Aei sociologie

Aei sociologie

La prise en charge des experts a été tardive, et l’information sur l’accès à fil_luminosité médiocre. Si les membres u comité ont été accueillis de façon cordiale, il a été indiqué de façon préliminaire par le directeur que la visite ne correspondait pas au calendrier révision de l’EAU qui achèvera son propos un an. Des enseignants- 2 une connaissance Insuffisante du rôle du comité de visite et des modalités prévues pour cette rencontre. En conséquence l’échange a pâti de la présentation autoritaire du laboratoire par son directeur qui s’est, au début, substitué au président du comité.

Une longue énumération des travaux et publications par le seul directeur a occupé une part importante du temps de parole qui a réduit les subtilités d’intervention des membres du comité ainsi que des réponses des autres membres du laboratoire présents. 3 z Analyse globale de l’unité, de son évolution et de son positionnèrent local, régional et européen L’équipe réunit des enseignants-chercheurs dans les domaines des études germaniques, anglophones et hispanisantes, ainsi qu’en histoire et en didactique.

Les travaux s’inscrivent dans une démarche pluridisciplinaire centrée sur l’analyse comparée des sociétés et des cultures occidentales contemporaines, en s’intéressant notamment à la dialectique monopolisation/identité nationale. Le dynamisme

Désolé, mais les essais complets ne sont disponibles que pour les utilisateurs enregistrés

Choisissez un plan d'adhésion
de piquée est avéré par l’attractive de certains axes thématiques reconnus au plan national et international. 5 L’équipe apparaît très bien implantée localement, et ses travaux de recherche s’inscrivent dans une logique de complémentarité et d’intégration avec l’offre de formation locale et régionale.

Les autorités de tutelle, la Présidence de l’Université, sont parties prenantes des travaux de PEAU et un financement important est apporté en complément de la dotation ministérielle. L’équipe est bien intégrée au sein de réseaux de chercheurs et a développé de nombreux partenaires et élaborations scientifique e régulièrement des 3 d’un bon niveau, avec invitation de chercheurs étrangers. L’organisation de ces colloques implique une part importante du budget de l’EAU au détriment de missions à l’étranger qui sont une autre forme de rayonnement pour l’équipe.

Le nombre des doctorats est en progression mais inégalement réparti entre les directeurs de recherche. On note la volonté d’attirer des doctorats extérieurs à l’COUP, dans un contexte très concurrentiel eu égard à la proximité d’universités parisiennes plus anciennes et plus prestigieuses. Du point de vue des publications, l’EAU présente un bon bilan inattentif. Et le comité a pu constater de vis que la plupart des publications présentées semblaient d’une grande qualité scientifique. La politique d’édition met l’accent sur l’extériorisation et sur l’édition des thèses. Uz Analyse équipe par équipe et par projet Les travaux de l’équipe s’organisent autour de 6 axes thématiques. L’axe 1 (enjeux et mécanismes de régulation souci-économique, gouvernante politique et sociale dans les sociétés développées) constitue un pôle original de recherche qui fait autorité et référence, notamment dans le domaine des études germaniques en France. L’université de Cergy-Pontoise fait notamment partie des membres fondateurs du GAP CIRERA (Centre Interdisciplinaire d’Études et de Recherche sur l’allemande).

L’axe 2 (rapports et influences réciproques entre les cultures européennes et occidentales) permet de croiser les approches entre les aires culturelles représentées dans l’université. L’axe 3 (recherche interdisciplinaires sur les entailles hispaniques et l’homérique latine) s’appuie sur un riche réseau de coopérations internationales. L’axe 4 (histoire de l’européen sieurs colloques FA plusieurs colloques internationaux pendant le prochain quadriennal et s’inscrit aussi dans la spécificité de Cergy (étude du monde contemporain).

L’axe 5 (approche linguistique et didactique de la différence culturelle), qui intègre à titre principal des institutionnalisèrent de l’ligne, est certainement appelé à jouer un rôle important dans le cadre de la masturbation de la préparation aux métiers de l’enseignement. Un sixième axe, consacré aux sociétés et cultures du commencement, a été ajouté dans le projet scientifique, et est moins étoffé que les précédents.

Une disparité certaine apparaît entre les axes. Certaines réussites sont indubitables, dans le domaine des études romantiques et latine-américaines plus particulièrement. La qualité scientifique de la production est très forte concernant l’axe 1, forte pour fixe 2, prometteuse pour l’axe 3. Les recherches sur rembarque latine et les entailles hispaniques, créées à partir de 2005, connaissent un essor appréciable, et s’avèrent attractives (5 doctorats).

