affiche de propagande

affiche de propagande

Histoire des Arts AFFICHE SOVIETIQUE (1938) « Longue vie au grand Staline » staline : Secrétaire général du Parti communiste soviétique à partir de 1922, il dirige l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) à partir de la fin des années 1920 jusqu’à sa mort. Il établit un régime de dictature personnelle2 : les historiens lui attribuent, à des degrés divers, la responsabilité de la mort de trois à plus de vingt millions de personnes3. Surnommé Sosso (di son enfance, il se fait populaire géorgien) d clandestin et par ses seudonyme de Stali signifie acier.

Swipe v osseb) pendant ‘après un héros es de militantisme nsuite le se cTanb (stal), qui Par un jeu patient d’intrigues souterraines et d’alliances successives avec les diverses factions du parti unique bolchevik, et en s’appuyant sur la toute-puissante police politique et sur la bureaucratisation croissante du régime, il impose progressivement un pouvoir personnel absolu et transforme l’URSS en un régime de type totalitaire dont le culte obligatoire rendu à sa propre personne est un des traits les plus marquants.

Il fait nationaliser intégralement les terres, et industrialise l’Union soviétique à marche forcée par des plans quinquennaux, au prix d’un lourd coût humain et social. Son long règne est

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
marqu Sv. ‘ipe to marqué par un régime de terreur et de délation paroxystique et par la mise à mort ou l’envoi aux camps de travail du Goulag de millions de personnes, notamment au cours de la collectivisation des campagnes et des Grandes Purges de 1937.

Il pratique aussi bien des déplacements de population massifs, dont la éportation intégrale d’une quinzaine de minorités nationales, que la sédentarisation forcée non moins désastreuse de nomades d’Asie centrale. Il nie aussi l’existence des famines meurtrières de 1932-1933 (Holodomor) et de 1946-1947 après les avoir en partie provoquées par sa politique brutale. Le secret et la propagande systématiquement entretenus autour de ses actes font du travestissement de la réalité et de la réécriture du passé une caractéristique permanente de son pouvoir absolu.

Son souvenir est aussi associé à la victoire militaire des Alliés sur ‘Allemagne nazie dont l’Union soviétique est un des principaux artisans, après la rupture en juin 1941 du pacte de non-agression mutuelle conclu entre les deux dictatures, pacte dont la signature en août 1939 a été le prélude au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale. Ce conflit, après avoir mis l’URSS au bord du gouffre, apporte ensuite à Staline un très grand prestige dans le monde entier, et permet au successeur de Lénine d’affirmer son emprise sur un empire s’étendant de la frontière occidentale de la RDA à l’océan Pacifique. 2