Analyse

Analyse

Sujet : « Vivre, ce n’est pas respirer, c’est agir » Rousseau D’après nos connaissances le mot « vivre »désigne le fait d’être en vie et d’être capable de manière autonome d’accomplir des actions essentielles. Cependant il peut être interpréter de différentes manières, et c’est exactement ce qu’affirme Rousseau au travers de sa citation : « Vivre, ce n’est pas respirer, c’est agir. » Selon l’auteur vivre veut dire expérimenter quelque chose.

Cela diffère grandement de la définition que de nombreuses personnes se font. par conséquent, nous pouvons nous interroger sur les différentes significations du mot vivre. En réalité, vivre c’est qu Swipe View next page Wen next Certaines personnes ns,—_ contentant du néces cocon de sécurité . L avou- une VIe en se ser sortir de leur la vie peuvent leur apporter au cours de leurs existences est une satisfaction. Sans pour autant sortir de la petite vie tranquille et paisible construite de toute pièce qui est la leur.

Cette pensée réaliste certes, mais très terre à terre est d’une façon métaphorique « Un mur de Berlin » que certaines personnes dressent incon inconsciemment. Un écrivain américain d’origine afghane, Haled Hosseini, est l’auteur de plusieurs romans dont nommé « Les erfs-volants de

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
Kaboul Cet ouvrage narre la solide amitié qui liait deux jeunes afghans juste avant la guerre. Un des deux protagonistes est le narrateur. Au fil des pages la vie du narrateur évolue et nous apprenons au travers de l’histoire qu’il s’est marié. père de sa femme était un colonel suite au climat incertain qui régnait il a fui son pays pour les Etats-Unis. Cependant malgré son exil il continue de vivre dans le passé, il ne cesse de revêtir ses vêtements de colonel en attendant que la guerre cesse et qu’il soit rappelé afin de reprendre ses fonctions et refuse de rechercher un nouvel emploi. Le beau-père du narrateur a dressé un mur de Berlin entre son ancienne vie et sa vie d’avant. Il s’interdit, en restant inactif, d’une certaine manière de franchir ce mur afin d’oser faire quelque choses de nouveau et revivre. l préfère mener sa petite vie et rester dans quelque chose qu’il connait plutôt que d’oser recommencer à nouveau. Pour les esprits libres, jeunes, rebelles, révolutionnaires et téméraires la vie vaut la peine d’être vécue. Cette façon de voir les choses correspond à la vision qu’avait Rousseau de la vie lorsqu’il a écrit la citation suivante « Viv 2 orrespond à la vision qu’avait Rousseau de la vie lorsqu’il a écrit la citation suivante « Vivre, ce n’est pas respirer, c’est agir. ? En effet, vivre c’est agir, vivre c’est oser s’élancer dans un projet fou ou encore tenter de nouvelles expériences sans garantie de réussite. Ily a quelques années, un film nommé « Into the Wild » est sorti. Il contait l’histoire d’un jeune homme qui avait une vie relativement belle et planifiée qui s’offrait à lui. Il venait de terminer ses études et allait rejoindre runiversité. Cependant il prit la décision de renoncer à y aller afin de vivre une expérience ors du commun ; en effet il décida de partir vivre tout seul face à la nature canadienne enneigée.

Ce film très intéressant met en lumière la nécessité pour un être humain, un moment ou à un autre de sa vie de partir, de se retirer pour vivre pleinement et de se trouver soi-même. Durant son périple, il se retrouve face à des situations difficiles, parfois il échoue mais finalement il ne prend cela comme des échecs mais plutôt comme des expériences en plus qui l’aideront à se construire. Nous pensons que la définition qui correspond le mieux au mot vivre est expérience car s’est en expérimentant que l’on vit vraiment. 3