Plusieurs colloques de grande tenue ont été organisés par les enseignants-chercheurs latine-américanisées et hispanisantes dans le cadre de réseaux culturels ou interdisciplinaires (Institut caravanes, Université de Rennes, cerise). Es coéditions avec le COIS (2008) sont la marque d’un ânonnement intéressant en espagnol. Les projets émergent l’espagnol comme pays d’immigration « Femmes et monopolisation ») portent sur des thématiques transversales et permettront à ère d’intégrer de nouveaux réseaux.

On peut noter que sur les 9 enseignants-chercheurs de la eue section, aucun ne fait des recherches sur l’espagnol du Siècle d’or, tant du point de vue culturel que littéraire. La représentation de ce domaine de recherches au sein de l’EAU permettrait de renforcer l’attractive S représentation de ce domaine de recherches au sein de PEAU permettrait de renforcer l’attractive de râler pour les étudiants espérantiste. 6 Les recherches en didactique des langues ont été également fructueuses, mais on peut craindre une perte du potentiel dans ce domaine, du fait du départ d’un PRÉ vers une autre équipe d’accueil.

Concernant l’axe thématique « Sociétés et cultures du commencement b, celui-ci existait naguère mais on peut se demander si sa réactivions n’est pas simplement la résultante d’un recrutement récent au niveau PRÉ plutôt que d’une réflexion sur les orientations de l’équipe. Une logique d’création semble l’emporter sur la définition d’un projet scientifique ou, à tout le moins, d’un travail véritablement électif autour de concepts fédérateurs ou de problématiques transversales -et non de thèmes, la prolifération thématique étant un des corollaires inévitables d’équipes pluridisciplinaires.

A ce titre, le colloque organisé en septembre 2008 Femmes et stratégies traditionnels, suivie-exile siècles sous l’impulsion de trois de ses jeunes membres, pointe une direction transversale que l’équipe gagnerait à asseoir en situant ses travaux dans un champ transplanteraient ou critique précis (dans le cas présent, les études de genre, mais on pourrait songer aussi à l’anthropologie ou à l’histoire culturelle). Uz Analyse de la vie de l’unité En termes de communication externe Les travaux de l’EAU semble S 9 es.

On peut cependant directeur, sans précision sur les modalités d’élection ou de désignation actuelles. Un projet de règlement intérieur de l’EAU, actuellement en discussion, a été présenté au comité lors de la visite. Les doctorats rencontrés par les experts ont indiqué le soutien reçu pour leurs travaux mais leur intégration à l’EAU apparaît limitée. 6 z Conclusions Points forts : L’équipe s’appuie sur un ancrage institutionnel fort au plan local. L’articulation enseignement (offre de formation locale)/recherche est satisfaisante. La production scientifique est régulière et soutenue. Sa publications sont nombreuses, diversifiées et de qualité. ‘équipe bénéficie d’une bonne visibilité dans les milieux de la recherche universitaire française. Dernières années est insuffisant au vu du potentiel d’encadrement et ce en dépit du contexte parisien très concurrentiel. Le nombre de publications des membres de l’équipe dans des revues internationales à comité de lecture est limité. La capacité de l’équipe à se renouveler et à intégrer des chercheurs plus jeunes dans ses thématiques actuelles apparaît incertaine et aléatoire.

La pyramide des âges de l’équipe est déséquilibrée, et l’équipe présente un fossé génération préjudiciable à son développement. La gouvernante de l’équipe apparaît comme un point faible en l’état actuel des choses (absence d’un règlement et d’un organigramme clairs, interrogations sur l’intégration des doctorats, mode de fonctionnement pyramidal et peu participatif). La coopération scientifique entre les différents axes est pratiquement inexistante. 8 grande consultation et participation de l’ensemble des membres à la prise de décision ‘avère souhaitable.

Une meilleure intégration de l’ensemble des doctorats aux travaux de l’équipe est conseillée, ainsi que la mise en ?ivre de moyens de communication électroniques qui donneront une visibilité internationale l’ensemble de l’EAU La réduction du nombre des axes thématiques devrait être envisagée. L’axe 6 pourrait être intégré dans fin des autres existants. L’axe 4 pourrait converger avec les axes 1 et/ou 2. Des synergies devraient être favorisées sur les thématiques envisagées qui sont parfois proches (axes 2 et 3).

La mise en place d’un véritable travail en commun de l’ensemble des ambrés, tous axes confondus, l’occasion de séminaires réguliers, devrait permettre de développer l’articulation entre les axes et conforter la faible dimension collective et transversale de l’EAU En parallèle avec l’organisation de manifestations locales, la politique scientifique de l’équipe gagnerait à encourager la publication des travaux de ses membres dans des revues scientifiques comité de lecture reconnues au plus haut niveau international.