Analyse the problem we all live with HIDA

Analyse the problem we all live with HIDA

Les lois juin croc sont discriminatoires et partent de analyse thé problème eu al liv. huit AIDA premier bu défiant-phosphate harpe 06, 2015 | 6 pages Biographie:Je vais vous présenter un tableau de normal Rochelle, thé problème eu al liv. huit» donc en français «notre problème à tous» Ce peintre-illustrateur américain est né à née rock en 1894 et il est mort en 1978. 11 est un de ceux qui ont inspiré l’parallélisme,c’est-à-dire la reproduction à l’identique d’une photographie en peinture,tellement réaliste que le spectateur en vient à se demander s’il s’agit dune peinture ou d’une photographie. La est célèbre pour avoir illustré de 1916 à 1960 les couvertures du magazine saturera venins poste. Il illustre les romans de l’écrivain Mark tain, tome essayer et célébrée o en fin. Dans les années 195 des artistes américain présidents des états président des états-u de nasses(fut le secs et f p g e le plus populaire sonoriser(Emme week-end (Emme vénéré 1963)et , de 1956 à 1970). Préjugés raciaux: les personnes de couleur ne sont pas les égaux des blancs, et chaque «race» doit être séparée dans la vie quotidienne depuis la naissance jusqu’ la mort.

Ce qui impose aux gens de couleur

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
des services publiques séparés : les bus, les restaurants, les hôpitaux, les écoles… Ont des sections réservées aux noliser Dans ce contexte raciste, normal Rochelle peint «notre problème à tous», en Janvier 1964,période de DÉSÉGRÉGATION. Le tableau figure une scène d’actualité:en 1960 ruban Bridges devint la enfant for-américaine à intégrer une école blanche (la lamina offrant élémentaire sachons) en illusions. La fillette de 6 ans se rend à l’école primaire. Ces le jour de la rentrée. On lui a imposé un examen d’entrée difficile auquel elle à réussi.

Son père est renvoyé de son travail, façon dissuasive de rappeler que sa fille ne doit pas fréquenter une école blanche. À cause de l’opposition es blancs à intégrer les noirs, elle avait besoin de la protection des maréchales fédéraux. L’enfant est insultée et on lui lance des projectiles. A son arrivée à l’école, certains parents ont retiré leurs enfants de l’école. Tous les enseignants refusèrent de faire cours s’il y avait une élève noir à l’exception d’une professeur blanche, barbare hennir. Cette image témoigne de la difficulté d’imposer la déségrégation à un Sud blanc qui n’en veut pas.

Le mouvement des droits civiques est principalement un mouvement non-violent dont le but est d’obtenir l’égalité 2 événement des droits civiques est principalement un mouvement non-violent dont le but est d’obtenir l’égalité des droits politiques pour tout citoyens Américain. Il est symbolisé par la figure emblématique de marin lutter cinq. En novembre 1960, la court suprême des états-Unis impose la fin de cette ségrégation dans les écoles et le Civils érigés acte de 1964 déclare illégale toute discrimination reposant sur la race, la couleur, la religion, le sexe, ou l’origine nationale.

Bien sûr il est difficile de changer les mentalités… Le peintre veut jeter la lumière sur une datation de tension due à un racisme très présent dans le sud des états-Unis. Le tableau se situe en temps normal au normal Rochelle muséum, à stockerions, dans le masochistes, aux états Unis. C’est une peinture à l’huile qui mesure 91. 4 cm sur 147. 3 cm, où l’on peut voir une scène historique. Sur cette représentation,nous pouvons voir une petite fille allant à l’école escortées par quatre agents fédéraux reconnaissable par leurs brassards jaunes et leurs plaques.

Ils marchent tous d’un pas décider. La petite fille au centre est soigneusement abeille et coiffée ; elle porte une robe blanche,des chaussettes et des chaussures blanche et aussi un petit n?du blanc dans ses cheveux qui font ressortir la couleur de sa peau. Toute cette tenu symbolise la pureté et l’innocence de la jeune fille, mais cela est aussi un symbole de paix. La a un fort contraste entre elle et les home 3 cela est aussi un symbole de paix. Al y a un fort contraste entre elle et les hommes dont on ne voit pas le visage, même si on voit à leurs mains qu’ils sont blancs.

Les agents portent un costume gris (ni blanc, ni noir, neutre). Ils sont la pour appliquer la loi. Leur opinion importe peu. Leur taille contraste avec celle de la petite fille. Notre regard est attiré par cette petite fille qui se trouve au centre du tableau. Les hommes sont anonymes mais elle ne l’est pas. On voit à sa posture et à sa démarche qu’elle est déterminée. Elle est l’héroïne du tableau. La couleur dominant est le gris, une couleur plutôt monotone et triste.

Peut-être est-ce la façon dont normal Rochelle perçoit la société dans laquelle il vit:une société triste, raciste Ensuite, en s’intéressant plus attentivement au fond, on marque, sur la droite une tomate écrasée au sol, elle a sûrement du s’écraser contre le mur car on voit une éclaboussure rouge qui suggère une tache de sang (peut être pour évoquer les crimes commis par le que club clan) De plus on peut noter l’inscription «neiger» (nègre), et «YAK» (que club clan) probablement destiné à cette petite fille tout comme le lancé de tomate.

Ce qui est frappant ce que cette fille ne semble pas perturbé en effet elle est complètement indifférente, car elle doit sûrement avoir l’habitude de ce genre de comportement. Ta est insultée et on lui once des projectiles. Quand nous observons ce tableau, notre position est assez inconfortable d 4 lui lance des projectiles. Inconfortable dans la mesure où nous nous tenons en fait parmi les manifestants. Ainsi, nous sommes d’autant plus choqués par ce que cette petite fille endure.

néanmoins, le mouvement principal est vers la gauche ; les 5 personnages marchent vers l’ouest qui pour les Américains symbolise l’avenir. ruban passe une ligne sur le trottoir, un passage symbolique vers une nouvelle ère. normal ROCHELLE se voulait vraisemblablement optimiste et louait croire comme d’autres avant lui en avaient rêvé que des enfants noirs et blancs pourraient un jour se tenir la main. Barbare ABÎMA en devenant le | président for-Américain confirme que pour certains le rêve a fini par devenir réalité. Eu.

L’original du tableau a d’ailleurs été exposé en 2011 dans le Bureau aval et le modèle de la petite fille, ruban Bridges, fut invitée à l’admirer aux côtés du premier président noir des états-Unis. CL: En exposant le problème de la ségrégation raciale, le tableau de normal Rochelle symbolise le combat du peuple noir pour ‘obtention de ces droits civiques: la ségrégation à été abolie de façon général en 1968. 11 met en avant l’innocence ainsi que la faiblesse de la jeune fille comparé à la violence qui l’entoure.

La fillette ne représente pas seulement ruban Bridges mais également la communauté noire victime de la ségrégation à cette époque L’?ouvre montre également à quel point la déségrégation S victime de la ségrégation à cette époque . L’?ouvre montre également à quel point la déségrégation était difficile car des agents auront été nécessaires pour que cette petite fille puisse aller dans cette école. Ce qui ma plut est son choix de cadrage qui entraîne identification du spectateurs à cette foule intolérante et raciste.