analyse fin Leonidas

analyse fin Leonidas

EGCF: TRAVAIL SUR L’ANALYSE FINANCIERE Confiserie Leonidas p g 1 fiche d’identité de Pentreprisel Nikolas Diamantis : Informatique Fabienne Doem : Achats Greet Vanoppen : Marketing Georges Marinos : Production Atanasios Moschos : Sécurité, Contrôle qualité et Environnement Vincent Todaro : Logistique Anastassios Boussis : Service juridique 2 ANALYSE de la structure financiere Année 2013-2014 (01 /07/13 au 30/06/2014) Fonds de Roulement Net (RFN) Capitaux permanents — Actifs immobilisés = FRN 14 929 – 16 618 000 1 689 000 On constate d’après le résultat obtenu que le FRN de la société

Léonidas SA est négatif c’est-à-dire que les capitaux permanents sont inférieurs aux actifs immobilisés. Ily a donc une partie des actifs immobilisés qui est financée par des dettes à court- terme. Le problème ultime auquel l’entreprise devra faire face est que ses immobilisations à plus d’un an seront financées par des capitaux destinés au long terme. Dans ce cas, il peut être utile d’envisager une augmentation de capital ou de revoir les stratégies d’amortissement des Immobilisations.

Besoin en Fonds de Roulement (BFR) Besoins d’exploitation – Ressources d’exploitation = BFR 547 – 13 180 000 = -5 633 000 On constate d’après le résultat obtenu que le BER de la société

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Léonidas SA est négatif c’est-à-dire que les ressources d’exploitation sont supérieures aux besoins d’exploitation. Il n’y a donc nul besoin d’utiliser son fonds de roulement pour financer ses besoins à court terme n constate des chiffres 2 OF s classe des dettes commerciales (4 220m), ce qui souligne bien un BFR négatif.

Trésorerie nette (TN) Fonds de roulement – Besoin en fonds de roulement = TN 1 689 000) 5 633 000) + 3 944 000 On constate d’après le résultat obtenu que la TN de la société Léonidas SA est positive c’est-à-dire que le FRN permet de financer entièrement le BFR et permet à l’entreprise de disposer de liquidités. Dans ce cas-ci, il y a un léger excédent de la trésorerie nette qui va permettre d’affronter un éventuel Imprévu duquel les entreprises ne sont jamais à l’abri (créances… . Cependant, une valeur positive trop importante peut faire douter de son utilisation. Cela peut en effet traduire un investissement peu rentable ou des dépenses trop importantes. Année 2012-2013 (01107/12 au 30/06/13) Capitaux permanents – Actifs Immobilisés = FRN 14 807 000 – 16 291 000 1 484 000 sont inférieurs aux actifs immobilisés. Il y a donc une partie des actifs immobilisés qui est financée par des dettes à court terme.

Le problème ultime eprise devra faire face 3 OF s d’exploitation – Ressources d’exploitation = BFR 8 148 000 – 14 046 – 5 898 000 d’exploitation sont supérieures aux besoins d’exploitations. Il n’y a donc nul besoin d’utiliser son fonds de roulement pour financer ses besoins à court terme. Toutefois, ici, on constate un écart important entre les chiffres de la classe des stocks (6 034m) et de la classe des dettes commerciales (4 558m). 484 000) – (-5 898 000) + 4414 000 4 OF S patrimoine, soit en faisant appel aux investisseurs. Toutefois, on remarque que le Besoin en Fonds de roulement (BFR) a aussi un montant négatif qui diminue significativement et qui signifie que ses ressources d’exploitations sont largement supérieures aux besoins dexploitation d’un point de vue à court terme. par ailleurs, on constate aussi qu’il y a en moyenne un faible ?cart entre les stocks et les dettes commerciales suivant les précédents exercices comptables.

Enfin, la Trésorerie Nette (TN) reste pleinement positive (beaucoup de liquidités) pour les deux exercices comptables avec une petite diminution pour l’exercice de l’année 2013-2014. Ce résultat très favorable signifie qu’une petite partie du cycle d’exploitation de l’entreprise pourra financer les besoins de ce dernier. Propositions d’amélioration Afin d’éviter les difficultés de trésorerie voire améliorer sa trésorerie en cas de hausse de chiffre d’affaires, il faut oit augmenter les capitaux permanents soit anticiper les financements à court terme avec son banquier.

Par ailleurs, la gestion du besoin en fonds de roulement passe par la diminution des créances clients et la baisse des stocks. pour maîtriser et améliorer sa trésorerie, des procédures strictes doivent être mises en œuvre. Le besoin en fonds de roulement doit être le sujet principal de tous les acteurs de l’entreprise. Par ailleurs, le dirigeant d’entreprise, pour améliorer sa trésorerie, pourra identifier les axes de financement des créances clients et stocks de sa société. S OF s