Ali baba et les 40 voleurs

Ali baba et les 40 voleurs

Ali Baba et les quarante voleurs Conte des Mille et Une Nuit Introduction Ali Baba et les quarante voleurs est une histoire d’origine perse (territoire du Proche-Orient qui correspond a l’Iran actuel). Ce recit est souvent presente comme faisant partie des Mille et Une Nuits malgre qu’il n’ait jamais ete present dans les manuscrits initiaux mais a leurs cotes. I-. Resume de l’? uvre Ali Baba est un pauvre bucheron. Un jour, alors qu’il coupe du bois, Ali Baba entend le chef des quarante voleurs prononcer une etrange formule magique : « Sesame, ouvre-toi ! ». Qu’elle n’est pas sa surprise de voir la roche s’ouvrir a cet ordre !

Apres le depart des bandits, Ali Baba entre dans la grotte et decouvre des tresors immenses. Il quitte la grotte en emportant une partie d’or. Ali Baba a un frere, Kassim, qui est un riche marchant. Celui-ci est surpris par la fortune soudaine de son frere. Ali Baba lui raconte alors son aventure. Kassim decide d’aller verifier l’histoire de son frere et s’en va a la caverne. Trouble par la vue de tant de richesse, il ne retrouve plus la formule qui lui permettrait de sortir de la grotte et se retrouve donc prisonnier. Pendant ce

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
temps, Ali Baba s’inquiete de l’absence de son frere.

Il va a la caverne et decouvre les restes de son frere, mort, qu’il ramene chez lui. Avec l’aide de Morjane, son esclave tres habile, il reussit a enterrer Kassim sans attirer l’attention. Mais les bandits, ne retrouvant plus le cadavre, comprennent qu’une autre personne connait leur secret. Ils finissent par reperer la maison d’Ali Baba. Leur chef se fait passer pour un marchand d’huile et demande l’hospitalite a Ali Baba. Il est accompagne par un convoi de mules portant quarante jarres. Une d’elle est remplie d’huile mais les autres enferment les trente-neuf voleurs.

Ils avaient le projet de tuer Ali Baba pensant son sommeil. Mais Morjane decouvre leur plan et tue les bandits caches dans les jarres en versant de l’huile bouillante dans chacune des jarres. Quand le chef va chercher ses complices, il decouvre ses hommes morts et il prend la fuite. Plus tard, pour se venger, le chef des voleurs s’etablit comme commercant et se lie d’amitie avec le neveu d’Ali Baba qui avait repris les affaires de son pere. Le chef est invite a manger dans la maison de ce neveu, mais Morjane le reconnait. En l’honneur des invites, elle execute une danse pendant laquelle elle joue avec une dague.

Soudain, par surprise, elle plante la dague dans le c? ur du chef des bandits. Le roman s’acheve sur le bonheur et l’apaisement de la famille d’Ali Baba, a l’exception du frere Kassim. II-. Presentation des personnages principaux Ali Baba Ali Baba est un pauvre bucheron. Un jour, par hasard, il decouvre le secret de la bande des quarante voleurs. Cela lui change la vie. Ali Baba est un homme genereux et droit. Il s’empare d’une partie du tresor des brigands dans un but noble : il cherche a faire le bonheur de sa famille. Quand son frere est en danger, il va le chercher a la grotte.

Malheureusement, il arrive trop tard. Il fait cependant tout son possible pour lui offrir une sepulture decente. A la fin du conte, il est recompense pour sa droiture : lui et sa famille peuvent jouir du tresor des brigands. Kassim Kassim est le frere d’Ali Baba. C’est un riche marchand. Mais il est cupide et avide de s’enrichir. Quand son frere devient fortune, il fait tout pour connaitre le secret de la grotte. Mais l’appat du gain lui fait oublier le mot de passe pour sortir et il se fait decouvrir puis tuer par les brigands. Qoja Hussein Qoja Hussein est le chef des quarante voleurs.

