le metteur en scène peut rendre tragique une pièce comique par l’utilisation d’une lumière sombre, de costumes sombres, créant une atmosphère gestuelle, intonations) renvoie différents messages Le

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
choix des gestes effectué est crucial au théâtre. Ainsi, le comique passe très souvent par des gestes.

Ex : Dans la comédie duel art., les gestes sont très évocateurs, tandis que le texte est parfois improvisé. C. La liberté d’interprétation du metteur en scène Un texte théâtral est ouvert à l’interprétation. Les mots sont figés et le metteur en scène leur donne vie. Ainsi, chaque interprétation est unique est rend le texte différent. De plus, le metteur en scène doit s’adapter lui-même sa situation : acteurs, budget, salle de théâtre etc.. Al. L’auteur reste à la base de la place A.

L’auteur choisit les mots -L’auteur peut transmettre des idées par les mots, ce que les gestes ne peuvent pas toujours bien faire quand le propos est abstrait Ex : Le texte A de girafeaux quand il évoque ce qu’il se passe dans la tête des hommes -L’auteur peut utiliser les mots pour convoyer des émotions ou des sensations Ex : Ainsi Racine donne vie aux serpents dans anatomique grâce à l’allitération en « s » : « pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? » B.

L’auteur peut donner ses propres indications scéniques : les détaillées -L’usage des détaillées donne une possibilité à Hauteur d’influencer sur la gestuelle. Ces détaillées sont très développées dans le théâtre contemporain. Ex : Texte B de ioniser : « (Jean se réécrite vers son lit, jette les couvertures par 2 les couvertures par terre, prononce des paroles furieuses et incompréhensibles, fait entendre des sons inouïe. ) » C. Une pièce peut être lue sans être jouée : le théâtre dans un fauteuil Les pièces qui ne sont pas jouées ne nécessitent pas de metteur n scène.

Ex : Les pièces romantiques, comme celles de musées, peuvent être simplement publiées pour être lues, d’où le titre du recueil : Un Spectacle dans un fauteuil il. L’auteur et le metteur en scène : les deux faces d’une même pièce A. La complémentarité de la parole et du geste L’émotion que transmet la parole doit être portée par la voix et le geste afin d’être crédible. Ex : Texte C : « Ah, mm goudronnes I » L’exclamation doit se traduire par une élévation du ton de la voix B. La comédie : un aller-retour entre le texte et l’action

La comédie nécessite de donner vie au texte par l’action : le comique est souvent à la fois dans le geste et dans la parole Ex : Le quiproquo est possible grâce aux mots, mais est drôle par la réaction des personnages. C. L’interprétation fait revivre le texte / Le metteur en scène : un lecteur avant tout ?