Analyse de pratique en chirurgie

Analyse de pratique en chirurgie

Lieu Service de chirurgie relogée à la polyclinique de la métropole Lille, dans la chambre 402 du patient située au Emme étage aile SUD, vers oh après le petit déjeuner. Après avoir observé une première fois, puis sous l’?il avisé de l’infirmière, j’ai réalisé une perfusion de préférera pour une patiente souffrante. Cette situation a eut lieu dans la chambre 402 de me G, âgé de 61 ans. La patiente souffre de douleurs dans le bas du ventre.

Avant de préparer le matériel, je vérifie sur le plan de soin, la prescription médical mains avec du SHAH (S matériel nécessaire. J vérifie la date de père nom du médicament p g désinfecte mes e) et prends le avec du SHAH, emballages et le de façon aseptique du matériel : de la poche de préférera et de la tubercule. Je retire les protections de la poche et de la fiche perforant de la tubercule, clamée la tubercule et insère la fiche perforant dans la poche de préférera tout en préservant la stérilité de la fiche et du site d’insertion.

Je presse donc la chambre compte-gouttes de la tubercule afin de la remplir à moitié pour ensuite purger la tubercule de la

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
perfusion en maintenant la stérilité de l’extrémité e la tubercule dans un paquet de compresse imbibé d’alcool. Avant d’entrer dans la chambre de la patiente, je procède l’hygiène des mains avec du SHAH et entre. Je signale à ma patiente le geste que je m’apprête à faire toi nées page faire, pourquoi et avec quel médicament.

J’accroche la poche de préférera sur le pied à perfusion, prends une compresse imbibée d’alcool afin de maintenir le robinet de la perfusion, purge le robinet et connecte la tubercule au robinet. En sortant de la chambre, Je Jette le paquet de compresse dans la poubelle et désinfecte mes mains. me G était très souriante malgré les douleurs qu’elle ressentait. Pour accomplir cet acte avec me G, j’ai mobilisé un savoir théorique afin de mieux comprendre la technique du soin, tel que l’hygiène à suivre pour ne pas infecter le site de l’acte, mais encore l’hygiène des mains.

Les unités d’enseignements tels que l’EU 2. 1 SOI « infections hygiène » et l’EU 4. 4. SA « Pratique : préparation de perfusion » m’ont permit d’avoir confiance et avoir des éléments de base afin de pratiquer. En étudiant ces unités d’enseignement j’ai pu agir en conséquence. Vous sentez vous suffisamment autonome sur l’ensemble de ces activités pour les assurer seul ?

Oui Non Pourquoi I s’agit d’un acte que j’ai réalisé pour la première fois lors de mon stage en chirurgie religieux. Lorsque j’ai effectué le même acte sur un autre patient, la préparation et la pratique du soin se sont déroulées de la même façon que chez Madame G, mais la communication et le ressenti ont changé. Ce pendant ma pratique débutante s’améliorera avec l’expérience et acquérir une meilleure dextérité dans mes mouvements à l’avenir de mes prochains stages.