C’est un homme violent, fourbe et ruse. Il n’a de cesse de vouloir se venger et il tente a plusieurs reprises de tuer Ali Baba. Morjane Morjane est l’esclave d’Ali Baba. Morjane est une femme droite qui aime et respecte ses maitres. A la fin du conte, elle epouse le fils d’Ali Baba. Morjane est le principal adjuvant d’Ali Baba. Perspicace et ayant un grand sens de l’observation, elle decouvre les supercheries et les intentions nefastes de Qoja Hussein. La premiere fois, elle tue les trente-neuf brigands de la bande ; la seconde, elle plante une dague dans le c? r de Qoja Hussein. III-. Axes de lecture Le genre du conte Le conte est un genre caracterise par trois criteres principaux. Tout d’abord, il raconte des evenements imaginaires, voire merveilleux. Ensuite, sa vocation est de distraire, tout en portant souvent une morale. Enfin, le conte exprime une tradition orale ancestrale et quasi universelle. Les deux premieres caracteristiques se retrouvent facilement dans Ali Baba et les quarante voleurs. L’element merveilleux qui est au centre du conte est le fameux « Sesame, ouvre-toi! ».

Cette formule magique ouvre une entree secrete dans la roche. Cette intrusion du merveilleux dans un recit vraisemblable amene tout un imaginaire et une foule de possibilite : tout parait possible. La morale du recit est facilement perceptible : le juste est toujours recompense. Cela est notable pour Ali Baba et pour Morjane. Le heros est un homme droit et genereux. Meme lorsqu’il devient tres riche, il reste un homme juste et bon. Ce qui n’est pas le cas de son frere, Kassim, qui meurt des qu’il met les pieds dans la caverne. Ali Baba reste un homme droit jusqu’a la fin du recit.

Et a la fin, il se voit recompense : il est le seul a connaitre le secret des bandits et peut donc en profiter sans crainte. Morjane est egalement recompensee de sa loyaute envers ses maitres : a la fin du conte, elle epouse le fils d’Ali Baba, passant ainsi du statut d’esclave a belle-fille d’un des hommes les plus riches de la region. Pour aider a la comprehension de la morale, le conte utilise generalement des personnages stereotypes. Ainsi, Ali Baba incarne la generosite et la droiture ; Kassim incarne la cupidite ; Qoja Hussein incarne la violence, la fourberie, la ruse et la vengeance ; et Morjane incarne la determination et la loyaute.

Les Mille et Une Nuits Les Mille et Une Nuits est un recueil d’origine persane constitue de nombreux contes. Ce recueil a ete traduit a la fin du XVIIe siecle par Antoine Galland. Il avait rapporte de ses voyages en Perse des manuscrits arabes du XIVe siecle. Il a traduit les contes en les adaptant a l’esprit de son temps mais en respectant le merveilleux et l’humour originel. A l’origine, aux VIIIe et IXe siecles, c’etait un livre en persan intitule Les Mille Contes. Il a ete traduit en arabe sous le titre des Mille et Une Nuits.

L’ouvrage originel en persan contenait vraisemblablement des recits exemplaires qui etaient destinees a l’education des gouvernants. Contrairement a la version arabe, il n’appartenait pas a une litterature populaire folklorique. Les Mille et Une Nuits est constitue de contes enchasses. Nous retrouvons notamment cette technique dans La Divine Comedie de Dantes. L’histoire centrale raconte l’histoire de Sheherazade : le sultan Schahriar, decu par l’infidelite de son epouse, la fait mettre a mort et, afin d’eviter d’etre a nouveau bafoue, il decide d’assassiner chaque matin la femme qu’il aura epousee la veille.

Sheherazade, fille du grand vizir, se porte volontaire pour epouser le sultan et de tenter de faire cesser le massacre. Habile conteuse, elle raconte chaque nuit au sultan une histoire dont la suite est reportee au lendemain. Le sultan ne peut alors se resoudre a tuer la jeune femme sans connaitre la fin de l’histoire et reporte de jour en jour l’execution. Peu a peu, Sheherazade gagne la confiance de son mari et, au bout de mille et une nuits, il renonce a vouloir la tuer.