Attar

Attar

Sujet et corrige de l’epreuve du BAC L 2009 de Francais Lundi 22 juin 2009 Partie Commentaire litteraire Il n’y a pas de copie ideale, sachez-le. S’il existe des attentes du point de vue de la methodologie, en revanche, les correcteurs ne partent pas avec l’idee preconcue d’un plan et heureusement car le cas echeant toutes les copies se ressembleraient et les corriger serait d’un ennui mortel!

Deux dimensions interessantes meritent d’etre commentees: la mise en abyme de cette scene et l’attitude de Kean. De plus sa conception du theatre differe fondamentalement de celle du public et l’acteur a pris le pas sur le personnage puisque ce sont des raisons personnelles (d’ordre amoureux) qui l’ont conduit a interrompre sa representation pour s’adresser au public. Un plan possible: I- La mise en abyme et l’echo sur le spectateur 1) Voir le deroulement d’un spectacle ) Le role des spectateurs: juges, interlocuteurs, faiseurs de monstres 3) De la difficulte d’etre acteur: besoin d’amour et de reconnaissance, difficulte a scinder l’acteur et le personnage, sacrifices consentis pour devenir acteur II- Rapport de force avec le public 1) Attitude ambivalente des spectateurs qui tantot adulent, tantot rejettent 2) Le gout du faux-semblant: le public se leurre

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
et ne semble jouir que de ce qui est faux ) Acces de folie de l’acteur: quand la realite rattrape l’acteur; les raisons qui poussent Kean sortir de ses gonds III- Une autre conception du theatre 1) L’imaginaire comme lieu sur 2) Le personnage cree l’acteur: agressivite du personnage adoptee par Kean (cf. punaise), promesse de meurtre, hypothese de l’inversion des roles 3) La capitulation de Kean Ne faut-il pas deduire de cette issue que c’est le spectateur qui fait la representation (qui decide de la facon de jouer un role? )